Publicité
Suède

Face à la menace russe, la Suède relance le service militaire obligatoire

Le pays scandinave a réintroduit le service militaire obligatoire à cause de la crispation des relations du pays avec la Russie, qui multiplie les exercices militaires dans les pays baltes.

par David Gilbert
02 Mars 2017, 4:20pm

Sputnik via AP

La Suède a réintroduit le service militaire obligatoire à cause de la crispation des relations entre le pays scandinave et la Russie, qui multiplie par ailleurs les exercices militaires dans les pays baltes. D'autant plus qu'une récente étude estime que l'OTAN ne protégerait plus efficacement la région.

D'après le ministère de la Défense suédois, 13 000 adolescents nés en 1999 et en 2000 vont être appelés pour faire partie du nouveau système — qui sera mis en ligne le 1er janvier prochain. Ceux qui sont choisis vont être soumis à des tests psychologiques et physiques. Sur les 13 000 appelés, 4 000 femmes et hommes seront intégrés au service militaire.

« Si nous voulons avoir des soldats entraînés en nombre suffisant, le système de volontariat doit être complété par un service militaire obligatoire, » a déclaré le ministre de la Défense, Peter Hultqvist, à la chaîne de télévision nationale SVT.

Les conscrits seront entraînés pour une durée de 9 à 12 mois. Après cela, ils seront encouragés à rejoindre les rangs de l'armée ou ceux de la réserve nationale. C'est la première fois que les femmes sont concernées par le service militaire obligatoire suédois.

Ce projet émane de l'actuelle coalition entre les sociaux-démocrates et les verts au pouvoir dans le pays. Il est soutenu par tous les partis suédois, aussi bien les modérés que les libéraux.

La Suède, qui est un pays militairement neutre et n'est pas membre de l'OTAN, avait mis fin au service militaire obligatoire en 2010. Mais, en plus de l'incapacité des forces armées à recruter suffisamment de nouvelles recrues, la situation sécuritaire dans les pays baltes a encouragé sa réintroduction. L'annexion de la Crimée par la Russie en 2014 s'est accompagnée d'une augmentation d'exercices militaires dans la région, ravivant les tensions.

La porte-parole du ministère de la Défense, Marinette Radebo, a dit à la BBC que « les changements dans la région... l'activité militaire russe est l'une des raisons » de la réintroduction de conscription.

En 2015, Hultqvist a dit que le pays souhaitait augmenter les dépenses militaires de 6,2 milliards de couronnes (650 000 euros) au cours des cinq prochaines années. Cette décision a notamment été motivée par l'invasion répétée d'avions de chasse russes dans l'espace aérien suédois et l'apparition d'un mystérieux sous-marin (sans doute russe) dans les eaux suédoises.

Plusieurs gouvernements et analystes se demandent si le président russe, Vladimir Poutine, n'aurait pas pour ambition de reprendre le contrôle des anciens pays soviétiques de la région balte. En juin dernier, la Pologne a annoncé lancer une campagne visant à rassembler 35 000 volontaires pour un exercice de défense paramilitaire afin de se défendre contre une potentielle agression russe.

L'augmentation du budget de la Défense suédois a notamment permis de rétablir une présence militaire permanente à Gotland, une île posée entre la Suède et les trois pays baltes — une première depuis 10 ans.

En octobre dernier, une étude de la Rand Corporation montrait que pour l'OTAN défende efficacement les pays baltes, il faudrait une plus grande présence armée au sol. L'étude a conduit plusieurs simulations au cours desquelles les forces « rouges » (la Russie) et « bleues » (l'OTAN) s'affrontaient selon plusieurs scénarios.


Suivez VICE News sur Twitter : @vicenewsFR

Likez la page de VICE News sur Facebook : VICE News FR