3D

Le carré de soie de demain vient de la Renaissance

Avec Résidence, Robin Étienne recréé en 3D les chefs-d'œuvre de Raphaël pour vous les mettre autour du cou.

par Pierre Berthelot Kleck
20 Juin 2017, 12:27pm

On a tous des souvenirs avec des carrés de soie. Celui d'une grand-mère imprégné de Shalimar, des histoires mythologiques qu'on découvrait enfant dans des tiroirs, la joie d'en retrouver dans un grenier ou dans une fripe et essayer les dizaines de façons de le porter. Le carré de soie fait partie de ces vêtements intemporels. Aussi, quel meilleur support pour y afficher un grand écart des âges : quand la Renaissance rencontre le numérique, Cinema4D, plus précisément. Récemment, Hermès proposait aux heureux propriétaires de carrés de ruiner ces derniers en les passant à la teinture. Si vous tenez vraiment à avoir un carré prêt à conquérir demain, comptez plutôt sur Résidence, le projet futuriste de Robin Étienne.

Salut Robin, qui es-tu ?
Je m'appelle Robin, j'ai 27 ans et je vis dans le XVIIe à Paris.

Comment on en vient à faire des foulards en soie ?
J'ai une formation de base en arts appliqués et je suis autodidacte en 3D et en animation. Quand j'avais 18 ans avec un pote on partait de Bourgogne et on allait faire la fête au Social Club. C'était la première fois que je voyais du VJaying. Ça m'a paru très évident pour moi, je voulais animer des trucs. Suite à un stage j'ai vite commencé à travailler dans une petite boîte qui s'appelait Get Sound. Après y avoir passé deux ans, j'ai changé de boîte et j'ai été faire du motion design et de la direction artistique dans une grosse agence de pub. J'y suis resté quatre ans. Maintenant je suis en freelance et j'essaie d'orienter mes travaux plus dans la mode et la musique.

Le métier de motion designer est une passion mais j'en avais un peu marre de toujours voir des écrans, je voyais mes potes qui par exemple créaient du concret, du palpable comme des prints, des fringues, des objets…. J'avais un réel manque de ce côté. Je voulais avoir un objet à moi.

L'École d'Athène, Raphaël. Résidence, 2016.

OK, mais pourquoi les foulards ?
Lorsque j'ai réfléchi aux objets que je pouvais faire, je me suis posé plusieurs questions. Déjà je ne voulais pas avoir un objet gadget, je voulais quelque chose qui se garde longtemps, un support presque précieux et assez « luxe ». J'avais besoin aussi d'un grand support pour qu'on puisse voir le maximum de détails possible. Du coup, carré de soie.

Comment ça se porte ? Tu en portes toi ?
Il y a mille façons de porter un foulard en soie : serré, décontracté , plié plein de fois sur lui-même… Il y a plein de tutos sur internet. Moi, perso, je le plie en quatre et j'en fais une sorte de bandana autour du cou.

La remise des clefs à Saint-Pierre, Le Perugin. Résidence 2017.

Pourquoi la Renaissance ?
Je suis un grand admiratif de toute la période de la Renaissance, ça a été un énorme gap dans l'histoire. Mais je suis encore plus admiratif des tableaux de cette époque, ces chefs-d'œuvre sont vraiment des trucs énormes, rien que par la taille, ça met une claque. Ensuite ces tableaux sont plein de symboles, de références, ils racontent mille histoires. Par exemple, dans L'École d'Athènes de Raphaël, le mec a représenté la philosophie antique en créant une scène on pourrait presque croire à une espèce de photo d'époque. Chaque personnage a son histoire, et ils discutent entre eux, c'est une vraie scène de vie. En plus, ces toiles sont truffées de détails. Il y a même des caméos des artistes ou de leurs proches. Le travail des artistes de la Renaissance était aussi fou au niveau de la perspective et du travail de la lumière.

Et un jour tu t'es mis à les refaire en 3D ?
Je ne sais plus trop comment ça a commencé. Je me disais : « c'est fou quand même le niveau des types ! » et j'ai essayé de refaire le tableau à ma sauce. À la base, c'était presque un entraînement, puis ça a rejoint mon envie de créer un objet tangible. J'ai donc commencé par L'École d'Athènes car c'est l'un de mes tableaux préférés. Je trouvais ça cool de garder la base du tableau afin qu'il soit reconnaissable mais d'y insérer des idées à moi, des petits trucs qui évoquent des souvenirs. Mixer deux histoires dans un vêtement.

Véronèse, Les Noces de Cana, Véronèse. Résidence 2017.

Comment tu choisis les tableaux ?
Je choisis mes tableaux dans un premier temps par préférence strictement visuelle, ensuite pour l'histoire qu'ils racontent ou les interrogations qu'ils soulèvent. Par exemple : c'est qui ce type ? Pourquoi il est dans cette scène ? Et ensuite pour l'architecture : les bâtiments, l'organisation des personnages. Le résultat, c'est un mélange de ma pratique de motion designer et de mon goût pour les tableaux de la Renaissance. C'est une digitalisation d'une époque passée.

Et comment tu en es arrivé à ce rendu ?
Je voulais dès le début travailler en monochrome et avoir un travail de lumière très irréaliste, pour ne pas avoir de temporalité. Au-delà des couleurs, je voulais aussi que tout ait la même importance pour qu'on s'intéresse au moindre détail. Du coup, même texture pour tout. Le premier foulard a été L'École d'Athènes gris. Pour le deuxième je voulais quelque chose de plus sombre, j'ai donc travaillé autour d'un bleu clair mais contrasté avec le grand aplat noir en fond. Pour le troisième, Les Noces de Cana, je voulais donner de l'importance au rendu, j'ai donc un rouge vif. Le choix des couleurs se fait par rapport au tableau précédent. Comme une sorte de réponse.

Combien de temps ça te prend pour un tableau ?
Le temps dépend de beaucoup de choses, de l'architecture, de la pose des personnages etc… Mais en moyenne on peut dire que je passe deux bonnes semaines. Le process est assez simple, choix du tableau, modélisation 3D de l'archi en général, plus ajout de petits easter eggs de ma part, comme mes initiales cachées dans l'architecture. Enfin, placement et ajustement de tous les personnages.

Je suis tout d'abord très fidèle à leur position dans le tableau original, puis je me permets quelques changements pour créer de nouveaux échanges entre eux. Ensuite, je travaille la lumière, c'est souvent cette phase qui me prend me beaucoup de temps. Gérer les ombres, les coins surexposés… Ensuite je lance un rendu 3D. Après plusieurs heures de rendu, je fais une passe sous Photoshop pour retoucher quelques zones qui me plaisent moins. J'envoie ensuite le fichier d'impression à un atelier de Lyon qui imprime sur une soie de très très bonne qualité. Comme il s'agit d'un projet personnel, je voulais que ce soit un produit haut de gamme réalisé en France.

Détails.

Tu bosses sur d'autres tableaux ? C'est quoi la suite pour Résidence ?
Résidence va sûrement voir apparaître d'autres tableaux, peut être un peu moins « archi » et plus « nature », comme La Naissance de Vénus par exemple. Mais j'aimerais faire d'autres objets, pas forcément des « vêtements ». Pour l'instant on peut me commander les foulards sur mon compte Instagram, par MP. Ça coûte 150€ aujourd'hui. Mais je vais essayer d'aller voir Colette ou ce genre de concept store pour voir si ça les intéresse.

Ok ! Merci Robin. À bientôt.

Retrouvez Résidence sur Instagram.

Tagged:
Creators
Raphael
Hermes
Residence
soie
Robin Etienne