Publicité
Life

Comment faire l'amour avec une femme en surpoids

Avant de coucher avec quelqu’un pour la première fois, je ressens toujours le besoin de l'informer que je suis grosse.

par Gina Tonic
06 Janvier 2020, 8:18am

Illustration : Kim Cowie

Lors de mes premiers rapports sexuels, je portais le sweat à capuche Superman de mon copain pour cacher mon corps. J'avais 16 ans, une taille 46 et c'était en 2009, bien avant que la « body positivity » ne frappe le grand public et par la même occasion mon flux Tumblr. Aujourd’hui, j’ai 26 ans, une taille 48, et disons que mon corps est devenu plus gros que mon terrain de chasse. Lorsque vous couchez avec une autre personne en surpoids, vous pouvez presser votre ventre contre le sien, vous agripper à ses pommes d’amour et jouir de l’épaisseur de sa chair en toute intimité. Mais pour la plupart des gens minces, baiser avec une femme corpulente quand on ne la connaît pas, qu’on ne sait pas ce qu'elle aime ou ce qu'elle n'aime pas, revient apparemment à marcher sur un champ de mines.

Avant de baiser avec quelqu’un pour la première fois, je ressens toujours le besoin de l'informer que je suis grosse. Dans ma bio Bumble, il est écrit « honey with a tummy » et la plupart de mes photos montrent mon corps entier. Pourtant, je finis toujours par demander à ceux qui me contactent depuis combien de temps ils aiment les grosses.

Les réponses varient de « je n’aime pas spécialement les grosses » à « c'est une préférence » en passant par « ah, je n'avais pas remarqué que tu l’étais ». Cette dernière est la plus insultante. Je fais la taille d’un éléphant dans un magasin de porcelaine et vous voulez me faire croire que je ne pèse pas le double de votre poids ? En réalité, je fais parfois l'amour avec des fétichistes pour me sentir comme une déesse, et le reste du temps, je m'assure simplement qu'ils ne sont pas grossophobes avant de les laisser me mettre un doigt.

En bref : c'est un champ de mines. Si seulement quelqu'un pouvait écrire un guide pratique…

Ne délaissez pas le bas-ventre

C'est une vérité universelle pour les filles en surpoids : le bas de l’abdomen, plus précisément l’excédent de peau au-dessus de la zone pubienne, est la partie du corps la plus intimidante. Je parle en connaissance de cause : j'ai été si peu touchée à cet endroit-là que je suis surprise qu’il ne se soit pas ratatiné et décroché. Je pense que beaucoup de mecs espèrent secrètement que ça arrive. Mais en évitant de toucher mon bas-ventre, vous ne rendrez sa présence que plus évidente. Si vous voulez me baiser, baisez tout mon corps. Mes meilleures parties de jambes en l’air ont été celles au cours desquelles on m'a agrippé le ventre comme si c'était un troisième sein.

Ne faites pas de comparaisons avec les filles minces

Vous l’avez sur le bout de la langue. Ça veut vraiment sortir. Vous hésitez entre « j'ai toujours voulu coucher avec une grosse » et « je préfère une fille ronde à une mince ». Je vous assure qu'il n'y a pas de meilleur moyen de tuer l’ambiance. Le fait de vouloir baiser une femme en surpoids ne fait pas de vous quelqu’un de spécial. Pornhub regorge de vidéos devant lesquelles se branlent d’innombrables hommes ayant le même fantasme que vous. Si vous couchez avec quelqu'un dans le seul but de réaliser un fantasme, le moins que vous puissiez faire est de le lui dire. Vous seriez surpris de voir combien de filles aiment dialoguer sur le sujet. Gardez simplement en tête qu’il est tordu de transposer un fétichisme sur quelqu'un qui veut juste baiser.

Ayez recours à votre imagination

Dans le documentaire de la BBC Too Fat For Love, la blogueuse Emma Tamsin-Hill visite un emporium sexuel à Londres où elle et d'autres amies obèses reçoivent des conseils de la coach sexuelle Athena Mae. Cette dernière apprend aux filles à équilibrer leur poids lorsqu'elles sont sur le dessus, leur montre différentes positions pour le sexe oral et comment utiliser un oreiller sexuel. Toutes ces informations sont certainement importantes, mais en tant que femme célibataire, si un mec de Tinder sort un oreiller exprès pour s'envoyer en l'air quand j’arrive, je vais probablement m'enfuir le plus loin possible.

Toute cette préparation n'est pas toujours nécessaire. Ayez juste plus de deux oreillers sur le lit pour en mettre un sous votre bassin si vous en avez besoin. Si le lit est fragile, faites-le par terre. Ce n'est pas pratique sous la douche ? Essayez dans la baignoire. Arrêtez de nous mettre en position de brouette si nous n'avons rien sur quoi nous appuyer, à part nos poignées d'amour.

Faites-nous confiance

Quand une fille maigre partage un mème sur le fait de ne pas vouloir être sur le dessus, c'est drôle et on se donne des coups de coude. Mais quand une fille grosse dit « non » et qu'un idiot essaie de l'encourager à lui monter dessus en lui disant « ne m'écrase pas », le monde semble s’écrouler. Je sais que je ne vais pas vous écraser, mais le fait que vous ressentiez le besoin de le dire implique que cela pourrait arriver.

Dans presque tous les rapports sexuels que j'ai eus, je savais mieux ce que je voulais que mon partenaire. Principalement parce que je connais mon clito depuis plus longtemps que n'importe qui d'autre. C'est valable pour quiconque a un clito. Si votre copine dit qu'elle ne veut pas se mettre sur le dessus, c'est probablement parce que cela demande beaucoup plus d'effort que de se pencher en levrette.

Ne vous forcez pas

Si une fille en surpoids est votre dernier choix lors d’une soirée, remontez votre braguette et rentrez chez vous. Coucher avec quelqu'un par désespoir ou par curiosité n'est pas une raison suffisante pour le faire.

VICE France est aussi sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.

Tagged:
relations
Surpoids
corps