FYI.

This story is over 5 years old.

Crime

La femme du baron de la drogue El Chapo a donné sa première interview télévisée

Au cours de sa toute première interview donnée à la télévision, l’ancienne reine de beauté Emma Coronel — âgée de 26 ans — est revenue sur l’incarcération du célèbre baron de la drogue et sur leur vie de couple.
22.2.16
Screenshot via Youtube

« J'ai peur pour sa vie », a déclaré Emma Coronel à propos de son mari — le baron de la drogue Joaquín « El Chapo » Guzmán, actuellement emprisonné.

Diffusée sur la chaîne de télévision Telemundo ce dimanche soir, la toute première interview d'Emma Coronel faisait vraisemblablement partie d'une campagne menée par les avocats d'El Chapo pour mettre en lumière les mauvais traitements qu'il subirait en prison d'après eux, suite à sa capture le 8 janvier dernier.

Publicité

À lire : Une GoPro a filmé l'assaut de la planque du baron de la drogue El Chapo

« Ils veulent lui faire payer son évasion », a-t-elle dit, en faisant référence à la fuite de Guzmán depuis une prison de haute sécurité en juillet dernier — ce qui avait fortement embarrassé le gouvernement mexicain. « Ils disent qu'ils ne sont pas en train de le punir. Bien sûr qu'ils le font. »

Emma Coronel a déclaré que son mari était surveillé dans sa cellule en permanence par des gardes armés et encapuchonnés, accompagnés de chiens de garde, qui ne l'autorisent ni à dormir ni à aller aux toilettes en préservant son intimité. Tout cela, d'après elle, affecte tellement sa santé que sa vie pourrait être en danger.

Lors de cette interview, la jeune femme — qui est une ancienne reine de beauté — a déclaré qu'El Chapo était un père aimant de leurs deux filles jumelles, et qu'il avait été pris pour cible de manière injuste par le gouvernement mexicain.

Emma Coronel est apparue visiblement anxieuse lors de cet entretien, alors qu'elle évoquait les précédentes arrestations de son mari, sa terrible réputation et sa relation avec la star de série télévisée mexicaine Kate del Castillo.

La semaine dernière, l'un des avocats de Guzmán, Juan Pablo Badillo, avait déclaré que son client se plaignait de « torture physique et mentale » et qu'il était « transformé en zombie » en étant réveillé toutes les deux heures par des gardes de sécurité.

Publicité

La Commission nationale de la sécurité mexicaine (CNS) a démenti dans un communiqué que Guzmán faisait l'objet de tortures. Cette commission a par ailleurs indiqué que le protocole pénitentiaire comprenait un passage en revue toutes les quatre heures, pour s'assurer que les détenus allaient bien.

Un autre membre de la défense de Guzmán, José Refugio Rodríguez, a lui aussi déclaré lors d'une interview donnée à la chaîne Radio Fórmula ce lundi qu'El Chapo subit des privations de sommeil délibérées. Il a également indiqué que le baron de la drogue s'était plaint d'une forte pression sanguine, avec un rythme cardiaque atteignant 190, causant des maux de tête, tout comme des douleurs au niveau des yeux et des oreilles. Rodríguez a déclaré qu'El Chapo n'avait jamais eu de problèmes avec sa pression sanguine avant son incarcération le 8 janvier.

Il a par ailleurs indiqué qu'une visite à Guzmán — qui était prévue et autorisée — avait été annulée à la dernière minute ce vendredi, alors que Rodríguez était déjà dans la prison, sans qu'aucune raison ne soit donnée.

Coronel a déclaré qu'elle n'avait pu rendre visite à son mari qu'une seule fois depuis son incarcération, pour une durée limitée à 15 minutes.

Elle a décrit El Chapo comme un mari aimant qui l'appelle « mi reina » (« ma reine » en français) et non le malfaiteur qu'on l'accuse d'être.

« Le gouvernement invente El Chapo pour avoir quelqu'un à accuser. Ils ont tout fait pour que l'on croit qu'il est le baron le plus puissant du monde, afin de dissimuler des choses plus importantes », a-t-elle déclaré. « Ils n'ont aucune preuve contre lui. »

Publicité

Le mariage entre Emma Coronel et Guzmán en 2007 fait lui-même partie de la légende.

La jeune femme a grandi dans les montagnes de l'État mexicain du Durango, une région connue pour sa production de drogue et contrôlée par le cartel d'El Chapo, le Sinaloa. Elle avait été sacrée reine de beauté d'une ville reculée au milieu d'une énorme fête qui durait plusieurs jours, fête à laquelle El Chapo aurait lui-même participé. Ils se sont mariés peu de temps après, le jour de son 18ème anniversaire.

Coronel est actuellement âgée de 26 ans, et Guzmán aurait 58 ou 62 ans, selon les deux dates de naissance qui lui sont connues.

Certains ont suggéré que le mariage entre Coronel et El Chapo aurait permis d'unir deux puissants clans de trafiquants de drogue, même si Emma Coronel a déclaré qu'il s'agissait un mariage d'amour lors de son interview.

Elle serait, d'après de nombreuses sources, la nièce d'Ignacio « Nacho » Coronel, l'un des cadres du cartel de Sinaloa, mort lors d'une fusillade avec les forces gouvernementales en juillet 2010, et qui était surnommé le Roi du Cristal, parce qu'il contrôlait le commerce de métamphétamine

Un lien de parenté qu'Emma Coronel a nié lors de son interview ce dimanche.

Son père et l'un de ses frères, tous deux nommés Inés Coronel, ont été arrêtés en 2013. Son père était vraisemblablement un haut lieutenant du cartel de Sinaloa.

Un autre de ses frères, prénommé Edgar, a été arrêté en octobre 2015 et accusé d'avoir supervisé la construction du tunnel dont s'était servi El Chapo pour s'échapper de prison l'été dernier.

Publicité

L'interview de dimanche soir était menée par la célèbre journaliste mexicaine Anabel Hernández, qui avait reçu un certain nombre de menaces de mort après avoir publié en 2010 un livre sur le cartel d'El Chapo et ses possibles liens avec des membres du gouvernement mexicain.

Hernández a questionné Emma Coronel à propos de la relation entre son mari et l'actrice de série télévisée Kate del Castillo, qui avait servi d'intermédiaire afin d'organiser la célèbre interview d'El Chapo par l'acteur américain Sean Penn, pour le compte du magazine Rolling Stone — et publiée le lendemain de sa capture en janvier dernier. L'actrice aurait notamment échangé plusieurs messages tendancieux avec le baron de la drogue.

« À aucun moment je ne me suis sentie jalouse de Kate », a déclaré Emma Coronel. Cette dernière a ajouté qu'elle « admirait » la star de télévision qui risque des poursuites judiciaires en lien avec ses projets de tourner un film sur El Chapo, mais aussi pour avoir peut être pensé à l'associer à son entreprise de tequila.

À lire : L'actrice mexicaine voulait faire de la tequila avec El Chapo

Emma Coronel a cependant exprimé des craintes à propos de ses deux filles qui étaient présentes quand El Chapo avait été arrêté, en février 2014 dans un appartement en bord de mer.

« Ça me rend profondément triste de penser que dans ces moments-là, elles ne peuvent pas voir leur père, que lorsqu'elles seront plus âgées elles seront peut-être jugées, que quelqu'un puisse les rejeter pour des choses qui les dépassent », a-t-elle confié.

Publicité

Elle a par ailleurs indiqué qu'elle se préparait à une possible extradition aux États-Unis.

Avant la fuite d'El Chapo l'été dernier, le gouvernement mexicain avait rejeté avec force l'idée d'extrader Guzmán. Désormais, suite à sa récente capture, ce gouvernement a indiqué qu'il soutiendra cette idée mais seulement au terme des procédures judiciaires habituelles — qui pourraient prendre des années d'après certains responsables.

Ces dernières semaines, des rumeurs de plus en plus nombreuses prétendent que Guzmán serait en pleines négociations avec les États-Unis à propos d'un abandon des recours contre son extradition.

Le ministre mexicain de l'Intérieur, Miguel Ángel Osorio Chong, a alimenté ces rumeurs lors d'une interview à la radio la semaine dernière, lors de laquelle il a déclaré que Guzmán avait le droit de négocier un accord avec le gouvernement s'il plaidait coupable en échange.

Emma Coronel, qui est née à Los Angeles en 1989, a la double nationalité. Les deux filles qu'elle a eu avec Guzmán sont elles-aussi nées aux États-Unis et ont la nationalité américaine.

« Je le suivrai où qu'il aille, parce que je suis amoureuse de lui », a-t-elle dit.


Suivez Nathaniel Janowitz sur Twitter : @ngjanowitz

Suivez VICE News sur Twitter : @vicenewsFR

Likez VICE News sur Facebook : VICE News 

Cet article est d'abord paru sur la version anglophone de VICE News