Crime

Présidentielle USA : Une association inscrit 100 000 latinos de plus sur les listes électorales

Grâce à une application mobile et divers événements, l'association Voto Latino a encouragé les millenials latinos à aller voter le mois prochain.
5.10.16
Fabiola Vejar (à droite) inscrit sur les listes électorales Stephanie Cardenas devant un supermarché latino de Las Vegas. (AP Photo/John Locher)

Une association de citoyens non-partisans a remué ciel et terre pour s'assurer que les jeunes latinos s'inscrivent sur les listes électorales en faisant appel à des célébrités, en organisant un concert à San Antonio et en lançant une application mobile.

Et ces efforts semblent avoir payé. L'association Voto Latino, créée en 2004, a inscrit plus de 100 000 nouveaux électeurs depuis novembre dernier et pense que les électeurs latinos vont battre un « record de participation » lors des prochaines élections présidentielles — largement animées par le thème de l'immigration.

Publicité

Maria Teresa Kumar, la présidente du groupe, explique à VICE News dans un email que l'attention portée par les candidats sur leur communauté les a en quelque sorte obligés à se mobiliser. « Cette année en particulier, les enjeux sont extrêmement importants », pose Kumar.

« On en est arrivés au point où l'on débat de qui est Américain, » écrit Kumar. « Nous devons nous assurer que nous avons une voix qui porte, afin de focaliser le débat public sur ce qui compte vraiment : les problèmes du pays. »

Kumar estime que si plus de Latinos s'inscrivent sur les listes, ils seront aussi plus nombreux à se présenter à leur bureau de vote en novembre. « Nous nous attendons à battre le record de participation d'électeurs latinos en 2016, » assure Kumar. « Nous voyons que les latinos sont engagés dans cette élection. »

La nouvelle application de Voto Latino, VoterPal, permet aux utilisateurs d'inscrire leurs amis et proches pour voter. L'institut Pew Research s'est aperçu que plus de latinos ont accès à Internet qu'il y a 7 ans. En 2009, 64 pour cent des latinos étaient connectés, comparés à 80 pour cent des blancs. Depuis le gap numérique s'est resserré. Cette année, 84 pour cent des latinos ont accès au Web, contre 89 pour cent des blancs. Pew Research indique aussi que 94 pour cent des latinos millenials et membres de la Génération Z ont un smartphone.

En 2012, un nombre record — 11,2 millions — de latinos s'étaient déplacés pour voter. Mais rapporté au nombre de latinos en âge de voter, moins d'un sur deux avait voté. De plus, ce pourcentage avait baissé par rapport à 2008 (passant de 49,9 à 48 pour cent).

Publicité

Cet écart est notamment dû au fait que le nombre de latinos en âge de voter a progressé de 19 pour cent au cours du premier mandat de Barack Obama, passant de 19,5 à 23,3 millions.

Un sondage diffusé dimanche par la National Association of Latino Elected et le Appointed Officials Education Fund, en collaboration avec Noticias Telemundo, montre que 71 pour cent des personnes interrogées comptaient voter en novembre. 28 pour cent d'entre eux ont estimé que le sujet le plus important était une réforme globale de l'immigration. 22 pour cent ont indiqué que combattre le terrorisme et l'État islamique était la priorité.

Si l'élection se tenait le jour du sondage, 16 pour cent des sondés auraient voté Trump. 73 pour cent des personnes interrogées auraient voté Clinton, 7 pour cent hésitaient entre les deux, alors que 3 pour-cent voulaient soutenir un candidat d'un troisième parti.

Les États qui comptent les plus grandes populations latinos votent toujours pour le même parti — comme dans l'État de New York, en Californie ou au Texas. Selon le site FiveThirtyEight, cet état de fait pourrait limiter l'influence des électeurs latinos. Dans les swing states comme l'Arizona, le Colorado, le Nevada, la Caroline du Nord et la Virginie, deux tiers des latinos préfèrent voter pour Clinton — ce qui pourrait lui permettre de consolider sa position dans ces États.

Trump fait mieux en Floride et dans l'Ohio. Ce n'est pas une surprise pour la Floride où les Américano-Cubains d'un certain âge votent historiquement républicain. Dans l'Ohio, Trump pourrait être soutenu par 22 pour cent des latinos, contre 27 pour cent en Floride — soit bien au-dessus de sa moyenne nationale de 19 pour cent.


Suivez VICE News sur Twitter : @vicenewsFR

Likez la page de VICE News sur Facebook : VICE News FR