FYI.

This story is over 5 years old.

Crime

Grosse ambiance à Pyongyang : Kim Jong-un a fêté le tir de sa fusée et l'anniversaire de son papa

Kim Jong-un a organisé un banquet pour le personnel ayant participé au récent lancement d’une fusée, alors que des festivités grandioses ont eu lieu en Corée du Nord, en l’honneur de son père décédé il y a plus de 4 ans.
17.2.16
Kim Jong-un à un banquet à Pyongyang avec l'équipe qui a participé au tir de la fusée. (Photo via KCNA/Reuters)

Le leader nord-coréen Kim Jong-il est mort depuis plus de quatre ans, mais son anniversaire du 16 février est encore célébré fastueusement par le régime qu'il a laissé derrière lui. Cette année — qui marque le 75ème anniversaire du leader décédé —, les festivités comprenaient des centaines de sculptures de glace taillées par des soldats, ainsi qu'une exposition à Pyongyang, capitale du pays, où des milliers de personnes se seraient rendues, arborant entre autres une variété de bégonia rouge vif nommée « Kimjongilia » en son honneur.

Publicité

Cette exposition montrait également des répliques de la fusée à longue portée que le pays a lancé plus tôt ce mois-ci.

Le lancement de cette fusée avait officiellement pour but de mettre un « satellite d'observation de la Terre » en orbite. Il a eu lieu le 7 février dernier, malgré les résolutions prises par les Nations Unies qui interdisaient à la Corée du Nord de mener des essais de missile balistique. Ce lancement était lui-même une sorte d'hommage à Kim Jong-il, le père de l'actuel leader Kim Jong-un, qui était à son époque surnommé le « Kwangmyongsong » (« l'étoile brillante » en français) du pays — ce qui a valu à la fusée d'être baptisée Kwangmyongsong-4. L'anniversaire de Kim Jong-il, qui est une fête nationale, est appelé le Jour de l'étoile brillante.

Afin de célébrer le lancement de la fusée, Kim Jong-un a organisé une gigantesque fête ce dimanche, lors de laquelle le groupe Moranbong — une troupe musicale entièrement composée de femmes — a donné un concert.

Des photos de cet événement, publiées ce lundi par le journal du régime Rodong Sinmun, montrent Kim Jong-un applaudi par des représentants du Parti des Travailleurs Coréens (KWP) actuellement au pouvoir, ainsi que par des équipes ayant participé au lancement de la fusée. Le leader nord-coréen a également été photographié en train d'apprécier le spectacle musical aux côtés de son épouse, Ri Sol-ju.

« La conquête de l'espace servait le but de la révolution et de l'indépendance plus que celui de la science, et cela a été une lutte acharnée pour défendre la paix et la souveraineté contre les forces hostiles ainsi que pour respecter la volonté des grands leaders », aurait déclaré Kim Jong-un lors d'un discours.

Publicité

« Le grand succès d'aujourd'hui restera comme une page glorieuse de l'histoire de notre parti et de notre pays, car il a donné confiance et courage à notre peuple, et porté un coup terrible aux ennemis qui cherchent à entraver le progrès de notre pays. »

La Corée du Nord fait face à des sanctions économiques prises par les États-Unis et l'ONU suite au lancement de la fusée et à son récent essai nucléaire, alors que la présidente sud-coréenne Park Geun-hye a prévenu ce mardi que le régime de Kim Jong-il allait s'effondrer s'il continuait à développer son programme d'armement nucléaire. D'après des informations rapportées par Associated Press, le ton du discours de la présidente face au Parlement sud-coréen était inhabituellement dur, décrivant la Corée du Nord comme étant « sans pitié », et sous « un règne de terreur extrême ».

Park Geun-hye a également défendu la récente fermeture du complexe industriel de Kaesong — dont les usines étaient gérées conjointement par les deux Corées — en déclarant que les travailleurs de cette usine voyaient leur salaire détourné au profit des leaders à Pyongyang, finançant donc indirectement l'essai nucléaire et le lancement de la fusée.

La présidente sud-coréenne a par ailleurs déclaré que la Corée du Sud ne devrait pas apporter une aide sans condition à sa voisine du nord « comme par le passé », faisant référence aux quelque 3 milliards de dollars d'aide que Séoul a envoyé à Pyongyang depuis le milieu des années 1990. La plus grande partie de cette aide a été envoyée entre 1998 et 2003, alors de dizaines de milliers de personnes mourraient de famine sous le régime de Kim Jong-il. Si la sécurité alimentaire s'est améliorée depuis dans ce pays, le Jour de l'étoile brillante reste une fête importante, en partie parce que des bonbons sont donnés aux enfants et que le parti au pouvoir fournit des rations alimentaires plus importantes à la population.

Kim Il-sung, premier de cette dynastie et fondateur révolutionnaire de la Corée du Nord, avait développé un culte de la personnalité. Lui et son fils défunt sont vénérés comme des demi-dieux. Michael Madden — un expert du pouvoir nord-coréen et contributeur du site d'analyse 38 North en partenariat avec la Johns Hopkins University — a expliqué que de son vivant ce leader avait tendance à éviter les apparitions publiques le jour de son anniversaire, préférant se présenter comme un homme du peuple, inspectant une usine ou un site militaire plutôt que de se célébrer lui-même.

D'après Michael Madden, Kim Jong-il avait néanmoins un petit faible pour un événement de natation synchronisée organisé chaque année à Pyongyang, auquel il se rendait parfois sans que sa présence ne soit révélée par les médias officiels.


Suivez VICE News sur Twitter : @vicenewsFR

Likez VICE News sur Facebook : VICE News