La police américaine enquête sur un drone armé construit par un adolescent du Connecticut

L'étudiant de 18 ans en ingénierie mécanique a posté une vidéo sur YouTube montrant un drone trafiqué capable de tirer au pistolet semi-automatique. Apparemment, ce drone n’est qu’un des nombreux projets qu’il a entrepris.

|
23 Juillet 2015, 10:04am

Capture d'écran via Hogwit / YouTube

Un adolescent du Connecticut pourrait bien avoir des problèmes avec la police fédérale américaine au sujet d'une vidéo qu'il a posté le 10 juillet dernier. Dans celle-ci, on voit un drone équipé d'un pistolet semi-automatique qui tire plusieurs fois à balle réelle dans les bois.

L'Administration fédérale de l'aviation (FAA) a indiqué qu'elle travaillait avec la police du Connecticut pour analyser la vidéo — intitulée « Flying Gun » (ou « pistolet volant ») — qui aurait été filmée par Austin Haughwout, un adolescent de 18 ans vivant à Clinton, dans le Connecticut.

« La FAA va enquêter sur ce vol d'un appareil aérien sans équipage [un drone] dans un parc du Connecticut, afin de déterminer si cette opération a enfreint l'une des régulations aériennes fédérales, » a déclaré l'administration dans un communiqué.

« La FAA va également travailler avec ses partenaires des forces de l'ordre pour déterminer si cela constitue une infraction au niveau criminel. »

Alors que la police estime qu'il n'y a — en apparence — aucune violation des lois de l'État, la FAA interdit toute manipulation imprudente ou dangereuse d'un avion miniature.

Haughwout est un étudiant en ingénierie mécanique, et a indiqué à la chaîne de télévision, ABC News, que le drone n'est qu'un des nombreux projets qu'il a entrepris.

Le père de l'adolescent, Bret Haughwout, a expliqué, la semaine dernière, à la chaine locale WFSB-TV, qu'un professeur de la Central Connecticut State University (CCSU) avait aidé son fils à créer l'appareil. Le professeur de la CCSU a rapidement nié les faits, expliquant qu'il avait essayé de décourager l'étudiant, lorsqu'il lui avait présenté l'idée.

Bret Haughwout défend son fils. « Les gens jouent avec des jouets téléguidés depuis plusieurs dizaines d'années, » a-t-il ajouté. « C'est un étudiant en ingénierie mécanique, il construit toutes sortes d'engins. »

Austin Haughwout s'était déjà retrouvé au centre de l'attention médiatique l'année dernière pour une autre histoire de drone. Dans une vidéo, Austin se fait frapper et traiter de pervers par une femme, qui lui déchire son t-shirt dans l'échauffourée. La jeune femme accusait l'étudiant d'avoir fait voler un drone équipé d'une caméra au-dessus de la plage.

Suite à cela, Andrea Mears, la jeune femme âgée de 23 ans et résidant à Westbrook dans le Connecticut, avait été condamnée pour agression et trouble à l'ordre public.

Associated Press a contribué à cet article.

Suivez VICE News sur Twitter : @VICENewsFR