FYI.

This story is over 5 years old.

Crime

« Le Général » : l’homme suspecté d’être un baron du trafic de migrants est arrivé en Italie

Medhane Yehdego Mered, surnommé « le Général », a été arrêté en mai au Soudan. Il vient d’être extradé vers l’Italie.
9.6.16
Des migrants sur un bateau qui chavire le 25 mai lors d'une opération de sauvetage (Photo par Marine italienne/Reuters)

VICE News regroupe ses articles sur la crise migratoire mondiale sur son blog « Migrants ».


Un Érythréen suspecté de diriger un immense réseau de trafic d'êtres humains qui a envoyé des milliers de migrants en Europe, en en laissant beaucoup mourir sur le chemin, vient d'être extradé du Soudan vers l'Italie, selon des sources officielles.

Medhane Yehdego Mered, surnommé « le Général », a été entendu, au cours d'appels téléphoniques interceptés, disant qu'il replissait des bateaux de fortune avec plus de migrants que n'importe quel autre trafiquant, ont déclaré des procureurs.

Publicité

« Cela démontre une indifférence absolue par rapport à la vie des immigrants », a assuré le magistrat italien Maurizio Scalia aux journalistes.

L'homme de 35 ans a été arrêté au Soudan le 24 mai, selon des responsables italiens et britanniques, pour trafic d'êtres humains et pour avoir encouragé l'immigration illégale. S'il est reconnu coupable, il encourt 30 ans de prison.

Les magistrats peuvent aussi finir par l'accuser d'homicide, à mesure que leur enquête se poursuit, selon des sources judiciaires. Aucun avocat représentant le suspect n'a fait de commentaire dans l'immédiat.

C'est la première fois qu'un homme suspecté d'être un baron du trafic d'êtres humains est localisé en Afrique - où sont basés beaucoup de réseaux de ce type - et amené devant la justice en Italie, depuis le début de la crise migratoire en Europe, il y a environ trois ans.

Mered est soupçonné de travailler avec un Éthiopien, Ghermay Ermias, qui est toujours en liberté, ont expliqué les procureurs. Ils sont accusés d'avoir engrangé de grosses sommes d'argent en emmenant des migrants de la Libye vers l'Italie, via la Méditerranée.

L'Italie peut s'occuper de l'affaire car le pays était le premier point d'arrivée de la plupart des migrants. Le pays mène aussi l'enquête sur le naufrage d'un bateau en 2013 au large de l'île de Lampedusa, située au sud de l'Italie, qui a causé la mort de 359 personnes.

L'Agence nationale contre le crime (National Crime Agency, NCA) de la Grande-Bretagne a déclaré avoir aidé à localiser Mered au Soudan et le tenir pour responsable de la tragédie de Lampedusa. Dans une déclaration, la NCA a expliqué qu'il était connu sous le nom du « Général » parce qu'il s'habillait comme l'ancien dictateur libyen, Mouammar Kadhafi.

Publicité

Renato Cortese, un haut fonctionnaire de la police de Palerme, a désigné Mered comme « le chef de la cellule de crise d'une vaste opération » de trafiquants. Selon lui, Mered a souvent été entendu lors de conversations téléphoniques mises sur écoute. On l'entendrait organiser des transferts d'argent entre divers pays européens.

Le procureur sicilien Calogero Ferrara a déclaré à Reuters l'année dernière que Mered et Ermias étaient des opportunistes, achetant des migrants kidnappés à d'autres criminels en Afrique. Selon ses calculs, chaque voyage en bateau de 600 personnes rapportait aux trafiquants entre 800 000 et 1 million de dollars, avant de payer les frais.

Les réseaux de trafic échappent aux autorités policières internationales en particulier parce qu'ils reposent sur des cellules anonymes réparties à travers de nombreux pays.

L'Italie est en première ligne de la crise migratoire. Environ 170 000 migrants ont atteint le pays par la mer en 2014 et 153 800 en 2015, selon l'Organisation internationale pour les migrations. Jusqu'à présent, cette année, plus de 40 000 migrants sont arrivés en Italie.

Plus de 8 000 personnes seraient mortes dans la Méditerranée depuis le début de l'année 2014, certaines au large des côtes italiennes et d'autres en cherchant à rejoindre la Grèce. Médecins sans frontières a estimé que 900 personnes sont mortes uniquement la semaine dernière.


Suivez VICE News sur Twitter : @vicenewsFR

Likez VICE News sur Facebook : VICE News