Musique

Pas besoin de parler à Littlebabyangel, sa musique s’en charge

L’énigmatique rappeur et producteur montréalais ne donne pas d’entrevue, mais son art nous aide à mieux le connaître.
25.9.18
Crédit photo: Cameron Morse

Montréal a la réputation enviable d’être le genre d’endroit où l’on vient pour réaliser ses rêves. Plus abordable et moins compétitive que Los Angeles, idéalement située près de New York et à seulement quelques heures d’avion de Londres et de Paris, c’est une ville où se poser lorsqu’on veut devenir artiste.

Littlebabyangel ne parle pas aux médias, donc je n’ai pas pu lui demander si c’est ce qui l’a poussé à déménager de sa ville natale de London, en Ontario, à Montréal. Mais j’aime bien m’imaginer que oui. On ne sait pas grand-chose sur la vie personnelle de Littlebabyangel, nom de scène de Stephan Armstrong. C’est peut-être une bonne chose, car ça nous force à nous concentrer simplement sur son travail.

Publicité

Le rappeur et producteur arrive sur la scène électronique comme un coup de pied dans la fourmilière en 2015, lorsqu’il fait paraître @Cartier, deux minutes de frénésie totale aux sons grinçants, perçants et lo-fi. Avec ses quelques sorties subséquentes, ce savant mélange de musique électronique expérimentale et de rap teinté de R&B est devenu sa signature inimitable. Après quelques singles publiés sur SoundCloud, il a plus tôt cette année sorti GADA, un album de 11 pièces où il repousse les limites de son expérimentation, et qui le fait maintenant jouir d’une notoriété grandissante dans la scène musicale alternative.

Il faut aussi dire que Littlebabyangel est bien entouré. La rumeur court qu’il est devenu poulain de l’écurie LuckyMe (qui compte entre autres les producteurs montréalais Jacques Greene et Lunice dans ses rangs) seulement quelques jours après avoir formellement rencontré l’équipe. En collaboration avec Hudson Mohawke, il a participé à la création d’une chanson qui était à l’origine destinée à Rihanna, mais qui est finalement devenue Crisis, d’Anohni. Il fait également partie du collectif créatif montréalais GENEVIèVE, aux côtés de Black Atlass, Cameron Morse et Scott Pilgrim.

Pour plus d'articles comme celui-ci, inscrivez-vous à notre infolettre.

Juste à temps pour promouvoir son concert avec la productrice écossaise SOPHIE le 27 septembre dans le cadre du Red Bull Music Festival, Littlebabyangel a fait paraître lundi le vidéoclip de sa chanson 320k, qui finit en beauté son album GADA et plaira à la fois aux fans de Vince Staples et de Death Grips. Fidèle à la manière LuckyMe de faire les choses, tout de 320k est méthodiquement et habilement pensé, de la conception sonore à l’esthétique épurée.

Billy Eff est sur internet ici et .