Sports

Saint-Marin marque un but et c'est comme s'ils avaient gagné la Coupe du monde

Avant ce but contre la Norvège, la sélection avait inscrit 3 buts depuis 2008.
12 octobre 2016, 10:08am

Trois buts en huit ans. C'était le triste total des buts inscrits par la sélection nationale de Saint-Marin, l'une de ces équipes dont le quotidien est de se prendre des branlées-à-zéro à chaque trêve internationale, comme leurs cousins de Gibraltar, Malte ou du Liechtenstein.

Alors quand on marque aussi peu, j'imagine qu'on se raccroche à ce qu'on peut pour entrevoir des éclaircies dans ce sombre tableau. Des défaites par moins de trois buts d'écart sont vécues comme des victoires. Mais ce qui s'est passé mardi soir dépassait toutes les espérances des joueurs de Saint-Marin.

Menés 1-0 par la Norvège après un but contre leur camp, les Saint-Marinais sont certainement rentrés au vestiaire avec le sentiment du travail bien fait. Mais à la 54e minute, voilà que survient l'impossible : sur une contre-attaque menée tant bien que mal, l'attaquant Mattia Stefanelli fusille Rune Jarstein et inscrit le premier but de Saint-Marin à l'extérieur en match officiel depuis 2001. Sur la vidéo suivante (où on peut entendre la chanson de Titanic, excusez-nous c'est la meilleure qualité qu'on ait pu trouver), on voit bien que les joueurs de Saint-Marin ne savent pas comment se comporter après cet événement improbable qu'ils ne pensaient peut-être pas connaître durant leur carrière de footballeur :

San Marino's goal is a lot better with titanic music pic.twitter.com/RtNRjZlozt
— Adam (@adamownsworth) 11 octobre 2016

Finalement, la Norvège s'est imposée 4-1, mais ce mercredi les Saint-Marinais n'en reviennent toujours pas d'avoir simplement égalisé à un moment de la partie dans un match à l'extérieur. Le compte de supporters de Saint-Marin est là pour le prouver :

WE FUCKING SCORED AN AWAY GOAL. STEFANELLI YOU FUCKING LEGEND! — San Marino (@soccersanmarino) 11 octobre 2016