Photo by Matthew Zuras.

Flashback MUNCHIES : tout ce qu'on a appris sur la gueule de bois

On a compilé quelques astuces pour continuer le combat séculaire contre la pâteuse, le mal de crâne et le sentiment d'être une épave après une bonne cuite.

|
29 Décembre 2016, 6:00am

Photo by Matthew Zuras.

Avant qu'on commence à disserter sur les meilleurs remèdes pour lutter contre la gueule de bois qu'on a appris en 2016, une légère mise au point semble nécessaire : il n'y a tout simplement pas de remèdes efficaces contre la gueule de bois.

Absorbé en trop grande quantité, l'alcool devient toxique pour votre organisme et il est donc de bon ton de le consommer avec modération.

Maintenant que vous avez été rattrapé par la dure réalité et qu'elle vous a mordu à la jugulaire, ne vous prenez pas la tête comme Le Penseur de Rodin. Rien n'effacera les litres de picole que vous vous êtes envoyés derrière la cravate – pas même l'urgentiste qui accoure à votre secours pour vous administrer des shoots de solution saline et des médocs.

En vrai, le seul moyen de lutter contre la pâteuse et le mal de crâne, c'est d'éviter la cuite. Une évidence qui n'a visiblement pas empêché l'humain – cet éternel ingénu – de se battre contre cette condition aussi vieille que l'alcool. De notre côté, voilà quelques-uns des traitements efficaces qu'on a croisé dans l'année.

Photo by Matthew Zuras.

Première étape : le gras.

Anthony Bohlinger, barman dans l'un des meilleurs bars de Williamsburg, s'y connaît pas mal niveau gueule de bois - il en sert comme il en souffre. Sa solution ? Rester simple avec un sandwich faisable même rébou. Du jambon, du salami et de la dinde surmontés d'un oeuf au plat comme l'oeil de Sauron au-dessus de Barad-Dûr.

En Colombie, les oiseaux de nuit soignent leurs cuites avec une soupe composée de patates et de porc. Un bol à consommer de préférence dans la rue, entre deux bars ou à côté d'un vieux container abandonné et qui doit faire disparaître les tambours de Stomp qui résonnent dans votre boîte crânienne. Bref, une autre manière de traiter le même problème.

Confrontée aux orgies de soju, la Corée du Sud s'est sentie plutôt concernée par le problème de la gueule de bois. Et ses concitoyens se sont montrés les plus ingénieux. Il y a d'abord l'haejangguk – littéralement « la soupe pour enlever la gueule de bois ». Les recettes varient mais on y retrouve en général du chou chinois, des os de vache, de l'épine dorsale de porc, des légumes (pour le goût) et du sang coagulé de bœuf ou de porc (pour les sels minéraux).

Premier sur l'innovation, la Corée du Sud a aussi inventé une solution un peu moins traditionnelle pour lutter contre l'effet néfaste des shots de Get 27 : une glace à base de plantes médicinales. Comme on ne connaît pas le parfum fruit du raisinier de Chine, on ne se prononcera pas sur son efficacité.

bloody-mary-cocktail-week-hangover6

Si cela ne vous suffit pas, il y a un vieil adage un peu flou qui dit « Soigner le mal par le mal ». Tout le monde l'aurait vérifié au moins une fois donc si l'on vous suggère « Vous êtes torchés à la vodka ? Essayez un bloody mary au ptit-déj », vous allez probablement répondre un truc comme « Eh les pignoufs, on n'est pas né de la dernière pluie ! ». Pourtant, il y a une recette ultime de bloody mary qui fait passer toutes les autres pour des briques de Joker. Après, on était peut-être encore un peu bourré quand on l'a écrite. Désolé.

Une partie de la population mondiale reste persuadée que la science est du bon côté de la lutte contre la gueule de bois - qu'il y aura bientôt une sorte de gâteau anti-alcool et qu'il suffira de le manger pour être totalement présentable à nouveau. PureWine a imaginé une « baguette magique » qui permet de retirer les sulfites du vin - comme s'ils étaient les seuls responsables de votre état après deux bouteilles de Merlot.

Alle Fotos vom Autor

Bon, et puisque qu'il y a déjà une version contre l'addiction à la nicotine, pourquoi ne pas commercialiser des patchs de vitamines pour vous remettre plus rapidement de la cuite de la veille ?

img_47565

« la bière sans gueule de bois
»

MUNCHIES s'est aussi mis en première ligne de ce combat. Une de nos contributrices hollandaises a essayé . Elle assure que ça a fonctionné. Le brasseur, lui, est plus circonspect. Il a avoué : « Nous n'avons fait aucune recherche scientifique sur les effets de la bière ou pour étayer nos propos. Je ne peux pas vous garantir que vous n'aurez pas de gueule de bois le lendemain ».

Voilà. Vous savez tout maintenant. En espérant qu'une de ces petites astuces puissent vous éviter une journée dans le mal à geindre et à errer comme une épave. On vous file un dernier conseil : buvez beaucoup d'eau. C'est le seul truc scientifiquement prouvé.