Art

Des corps et décors

Les photographies de Bill Durgin jouent avec notre perception du corps humains jusqu'à nous en faire mal à la tête.
3.10.16
All images courtesy the artist

Toutes les images sont publiées avec l’aimable autorisation de l’artiste. 

Deux silhouettes femmes sur une boîte en bois laminé. Leurs visages ne sont pas là, des parties de leurs corps persistent, on est entre la couleur et son absence, c’est forcément abstrait tout en étant parfaitement figuratif. On a du mal à comprendre ce qu’il se passe dans les créations de Bill Durgin. Cet artiste s’est fait une spécialité de représenter les corps humains sans vraiment les montrer.

Publicité

C’est enfant qu’il s’est découvert cette passion pour la photographie, dès lors il se lance dans des expérimentations dans la chambre noire de sa mère. Son œuvre est un mélange permanent, où se croise de la pose et de la création pure, des couches et des effets, un travail hybride donc qui pose des questions à notre perception.

Cette série, baptisée Figure Ground est selon le principal intéressé « un jeu où les silhouettes sont identifiables malgré le fait qu’elles se mêlent aux décors. Plusieurs de ces images sont en fait réalisées avec une seule photo dont je me sers plusieurs fois en plusieurs couches. J’efface systématiquement le flou et les limites de ce qu’on a l’impression de voir. À une époque ou l’image est constamment modifiée et manipulée, Figure Ground tente de montrer une vision de l’image où les sujets et le fond ne sont plus qu’un. »

On vous laisse vous faire mal à la tête ci-dessous :

Les travaux de Bill Durgin sont sur son site et sur son compte Instagram.