FYI.

This story is over 5 years old.

Stuff

Les anti-féministes font une fixation sur les bocaux

Le site Women Against Feminism nous explique que la préoccupation des femmes n'est plus de voter mais de pouvoir ouvrir une boîte de conserve.
28.8.14

Photos et images via

Women Against Feminism est un Tumblr qui regroupe les expériences de femmes qui s'opposent au féminisme, pour diverses raisons. Il a été lancé il y a quelques mois – sans doute en réponse au blog Who Needs Feminsim ? – et a connu un regain d'intérêt ces dernières semaines. Le principe de ce Tumblr est tout simple : il suffit de se prendre en photo avec une pancarte qui explique son point de vue sur le féminisme.

Les femmes qui s'affichent sur ce blog exposent tout un arsenal de raisons, dont certaines assez improbables. Certaines n'approuvent pas la misandrie (qu’elles doivent visiblement considérer comme une règle de base chez les féministes). D'autres pensent que les féministes sont juste « des salopes ». Mais le plus surprenant, ce sont sans doute celles qui s'opposent au féminisme simplement parce qu'elles ont besoin d'aide pour ouvrir des bocaux. Une autre n'a pas estimé nécessaire de préciser les motifs de son aversion pour le féminisme, mais il est fort probable que ça soit aussi lié aux bocaux.

Le leitmotiv de ce Tumblr, c'est l'idée que le salut des femmes viendra d'un mode de vie traditionnel plutôt que du féminisme. Certaines se revendiquent mères au foyer. Il y en a aussi une qui reconnaît aimer faire la cuisine pour sa famille. Vous n'aurez pas souvent l'occasion d'entendre des féministes revendiquer leur droit à faire la cuisine pour leur famille, tout simplement parce que l'opportunité de cuisiner pour sa famille a toujours existé. Les féministes d'avant avaient ce choix, mais elles voulaient juste davantage de choix, comme celui de travailler ou de voter. On n'abandonne pas un droit lorsqu’on en acquiert un nouveau. La possibilité de devenir mère au foyer a toujours existé (si votre conjoint a des revenus suffisants pour subvenir à vos besoins). On connaît tous l’histoire des suffragettes et de leur lutte très importante pour obtenir le droit de vote. Mais en ce qui concerne les suffragettes qui se battent pour être mères au foyer, c'est silence radio – pas parce que c'est mal vu, mais parce qu'il n' y a pas besoin de manifester pour obtenir un droit qu'on a déjà. Si quelqu'un vous dit que tout ce qu'il y a à manger, ce sont des haricots, vous n'aurez pas besoin de vous lever et de réclamer votre droit à manger des haricots. Les haricots sont déjà là, ils n'attendent plus que vous.

Néanmoins, si vous voulez parler d'un groupe qui s'est toujours battu pour des valeurs comme la famille, et spécialement de ces mères de toutes conditions (dont des mères au foyer) nous devons, et je suis désolée de dire ce mot, parler des féministes. Voici une liste non-exhaustive de questions liées à la maternité ou à la famille en faveur desquelles les féministes ont lutté : les congés maternité, le droit des femmes incarcérées à donner naissance hors de prison ou encore des droits fondamentaux pour les femmes de ménage. Le Tumblr Women Against Feminism reproche aux féministes de ne pas avoir autant de conviction quand elles défendent les droits des hommes, mais qu'en est-il vraiment ? D'abord, les féministes se battent aussi pour les congés paternité. Ensuite, ce que j'ai essayé de dire avec ma brillante métaphore sur les haricots, c'est que pour beaucoup de ces droits, les hommes ont toujours eu un temps d'avance. Voilà pourquoi on n'entend pas beaucoup de gens se battre pour la condition masculine. Mais c’est vrai que si les féministes se battaient pour ces causes, il pourrait y avoir des cadres hommes mieux payés que des femmes, ou – soyons fous – un homme président !

Women Against Feminism semble mélanger les revendications des féministes des deuxième et troisième vagues avec d'autres articles de sources plus ou moins pertinentes qu'ils auraient lus sur internet. Le site prétend s'inscrire en porte-à-faux contre « le féminisme moderne », qui n'est pas vraiment un terme courant, mais je pense surtout qu'elles font allusion à la troisième vague. C'est ce genre de féminisme très en vogue qui se penche sur les questions de genre, d'égalité et sur les droits des LGBT. Le féminisme du XXème siècle ne portait pas ces revendications, mais c'est grâce aux combats qu'il a menés, en accordant aux femmes le droit de vote et celui de travailler sans la permission de leur mari, que ces revendications sont possibles aujourd'hui.

Ce mouvement prend toutes ces avancées pour acquises définitivement et clame bien haut qu'il n'y a pas de patriarchie et que s'il y en avait une, les femmes ne pourraient ni voter, ni divorcer, ni faire des études, ni faire carrière, ni rester célibataire, ni avorter, etc. Soit. Mais n'oublions pas que si nous avons tout ça, c'est uniquement parce que des femmes ont lutté pour obtenir ces droits que nous n'avions pas avant. Le droit de vote, surtout aux États-Unis fut une bataille difficile, tout comme le droit à l'avortement, qui est encore aujourd'hui remis en cause dans certains pays comme l'Espagne.

Women Against Feminism prend le féminisme pour un vieil acquis qui n'a plus trop sa place dans notre époque. La plupart de leurs arguments se réduisent à « toutes les batailles ont déjà été gagnées ». Facile à dire quand on arrive effectivement après la bataille.

En lisant leur blog, je ne ressens pourtant ni dégoût ni indignation. Tout comme le mouvement masculin MRM il y a quelques décennies, je pense qu'il suffirait de discuter quelques minutes calmement avec ces femmes pour résoudre le problème qu'elles pensent avoir avec le féminisme. Il faudrait aussi songer à renommer leur site en « Pour les femmes qui gagneraient à apprendre ce que le féminisme est vraiment ». Certaines semblent avoir également déclaré la guerre au dictionnaire, mais aucun obstacle n'est insurmontable.

Maintenant, vous m'excuserez mais je n'ai rien mangé depuis des semaines vu que je n'ai que des bocaux pour me nourrir. Je n'ai aucun moyen de les ouvrir, alors venez m'aider au plus vite.

Suivre Allegra Ringo sur Twitter