FYI.

This story is over 5 years old.

Vice Blog

À MONTREAL AUSSI, IL Y A DES ÉMEUTES

17.5.10

Alors que les Grecs ont besoin de se retrouver au bord de l'effondrement économique pour se mettre à jeter des pierres, les Montréalais, eux, se contentent de gagner/perdre/faire match nul à une rencontre sportive, ou de l'annulation du concert d'un vieux groupe de punk, pour mettre le feu à tout ce qu'ils trouvent, danser sur des voitures juste après les avoir retournées, et s'en donner à coeur joie dans des chants un peu pétés.

Publicité

OK, on a vu pire que l'émeute de la nuit dernière (quelques dépôts d'alcool et un Footlocker ont été dévalisés, et des bouteilles vides ont été lancées sur la police), mais à bien y réfléchir, il s'agissait là seulement de la 2nde partie des séries éliminatoires. Et c'était même pas un match à domicile. Imaginez un peu ce que ça laisse présager.

Donc en l'honneur des pillages et actes hooliganiques qu'on peut déjà prédire pour la prochaine ronde, que Montréal gagne ou perde, voici un tour d'horizon des plus grosses émeutes de ces dernières années.

The Exploited

Date : 14 octobre 2003

Cause : Après avoir menti à un douanier, The Exploited se voit refuser l'entrée sur le territoire canadien, ce qui a pour conséquence l'annulation de leur sauterie montréalaise et 2 ans d'interdiction d'aller au Canada. 500 fans de punk bien vénères se sont retrouvés ce soir-là, bien bredouilles.

Résultat : 4 fourgonnettes de police en feu, 42 voitures de civils détruites et 11 vitrines de magasins en morceaux. Regardez la vidéo et découvrez d'autres trucs drôles du type « une cabine téléphonique qui vacille ».

Note : 4 carcasses de voitures de police brûlées. Ça, c'est des points bonus niveau créativité et méchanceté. Vous imaginez, ces gars qui ont rêvé toute leur vie de défoncer des caisses de police, et qui ont enfin l'opportunité de réaliser leur plus grand fantasme ? Non mais je veux dire, à qui l'idée de poser son cul sur le toit d'une voiture et briser un pare-brise à coup talons de doc martens pourrait-elle déplaire ? Sérieux ?

Publicité

Guns n' Roses/Metallica

Date : Août 1992

Cause : James Hetfield se tenait du mauvais côté de la scène et s'est mangé l'explosition d'un effet pyrotechnique sous les pieds. Le concert a donc été écourté. Les fans ont cru qu'il s'agissait d'un baratin un peu pourri. Les Guns ont ensuite débarqué sur scène, et après quelques chansons, Axl a décrété que les enceintes n'étaient pas assez bien, alors ils se sont barrés.

Résultats : Les émeutiers ont cassé les vitres du stade olympique de Montréal avec un lampadaire de rue, brûlé une voiture de sport et une pile de tee-shirts GN'R et ont allumé une douzaine de feux par-ci par-là. À ce stade de la soirée, 300 officiers de police étaient en train de poursuivre les émeutiers dans les rues de Montréal, à coup de bombes lacrymo pour reprendre le dessus sur la foule.

Note : 3,5 carcasses de voitures de police brûlées

Date : 25 avril 1849

Cause : Pour être honnête, on est tous des merdes en histoire canadienne. Mais de ce que l'on est à peu près en mesure de se souvenir, tout a commencé à cause de la promulgation d'une loi. Un truc en rapport avec une compensation de territoire liée à ceux pris durant les rébellions de 1837, attribuée à tous les Canadiens sauf ceux accusés d'avoir soutenu la rébellion.

Résultats : Le peuple de Montréal a bombardé le cheval de Lord Elgin, lancé des pierres et des oeufs pourris, et tout ça s'est transformé en 2 jours complets d'émeutes. Quelques milliers de personnes ont participé à la révolte, et quelques milliers de dollars de dommages ont été causés. Ce qui, à l'époque, étaient sans doute équivalent à beaucoup beaucoup d'argent. Et beaucoup beaucoup d'oeufs.

Publicité

Note : 3 chariots d'oeufs

La Coupe Stanley de 1986

Date : 24 mai 1986

Cause : On a gagné !

Résultats : 5 000 personnes ont tout saccagé dans Montréal. La police était tellement peu préparée que la cour du Québec a statué que la police avait été beaucoup trop négligente. La vidéo aurait de quoi faire une bonne pub pour une boisson non-alcoolisée des années 80, mais il y a peut-être trop de sang sur les pare-brises pour ça.

Note : 3,5 carcasses de voitures de police brûlées

La coupe Stanley de 1993

Date : 9 juin 1993

Cause : On a battu les L.A Kings (et leur capitaine Wayne Gretzky)

Résultats : Vu le fiasco des émeutes de 1986, la police a décidé d'être ferme pour éviter de se retrouver encore une fois dépassée par les événements. 1 000 policiers en casque ont été préparés, ce qui n'a pas empêché la destruction de 15 bus de ville et de 47 voitures de police, 168 blessés dont 49 policiers et 115 personnes qui ont fini en prison. Des dommages qui s'élèvent à 10 millions de dollars. C'était fou.

Note : 5 carcasses de voitures de police brûlées sur 5 !

TOBIAS ROCHMAN