À Kaboul, les Talibans multiplient les attentats

D'après un rapport des Nations unies, 219 civils ont été tués et 829 ont été blessés à Kaboul au cours des six premiers mois de l'année.

|
24 juillet 2017, 3:37pm

Une attaque suicide a fait au moins 38 morts à Kaboul ce lundi, alors que les Talibans multiplient les attaques en Afghanistan.

Dans un communiqué clamant la responsabilité de l'attaque à la voiture piégée, le groupe terroriste dit avoir ciblé des employés de l'agence afghane de renseignement. La police de Kaboul indique de son côté que la plupart des victimes travaillaient pour le ministère des Mines et du Pétrole.

L'attaque, survenue pendant l'heure de pointe, a fait des dizaines de blessés. Elle illustre le danger croissant auquel sont exposés les habitants de la capitale. Les Talibans démontrent régulièrement leur capacité de mener des attaques de masse quand bon leur semble.

D'après un rapport publié par les Nations unies, 219 civils ont été tués, et 829 ont été blessés à Kaboul au cours des six premiers mois de l'année – un bilan en hausse de 26 pour cent par rapport à 2016. Les victimes ont été touchées dans le cadre d'attaques suicides et « complexes » – des attaques coordonnées menées par plusieurs hommes utilisant au moins deux armes différentes. La majorité des victimes ont péri lors d'une attaque au camion piégé qui a explosé dans le quartier diplomatique de Kaboul en mai, tuant plus de 150 personnes.

Kaboul présente le plus grand nombre de victimes civiles dans le pays cette année – soit un cinquième des personnes tuées ou blessés. Seule la province d'Helmand, le fief des Talibans, compte plus de morts que Kaboul en 2017.

Au total, 1 662 civils ont été tués en Afghanistan au cours des six premiers mois de l'année, un record, d'après les Nations unies. Malgré 16 années d'efforts internationaux pour éradiquer les Talibans, le groupe est plus puissant que jamais, contrôlant et contestant environ 40 pour cent du territoire afghan.

Ces derniers jours, les Talibans ont lancé une série d'attaques à travers le pays dans le cadre de son offensive estivale annuelle. Jeudi dernier, le fils du leader taliban Mullah Haibatullah Akhundzada est mort dans une attaque suicide visant une base gouvernementale dans la ville de Gereshk, dans la province d'Helmand.

Dans le nord-est de la province de Badakhshan, au moins 32 officiers de police et des combattants alliés du gouvernement ont été tués lors d'une percée des Talibans, afin de prendre la région reculée de Tagab. Au cours du week-end, les Talibans ont aussi capturé la ville de Kohistan dans la province de Faryab et celle de Taywara dans la province de Ghor.

Cette escalade de violences intervient alors que les États-Unis réfléchissent à la prochaine étape de leur plus longue guerre. Ils pourraient envoyer des soldats supplémentaires rejoindre les 8 000 déjà impliqués dans la mission d'entrainement et de conseil de l'OTAN en Afghanistan.


Suivez VICE News sur Twitter : @vicenewsFR

Likez la page de VICE News sur Facebook : VICE News FR

Plus de VICE
Chaînes de VICE