israel

Le Premier ministre israélien soupçonné de corruption

La police soupçonne le Premier ministre israélien d’avoir reçu des cadeaux d’un milliardaire américain, président du Congrès juif mondial.
3.1.17

Le Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou a dû répondre aux questions de la police ce lundi soir. Les autorités veulent en savoir davantage sur des cadeaux qu'il a reçu d'un milliardaire américain ainsi que d'autres hommes d'affaires, selon les médias israéliens.

Le chef du gouvernement israélien et sa famille auraient accepté des cadeaux et d'autres faveurs émanant de figures du milieu des affaires en Israël et à l'étranger, ce qui va à l'encontre de sa position.

Publicité

Nétanyahou a nié les accusations. Il a clamé son innocence ce lundi et a conseillé aux médias et à l'opposition de ne pas crier victoire trop tôt, selon le Jerusalem Post.

« Il n'y aura rien, parce qu'il n'y a rien », a-t-il dit ce lundi lors d'une réunion de son parti, le Likoud, en utilisant sa ligne de défense classique contre chaque accusation à son encontre. Certains de ses soutiens au sein du parti de droite estiment que cette enquête est une manoeuvre politique.

Toujours est-il, la police est arrivée pour l'interroger le Premier ministre à sa résidence officielle ce lundi soir. Un drap noir a été mis en place pour empêcher la vision des journalistes. Selon le site d'informations Ynetnews, l'interrogatoire aurait duré trois heures et les soupçons de la police étaient assez sérieux : toute réponse de Nétanyahou pourrait être utilisée comme preuve à son encontre.

Selon les médias israéliens, les cadeaux dont il est question seraient estimés à de centaines de milliers de shekels [100 000 shekels équivalent à environ 25 000 euros].

L'un des témoins clés de cette affaire est le milliardaire américain Ronald Lauder, selon le quotidien Haaretz. Cet homme d'affaires est le président du Congrès juif mondial et un ami de longue date de Nétanyahou. Il a confirmé à la police qu'il avait offert un costume au chef du gouvernement et payé à son fils aîné un voyage à l'étranger. Mais le journal indique que la police soupçonne que d'autres cadeaux, d'une valeur beaucoup plus importante, ont été offerts à l'homme politique. Le tout pour obtenir des faveurs en retour.

Publicité

Selon les médias du pays, la police s'attend à ce que l'interrogatoire les éclaire sur une deuxième enquête, beaucoup plus grave, qui a été ouverte contre le leader israélien et sa famille. Les détails de cette deuxième investigation restent pourtant flous. Ynetnews a indiqué que l'enquête préliminaire porte sur tout cadeau reçu par Nétanyahou et sa famille. Mais cela pourrait évoluer si jamais les enquêteurs découvrent que le Premier ministre a rétribué ces cadeaux d'une façon ou d'une autre.

Nétanyahou est à son quatrième mandat. Le Premier ministre de 67 ans a déjà fait face à de nombreux scandales au cours de sa longue carrière politique. Lui et son épouse, Sara, ont déjà été accusés de détournement de fonds public. Ils ont rejeté ces accusations, qu'ils ont qualifiées d'infondées.

Ce n'est pas la première fois que le plus haut fonctionnaire israélien est au centre d'une enquête. Ehoud Olmert, qui a été Premier ministre de 2006 à 2009, est toujours en prison pour abus de confiance et pour avoir reçu des pots-de-vin. Ariel Sharon, Premier ministre de 2001 à 2006 décédé en 2014, a lui aussi dû répondre à la justice pendant son mandat. Les autorités enquêtaient sur des soupçons de corruption le concernant lui et deux de ses fils. L'un d'entre eux a finalement été condamné à de la prison ferme pour des pots-de-vin.


Suivez VICE News sur Twitter : @vicenewsFR

Likez VICE News sur Facebook : VICE News