FYI.

This story is over 5 years old.

Crime

L’ex-dictateur haïtien Jean-Claude Duvalier meurt d’une crise cardiaque

Jean-Claude Duvalier a dirigé pendant quinze ans Haïti avec une grande brutalité. Il est mort d'une crise cardiaque à 63 ans.
12 octobre 2014, 5:40pm
Photo by Dieu Nalio Chery/AP

L'ancien dictateur haïtien Jean-Claude Duvalier qui dirigea pendant quinze ans le pays de manière brutale et sanglante est mort, d'après les tweets postés samedi par l'actuel président d'Haïti Michel Martelly.

Jean-Claude Duvalier alias « Baby doc », 63 ans, est décédé d'une crise cardiaque à son domicile ce week-end, a déclaré son avocat Reynold George à l'Associated Press.

L'ancien Président Haïtien — Michel J. Martelly (@MichelJMartelly)October 4, 2014

L'ancien chef d'état avait succédé à son père comme président d'Haïti à l'âge de 19 ans. Son père, François Duvalier surnommé « Papa doc », a été médecin avant de se diriger vers la politique. Il est connu pour avoir poussé au mouvement radical nationaliste du « noirisme », qui dressa la majorité noire contre l'élite mulâtre.

Le père et le fils sont tous deux célèbres pour avoir dirigé des régimes corrompus et sans pitié qui ont commis de nombreuses entraves aux droits de l'homme, dont la torture et le meurtre d'opposants politiques et de journalistes. Ces actions étaient souvent menées main dans la main avec les « tontons macoutes », une milice civile redoutée.

Le plus jeune des Duvalier était connu pour un relâchement périodique de l'emprise des idéaux de son père, autorisant sporadiquement une certaine liberté de la presse et de critique de son régime. Il avait également choqué la vieille garde de l'ancien régime en épousant Michele Bennet, la fille mulâtre d'un riche négociant de café en 1980.

Un désastre humanitaire force la fermeture d'un camp de réfugiés haïtien au Brésil. Lisez-en plus ici (article en anglais).

Durant le règne familial des Duvalier à Haïti, des milliers de réfugiés se sont enfuit aux États-Unis et au Canada, craignant de suivre le même triste sort que celui réservé à leurs concitoyens exécutés ou tués indirectement par le pouvoir.

En 1986, un soulèvement populaire forçait « Baby doc » et sa femme à quitter Haïti pour la France, pays dans lequel il resta en exil durant cinquante ans. Duvalier n'est retourné à Haïti qu'en 2011. Il a divorcé en 1993.

Peu de temps après son retour, vingt de ses victimes avaient tenté de l'attaquer en justice pour la violence et les tortures endurées sous son règne. Mais après une série de procès non aboutis, le dictateur était parvenu à échapper à la prison et était libre au moment de sa mort.

L'ex-femme de Jean-Claude Duvalier, Michele, ainsi que leurs deux enfants, François Nicolas Duvalier et sa soeur Anya Duvalier sont toujours en vie.

La vie n'est pas un carnaval pour les haïtiens immigrés au Brésil. Lisez-en plus ici (article en anglais).

Follow Liz Fields on Twitter: @lianzifields