Publicité
Motherboard

Des abeilles à capteurs pourraient voler le boulot des drones agricoles

Des abeilles et des bourdons dotés d'un « sac à dos électronique » pourraient surveiller les cultures à la places des drones.

par Samantha Cole
25 Décembre 2018, 8:00am

Image : capture d'écran YouTube

Le plus puissant des drones ne peut rien contre le petit bourdon.

Les bourdons peuvent porter presque une fois leur poids et voler sur presque 20 kilomètres d’affilée. Pendant ce temps, nos meilleurs drones ne peuvent pas être manoeuvrés à plus de sept kilomètres.

Dans l’espoir de concurrencer les drones commerciaux dans des secteurs comme la surveillance des cultures, une équipe d’étudiants et de chercheurs de l’université de Washington ont posé des capteurs sur des bourdons.

Les petits sac à dos des bourdons comprennent un dispositif de rétrodiffusion, un système d’auto-localisation, des capteurs divers et une batterie rechargeable d’une autonomie de sept heures quand tout ce barda s’auto-localise toutes les quatre secondes. Poids total de l’équipement : 102 milligrammes. Chaque retour à la ruche déclenche le téléversage des données et le rechargement de la batterie.

Les chercheurs expliquent que dans leur futur idéal, leur essaim d’abeilles-cyborg aideront les agriculteurs à relever la température et le degré d’humidité de leurs cultures. Les drones agricoles sont déjà un marché important pour la collecte d’informations et l’optimisation des cultures. Grâce aux abeilles, ces mesures pourraient être effectuées à plus petit niveau et donc fournir des données plus détaillées.

Bien sûr, utiliser des bourdons et des abeilles pour amasser des données n’est pas sans risque. Si l’un de ces insectes bioniques meurt au milieu du champ (leur durée de vie est d’environ un mois), son équipement pourrait devenir un déchet. De plus, fabriquer et attacher cet équipement sur les insectes ne se fait qu’à la main pour le moment. Pas pratique s’il faut harnacher des dizaines, voire des centaines d’abeilles.

Le papier des chercheurs sera présenté à la MobiCom 2019. Chez Motherboard, nous sommes inquiets pour les petites abeilles et bourdons qui souffrent déjà beaucoup à cause des humains. L’équipement risque-t-il de les fatiguer ? De leur faire du mal ? De les gêner un tant soit peu dans leur mission de pollinisation ? Nous voulons des réponses.

Motherboard est aussi sur Facebook, Twitter et Flipboard.