piscine

Art & Piscine

À l'occasion de l'exposition Hockney au Centre Pompidou, on revient sur les plus belles piscines imaginées par des artistes.

par Pierre Berthelot Kleck
22 Juin 2017, 2:06pm

On ne va pas y aller par quatre chemins, il y a deux raisons évidentes à cet article. Premièrement, on crève de chaud. Heureusement, c'est l'été. Dans quelque temps vous serez en train de vous enfiler des bières fraîches les fesses dans l'eau et plus rien n'aura d'importance. Deuxièmement, et c'est presque aussi bien : hier commençait la mega rétrospective David Hockney à Pompidou.

Alors certes, les plus avertis d'entre vous me diront que justement, cette expo est super chouette parce que justement, elle propose de montrer autre chose que ce qu'on connaît du travail de l'artiste anglais. Et bien, rien à foutre, on est en juin et les photos, les portraits et les montages, je m'en cogne et je vais me vautrer dans la facilité à défaut d'avoir une pistoche à disposition.

Seulement, on n'allait pas simplement vous parler des Bigger Splash en long, en large et en travers. Alors on vous a fait une petite compilation des artistes qui ont conçu, pas seulement peins, des piscines.

LA PISCINE COCA

Il fait chaud. Ça, on l'a dit. Du coup, il faut vous hydrater et parce que nous sommes tous des sugar addict, on s'envoie des sodas par-derrière la cravate plutôt que de l'eau minérale. Aussi, pour combiner hydratation et rafraîchissement, on vous conseille la Flat Desert Diet Cola Pool de Mike Bouchet. Tout est dans le titre : en 2010, l'artiste a installé en Californie un bassin rempli de Coca Light. Il a ensuite renouvelé l'expérience sur le rooftop du Americano Hotel à New York. Si vous vous demandez pourquoi l'artiste a eu cette idée, c'est simplement qu'il utilise depuis longtemps le Coca comme médium en s'en servant comme encre sur ses toiles.

LA PISCINE CELLPHONE

Si vous rêvez de vous baigner avec Drake, choisissez la Baker Pool de James Turell. Le light artist incontournable a, en 2008, imaginé une piscine entre obscurité et LEDs en tout genre dans la cave d'une ferme du Connecticut. Ce n'est pas sa première piscine puisqu'il avait auparavant installé un bassin en France, à Poitiers, en 1992. Le principe était alors d'accéder au grand bain par un tunnel immergé. Le passage en apnée avait alors effrayé de nombreux visiteurs.

LA PISCINE OREILLE

Au pied du Rockefeller Center à New York, se trouve la moins pratique des piscines de notre liste. Les Berlinois Elmgreen & Dragset ont installé l'an dernier Van Gogh's Ear. Un bassin prêt-à-poser en fibre, vide et posé à la verticale. Le nom vient bien entendu de la forme de la piscine. Étrangement l'œuvre n'a que peu plu aux New-Yorkais de la 5e Avenue. On les comprend, rien de plus énervant qu'une piscine inutilisable au milieu de l'été.

LA PISCINE FLAMENCO

Antonio Ruiz Soler est une sorte de légende en Espagne. Ce danseur de flamenco fut de son vivant une sorte de Claude François hispanique. Très bon ami de Picasso, il avait organisé pour les 80 ans du peintre, un spectacle en son honneur. Pour le remercier, Picasso lui peint un portrait sur le fond de la piscine de sa villa El Marinete. Probablement la plus belle piscine de cette liste.

LA PISCINE « SO EXCITED »

Ich Bin Kong est un artiste berlinois connu pour ses interventions urbaines. À grand renfort de collages, il interroge nos comportements urbains. On trouve ses messages un peu partout dans les grandes villes du monde. Souvent dans la critique, c'est cette fois-ci avec bienveillance qu'il tente de réconforter les baigneurs de la piscine de Wiesbaden qui se seraient aventurés trop haut sur le plongeoir. Une fois sur le 10m on peut lire : « Jump for my love », les paroles du tube des Pointer Sister de 1983.

LA PISCINE DES AMOUREUX

Au cœur de la Toscane, à 800 mètres de la plage, gît le Jardin des Tarots. Une folle villa imaginée et construite par Niki de Saint Phalle et Jean Tinguely. On y retrouve, mêlés aux pins d'imposantes structures qui racontent — entre autres mais surtout — les histoires d'amour de Niki. L'ensemble reste une maison fonctionnelle où se mélange mosaïques et machins inquiétants, soit les deux univers du couple d'artistes. Le lieu est incroyable mais donc « loin » de la mer. Du coup, en entrant, on est accueilli par un joli bassin multicolore. Parfait pour siroter du Chianti à deux.

LA PISCINE INSTAGRAM

Leandro Elrich est un artiste argentin qui s'est fait une spécialité dans la conception d'illusions d'optiques à grande échelle. Si certains se souviennent de la façade d'immeubles posée sur le sol du 104 en 2013, c'est en 2001 que Leandro se fait connaître avec une œuvre présentée à la Biennale de Venise : Swimming Pool est une piscine vide dans laquelle on peut tout même aller sous l'eau. Un verre ondulé et tous les agréments d'une piscine classique suffisent très vite à perdre votre cerveau. L'installation a depuis été présentée un peu partout dans le monde, du Japon au P.S.1 du MoMA. Une très bonne opportunité d'obtenir facilement un petit succès Instagram sans pour autant prendre le risque de faire tomber votre smartphone dans l'eau.

LA PISCINE BANANE BLEUE

On y revient. Parce qu'il n'a pas seulement peint des piscines, il a aussi peint des piscines. Celle du Roosevelt Hotel à Hollywood. En 1988, il recouvre le fond du bassin d'un de ses motifs iconiques en demi-lunes. Quelques années plus tard, les autorités ont voulu repeindre stipulant qu'il était interdit de peindre des piscines publiques pour des raisons de sécurité. Informés que l'œuvre était estimée à un million de dollars, ils se sont vite ravisés.

L'exposition David Hockney se tient depuis hier au Centre Pompidou et ce jusqu'au 23 octobre. Toutes les informations sont ici.