CBD

On a demandé à des experts si les aliments au CBD avaient un quelconque effet

Des bonbons aux boissons, l'huile de CBD est partout. Mais a-t-elle les mêmes avantages quand elle est mélangée à d'autres ingrédients ?

par Melissa Pandika; traduit par Sandra Proutry-Skrzypek
27 Février 2019, 8:03am

Photo : Rawpixel

Il y a quelques mois, dans le bar de mon quartier, j'ai remarqué un nouvel élément à la carte : un cold brew à base de CBD. D’habitude, je préfère éviter ce genre de boissons qui me rendent nerveux et agité. Mais j’avais entendu parler des potentielles propriétés apaisantes du CBD (abréviation de cannabidiol, composé non intoxicant du cannabis) et je me demandais si cela atténuerait les effets stimulants de la caféine. Quelques minutes plus tard, je sirotais prudemment l'élixir en question. Et en effet, je suis resté concentré tout le reste de la journée. Le CDB fonctionnait-il ?

La même question s’applique à la multitude d’aliments et de boissons au CBD qui sont sortis sur le marché récemment : des bretzels au chocolat, du kombucha, de la vinaigrette, et même du poulet frit, pour n'en nommer que quelques-uns. Certaines études ont suggéré que l'huile de CBD pure pourrait s’avérer prometteuse pour certains problèmes de santé, mais aucune n'a examiné les produits alimentaires contenant du CBD et leur efficacité reste donc à débattre.

Le CBD dans la nourriture fonctionne-t-il ?

Tout d’abord, même s’il est très tendance dans le monde du bien-être, le CDB « n’est pas une panacée », selon James Giordano, professeur de neurologie et de biochimie au centre médical de l’université de Georgetown. Jeff Chen, directeur de l'initiative de recherche sur le cannabis de l'université de Californie, à Los Angeles, est du même avis. Jusqu'à présent, la Food and Drug Administration a approuvé un médicament à base de CBD pour une forme rare et grave d'épilepsie, alors que des études chez l'animal et des essais « très très préliminaires » chez l'homme suggèrent que le CBD a également un potentiel thérapeutique pour d'autres problèmes, telles que l'anxiété et l'insomnie.

Le CBD appartient à une classe de composés appelés cannabinoïdes. Il agit sur les mêmes récepteurs que les endocannabinoïdes, des neurotransmetteurs que le corps synthétise naturellement. Ces récepteurs, présents dans le cerveau, constituent le système endocannabinoïde, qui est censé jouer un rôle dans la régulation de nombreuses fonctions biologiques, notamment l'humeur, le sommeil et la douleur. Le CBD peut emprunter différents chemins dans le sang pour se rendre aux récepteurs cannabinoïdes du cerveau, tout dépend de la manière dont vous le consommez. Par exemple, lorsqu’il est inhalé ou appliqué sous la langue, le CBD atteint le cerveau assez rapidement, explique James Giordano. Mais lorsqu'il est ingéré comme additif à un aliment ou à une boisson, cela prend plus de temps. Avant d'être absorbé par l'intestin dans la circulation sanguine, le CBD est métabolisé dans le foie, ce qui en inactive une partie et ce qui signifie que la quantité qui parvient au cerveau finit par être beaucoup plus petite que la quantité ingérée.

Jeff Chen fait remarquer que la dose de CBD utilisée pour soulager l’épilepsie, la schizophrénie ou l’anxiété chez les enfants, au cours d'essais cliniques était d’au moins plusieurs centaines de milligrammes par jour. Dans une autre étude toutefois, 15 milligrammes de CBD ont suffi à stimuler la vigilance. Cela suggère donc que chaque condition ou objectif nécessite une dose différente de CBD. Cependant, la dose contenue dans de nombreux produits est faible : un bonbon au CBD de la marque Hemp Bombs ne contient que 15 milligrammes de CBD par exemple, tandis qu'une canette de CBD Seltzer de la marque Queen City contient 5 milligrammes d’huile de chanvre avec CBD pour 35 centilitres. Contacté par VICE, un représentant de Queen City a cité les recherches chez l’homme (très préliminaires) susmentionnées et a souligné que le CBD ne présente pas les effets secondaires que les produits pharmaceutiques peuvent avoir. Les doses que prennent les gens sont-elles seulement efficaces pour ce qu'ils essaient de traiter ? « Nous ne savons pas », dit Chen.

Cela dit, si vous ne jurez que par vos bonbons nocturnes au CBD, cela ne signifie pas nécessairement que vous ressentez un effet placebo. « Certaines personnes sont très sensibles au CDB, et même de faibles doses peuvent avoir un effet sur elles », explique Giordano. Il ajoute que le point optimal pour la plupart des gens se situe environ entre 1 et 5 ou 6 milligrammes par tranche de 5 kilos de poids corporel. Par conséquent, pour une femme de 50 kilogrammes, une dose de 10 milligrammes devrait faire effet.

Quels facteurs influencent les effets d'un produit alimentaire à base de CBD ?

Comme expliqué ci-dessus, la dose que vous prenez joue un rôle essentiel. Plus la dose de CBD est élevée, plus son absorption est importante – c'est-à-dire la quantité qui pénètre dans votre circulation sanguine – et plus tôt et plus fort vous en ressentirez les effets, dit Giordano.

La préparation du produit fait aussi une différence. « Tout ce qui se présente sous forme liquide, par opposition à une forme solide, aura tendance à augmenter son absorption », explique Giordano. Il ajoute que, parallèlement, des températures supérieures à 180 degrés Celsius peuvent dégrader les terpènes, des ingrédients actifs du CBD qui renforcent ses effets. D'autre part, exposer l'huile de CBD à une chaleur directe, en la plaçant par exemple sur une flamme nue, peut dégrader sa composition et diminuer sa puissance.

Que vous consommiez le composé en ayant l’estomac vide ou plein est également important. Une analyse récente a montré que ce dernier semble améliorer l’absorption. Comme le CBD est liposoluble, il est probablement absorbé par le sang ainsi que par les graisses contenues dans le repas que vous venez d’ingérer, explique Chen. Cela dépend, cependant. Giordano note que les gros globules gras d'un repas particulièrement riche et gras peuvent recouvrir la paroi interne de l'intestin, ou de la muqueuse, réduisant ainsi l'absorption du CBD dans le sang.

Enfin, vos particularités biologiques entrent également en jeu. Tout le monde métabolise et absorbe le CBD à des vitesses différentes, et peut réagir différemment une fois que celui-ci est métabolisé, certains ressentant des effets accrus et d'autres des effets atténués, explique Giordano.

Les ingrédients que vous ajoutez à l'huile de CBD peuvent-ils faire la différence ?

Étant donné que le CBD est liposoluble, sa consommation dans l'huile d'olive, par exemple, permettra généralement à une plus grande partie de cette substance de traverser la muqueuse intestinale et de pénétrer la circulation sanguine, explique Giordano. Il ajoute qu’il en va de même avec les graisses émulsionnées ou rompues en gouttelettes, présentes dans des aliments comme le chocolat et la mayonnaise. Une émulsion désigne le mélange de graisse avec un ingrédient dans lequel la graisse ne se dissout pas mais se décompose en gouttelettes. Ces gouttelettes traversent facilement la muqueuse et le CBD peut se joindre à elles pour la promenade.

Certains ingrédients pourraient amplifier les effets de bien-être du CDB. Le sucre et même le simple goût de chocolat peuvent provoquer des sentiments de plaisir chez certaines personnes, mais si vous recherchez la même sensation avec le CBD, alors une préparation sucrée et/ou chocolatée infusée de CBD pourrait être « un coup double », selon Giordano.

Comment la caféine a-t-elle pu affecter mon expérience du CBD dans cette infusion froide ? Étant donné que la caféine accélère le métabolisme et que le corps absorbe la caféine assez rapidement, vous pouvez obtenir « un effet synergique » du CBD et de la caféine, explique Giordano. Pour ce qui est de savoir pourquoi le cold brew ne m’a pas rendu agité, la CDB a très bien pu contrer l’effet de la caféine, dit-il. Mais tout le monde est différent – chez certaines personnes, la caféine peut contrer l'effet calmant du CBD. Mais encore une fois, étant donné que les aliments et les boissons à base de CBD doivent encore être testés chez les humains, nous ne pouvons dire avec certitude comment certains types de produits ou leurs ingrédients influent sur les effets du CBD, explique Chen.

Est-il prudent de manger des aliments contenant du CBD ?

Même si l’étiquette d’un produit indique qu’il contient 20 milligrammes de CBD et aucun polluant, les produits à base de CBD ne sont pas réglementés par la FDA et ne sont donc pas tenus de faire l’objet de tests pour confirmer les affirmations du fabricant. Cela signifie que « les gens devraient vraiment prendre le temps de faire des recherches sur les produits et les entreprises qui les commercialisent », conseille Chen. Une simple recherche sur Google suffit pour voir si des avis négatifs ont été rapportés à ce sujet. Il recommande également de consulter votre médecin si vous êtes déjà sous traitement afin de vous assurer que le CBD ne réagira pas mal.

Si vous êtes novice en matière de CBD, Giordano vous recommande d’« y aller doucement et progressivement ». Commencez par un milligramme de CBD pour 5 kilogrammes de votre poids corporel. Comptez 30 à 40 minutes pour commencer à ressentir un effet. Si vous ne ressentez rien, attendez une journée et reprenez la même dose. « Parfois, le corps a besoin de s'acclimater au CDB », explique Giordano.

Si vous ne ressentez toujours rien, attendez le lendemain et augmentez votre dose à deux milligrammes de CBD pour 5 kilogrammes de poids corporel, et ainsi de suite. Rappelez-vous que pour la plupart des gens, la dose maximale est d'environ 5 à 6 milligrammes de CBD par tranche de 5 kilogrammes de poids corporel. Au-delà de cette dose, vous allez probablement sécréter beaucoup de CBD parce que vous n’arriverez plus à l’absorber et vous pourriez subir des effets négatifs tels que fatigue, la désorientation et l’anxiété, avertit Giordano.

VICE France est aussi sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.