FYI.

This story is over 5 years old.

Crime

En photos : Le concert des Eagles of Death Metal à l'Olympia

Pour le véritable retour du groupe sur une scène parisienne après les attaques de novembre, les fans du groupe et survivants du Bataclan avaient fait le déplacement dans la grande salle de concert du centre de la capitale française.
17.2.16
Photo de Jean Nicholas Guillo/PhotoPQR/LE/EPA

Les Eagles of Death Metal (EODM) ont joué un concert que les fans ont trouvé puissant, réconfortant et émouvant ce mardi soir. Il s'agissait du véritable retour du groupe sur une scène parisienne après les attaques de novembre.

Nombre de spectateurs ce mardi étaient aussi présents le 13 novembre au Bataclan, où 90 personnes ont été tuées sous les balles de trois assaillants. D'autres attaques simultanées avaient aussi frappé les abords du Stade de France et les terrasses parisiennes lors de cette sanglante soirée d'automne.

Publicité

La sécurité avait été renforcée en vue du concert à l'Olympia — le Bataclan ne rouvrant qu'à la fin de l'année 2016. Des psychologues étaient aussi présents pour soutenir les survivants.

Si certains n'ont pas eu la force ni l'envie de venir assister au concert, d'autres ont eu la sensation de fermer une terrible parenthèse.

« Le spectacle était parfait, c'était beau, » a expliqué à Reuters, Julien, un des premiers à avoir réussi à s'échapper du Bataclan en novembre dernier. « Je me sentais bien avant, mais c'est vrai qu'après ça, je me sens mieux. C'est une vraie étape, c'est comme si désormais on pouvait laisser ça derrière nous. »

À voir : Eagles of Death Metal s'exprime sur les attentats de Paris

Photo de Christophe Petit Tesson/EPA 

Le chanteur et guitariste, Jesse Hughes, était allé saluer les fans qui patientaient devant la salle de concert parisienne. « Ne pas revenir pour finir notre set n'a jamais été une option, » avait assuré le groupe dans un communiqué diffusé en décembre dernier pour annoncer les nouvelles dates de leur tournée chamboulée par les attaques.

Photo de Christophe Petit Tesson/EPA

Le cofondateur du groupe et le meilleur ami de Hughes, Josh Homme, était aussi présent pour accueillir les fans. Homme ne joue plus trop avec le groupe ces derniers temps, mais il était à Paris ce mardi soir pour ce concert un peu particulier.

Photo de Christophe Petit Tesson/EPA

Le concert s'est joué à guichets fermés. Dans une interview accordée à la télévision française avant le concert, Hughes a confié avoir été bouleversé par l' « effusion de soutiens et d'amour » que le groupe a reçu.

Photo de Christophe Petit Tesson/EPA

Un survivant de l'attaque du Bataclan, Christophe Fauvel, s'exprime devant les médias massés devant l'Olympia.

En arrivant sur la scène, Hughes a annoncé aux fans qu'il voulait « finir » le concert que le groupe avait commencé trois mois plus tôt. « Bonsoir Paris [en français dans le texte], nous sommes prêts ! ».

Publicité

Jesse, the — Fabien Jannic (@FabienJ)February 16, 2016

Jesse, le chanteur des #EaglesOfDeathMetal, est arrivé sur scène portant une cape rouge sur la musique de Il est cinq heures, Paris s'éveille de Jacques Dutronc.

Photo de Jean Nicholas Guillo/PhotoPQR/LE/EPA 

Le groupe est arrivé sur scène au son d'une chanson typiquement française Il est cinq heures, Paris s'éveille de Jacques Dutronc, avant d'entamer un de leurs hits, I Only Want You [Ndlr, Je Ne Veux Que Toi]. À la moitié de la chanson, ils se sont arrêtés. « Prenons un moment pour nous souvenir, puis on continuera à se marrer, » a déclaré Homme.

Hughes avait déclaré craindre « s'écrouler en larmes » sur scène avant d'y monter. Mais finalement, le leader du groupe était plein d'énergie. À un moment du show, il a sauté de la scène pour aller étreindre un survivant du Bataclan dans un fauteuil roulant. Un peu plus tard, il a fracassé une guitare sous les applaudissements du public, raconte l'AFP.

Photo de Jean Nicholas Guillo/PhotoPQR/LE/EPA 

Vers la fin du concert, Hughes s'est retrouvé seul sur scène avec une guitare peinte aux couleurs de la France, avant d'entonner une reprise de Brown Sugar des Rolling Stones. « À partir du moment où on a chanté tous ensemble le refrain je me suis senti bien, jusqu'à la fin du concert, » confié Hughes à l'AFP après le concert.

« Vous êtes coincés avec moi maintenant ! Je suis Parisien maintenant ! J'avais tellement besoin de vous, et vous ne m'avez pas laissé tomber, » a hurlé Hughes. « Je suis tellement bourré là, que je ne peux pas descendre de la scène. Est-ce que vous pourrez oublier ça ? »

Publicité

Eagles of Death Metal - "Brown Sugar" (Rolling Stones Cover) - Olympia, Paris 2016#EaglesOfDeathMetal #JeSuisParis https://t.co/XVg9fhYUFB

— Rock and Roll » Blog (@BlogandRoll) February 17, 2016

La reprise de Brown Sugar par Jesse Hughes.

Des fans en larmes se sont pris les uns les autres dans les bras. Une des survivantes présentes, Lydia Vassallo, s'est entretenue avec la BBC après le show. « C'était le concert le plus fou de ma vie. C'était un vrai moment d'émotion, mais pas comme je l'avais imaginé. Je pense que tout le monde avait besoin de ça. »

À lire : « Tout le monde devrait être armé » estime le leader des Eagles of Death Metal


Suivez VICE News sur Twitter : @vicenewsFR

Likez la page de VICE News sur Facebook : VICE News FR