FYI.

This story is over 5 years old.

Crime

Fuir Debaltseve

Dans ce reportage, nous nous rendons à Debaltseve, à la rencontre des habitants qui sont restés. Nous nous sommes aussi rendus dans un hôpital à Artemivsk pour voir comment ils gèrent le flux de civils et militaires blessés.
10.2.15

> Pour activer les sous-titres, cliquez sur l'icône sous la vidéo

Après deux semaines de bombardements, la situation dans la ville de Debaltseve contrôlée par les Ukrainiens est terriblement fragile. Depuis dix jours, les habitants n'ont plus d'eau, plus de gaz ni d'électricité, par des température glaciales. Ces privations, et les bombardements permanents ont contraint des milliers de civils à fuir.

Samedi dernier, les forces séparatistes de la République populaire de Donetsk ont pris le contrôle de Vuhlehirsk, 10 kilomètres à l'est de Debaltseve, ce qui leur a permis de bloquer la seule route menant à Artemivsk, le seul point sûr à proximité. Dans ce reportage, VICE News se rend à Debaltseve, à la rencontre des habitants qui sont restés. Nous nous sommes aussi rendus dans un hôpital à Artemivsk pour voir comment le staff gère le flux de civils et militaires blessés.

Rejoignez VICE News sur YouTube

Suivez VICE News FR sur Twitter

VICE News FR sur Facebook