Publicité
Crime

Les marins américains peuvent à nouveau boire des coups au Japon

Après avoir été interdits d'alcool et de sortie pendant près d'un mois, les marins américains stationnés au Japon pourront à nouveau boire des coups et quitter leur base.

par VICE News
30 Juin 2016, 7:32am

Vue sur la base de Ginowan à Okinawa, le 3 mai 2010. (Issei Kato/Reuters)

Après avoir été interdits d'alcool et de sortie pendant près d'un mois, les marins américains stationnés au Japon pourront à nouveau boire des coups et quitter leur base.

L'interdiction avait été imposée le 6 juin à la suite d'une série d'incidents mettant en cause du personnel militaire américain sur l'île d'Okinawa. Ces incidents avaient exacerbé les relations déjà tendues par la présence militaire américaine sur l'île.

« Au cours des dernières semaines, le comportement des marins dans tout le Japon a été remarquable », a annoncé le contre-amiral Mattew Carter.

« Ils reconnaissent que la liberté est une mission, en particulier ici, au Japon. Ils savent que leur comportement au cours de cette mission a des conséquences directes sur le maintien des relations stratégiques vitales avec les Japonais. »

Depuis mercredi, les marins ont à nouveau le droit de quitter la base pour boire de l'alcool et doivent respecter un couvre-feu de 22h.

Le personnel de rang inférieur devra sortir accompagné par un « compagnon de liberté » — un autre marin qui devra les accompagner pendant leur sortie — afin de se prévenir mutuellement de tout excès.

Carter avait annoncé l'interdiction le 6 juin, quelques jours seulement après l'arrestation d'une militaire par la police japonaise pour conduite en état d'ébriété. La militaire avait blessé deux habitants de l'île.

Mais l'interdiction était en réalité une réponse à un autre incident, au cours duquel un civil américain a été arrêté par la police, dans le cadre d'une enquête sur le meurtre d'une jeune femme japonaise.

En juin, des dizaines de milliers de personnes se sont rassemblées pour manifester contre la présence militaire américaine à Okinawa. C'est la plus grande manifestation contre l'armée des États-Unis depuis 20 ans.

L'événement a porté un coup dur aux relations déjà tendues entre Washington et le Premier Ministre Shinzo Abe. Les manifestants ont réclamé une révision de l'accord de sécurité americano-japonais qui stipule que la majorité des troupes américaines au Japon seront stationnées à Okinawa.

Le ressentiment des habitants d'Okinawa pourrait porter atteinte au projet de déménagement de la base américaine de Futenma vers une région moins peuplée de l'île. Ce projet a vu le jour en 1996, à la suite du viol d'une fillette japonaise par des militaires américains.


Suivez VICE News sur Twitter : @vicenewsFR

Likez la page de VICE News sur Facebook : VICE News FR