Crime

Policiers tués à Dallas : Le point sur l'enquête

Cinq policiers ont été tués dans une attaque coordonnée. Sept autres membres des forces de l'ordre et deux civils ont été blessés.
8.7.16
Photo par Ralph Lauer/EPA

Peu avant 21h00, heure locale, les rues du centre-ville de Dallas ont été le théâtre d'une fusillade ce jeudi soir. Cinq policiers ont été tués dans une attaque coordonnée. Sept autres membres des forces de l'ordre et deux civils ont été blessés. La fusillade a eu lieu lors d'une manifestation contre les récentes violences policières en Louisiane et dans le Minnesota aux États-Unis.

Voilà ce que l'on sait en fin d'après-midi ce vendredi (heure française) :

Publicité

Les autorités ont annoncé qu'au moins un tireur, probablement plusieurs, a fait feu "à la manière d'un sniper", depuis des "positions en hauteur".

Un suspect est mort après un face-à-face de plusieurs heures avec les forces de l'ordre dans un parking. Le chef de la police de Dallas, David Brown, a expliqué que le suspect est mort tôt ce vendredi matin, après l'explosion d'une bombe.

Filmée par un témoin, une vidéo semble montrer un suspect en train de faire feu derrière des piliers.

Un autre suspect avait été interpellé plus tôt dans la soirée, après des échanges de coups de feu avec la police.

Deux autres personnes qui s'enfuyaient des lieux de la fusillade dans une Mercedes noire ont également été arrêtées et sont interrogées. La police a vu un homme mettre un sac couleur camouflage dans le véhicule.

Brown a déclaré que le suspect qui est mort dans le parking avait dit à la police qu'il était en colère suite au mouvement Black Lives Matter et qu'il était en colère après les récentes violences de la police qui a tué des hommes noirs. Il aurait dit qu'il "voulait tuer des blancs" et plus précisément des officiers de police blancs.

Une personne recherchée dans un premier temps a été arrêtée par la police et était interrogée avant d'être relâchée. L'homme s'était rendu de lui-même. Il avait été vu en tenue camouflage avec un fusil d'assaut. Mais il semble qu'il ne faisait qu'exercer son droit à porter une arme.

Publicité

Les sept membres des forces de l'ordre blessés sont sortis de l'hôpital.

Cette attaque est la plus mortelle pour les forces de l'ordre des États-Unis depuis le 11 septembre.


Suivez VICE News sur Twitter : @vicenewsFR

Likez la page de VICE News sur Facebook : VICE News FR