FYI.

This story is over 5 years old.

LE NUMÉRO DU SPECTRE ET DE LA COURONNE

La NASA envoie des vers de terre dans l'espace

Un petit pas pour l'Humanité, un grand pas pour les lombrics invertébrés.
27.1.16

Cet article est extrait du numéro du Sceptre et de la Couronne

Les « vers de l'espace » ne sont pas les personnages principaux d'un nouveau Chair de Poule. Au contraire, ils sont au centre d'une étude qui pourrait nous aider à rendre plus faciles les voyages de l'homme dans l'espace.

Les vers, des Caenorhabditis elegans, constitués d'environ 1 000 cellules, sont des résidents microscopiques de nos sols. Si on ne sait pas précisément de quelle façon ces petits êtres peuvent éclairer les génies de l'aéronautique de notre espèce, il faut se pencher sur leur ADN. En 1998, le C. elegans a été le premier organisme multicellulaire à voir son génome entièrement séquencé, résultant en une étude de ses 20 000 gènes – l'humain en possède 21 000 – qui a permis d'étudier avec précision ce qui se passe lorsque les cellules sont exposées aux radiations, à une gravité basse, et à d'autres trucs étranges venus de l'espace.

La dernière de ces expériences a eu lieu il y a quelques mois, quand la NASA a envoyé certains de ces vers dans l'espace pour les missions SpaceX CRS-5 et CRS-6. Les chercheurs suspectaient que les vers puissent avoir été soumis à des mutations épigénétiques ainsi qu'à d'autres changements biologiques qui pourraient réduire la masse musculaire et osseuse, proches des problèmes rencontrés par les astronautes. Pendant un voyage dans l'espace, « faire de l'exercice pour contrer ce genre de dégradation est souvent impossible », explique Atsushi Higashitani, directeur de recherche à l'université du Tōhoku. Une compréhension approfondie de comment et pourquoi ces changements ont lieu pourrait conduire à la création de traitements permettant aux astronautes d'assurer de plus longues missions spatiales.

Les obstacles à notre prochain grand pas dans l'espace sont énormes. Mais ces expérimentations démontrent les étapes infinitésimales qui pourront un jour conduire à envoyer quelqu'un sur Mars.