Publicité
NSFW

Mon threesome a fait le tour du net, mais je m’en tape

Alexis Frulling entend rappeler au monde que chaque femme est libre de faire ce qu'elle veut.

par Sarah Ratchford
20 Juillet 2015, 11:29am

Alexis Frulling épluche soigneusement le film alimentaire d'un concombre et enfourne l'extrémité du légume dans sa bouche. Elle en prend une grande bouchée, avant de le mâcher et de l'avaler.

Cette scène peut être vue sur YouTube, dans une vidéo que Frulling a publiée après le plan à trois en public qu'elle a eu il y a environ une semaine, pendant le festival de Stampede à Calgary au Canada. Le threesome a été filmé et publié sur Internet sans son consentement. Pourquoi ce threesome a-t-il autant fait parler de lui ? Parce que les femmes sont encore considérées comme de bonnes vieilles salopes si elles font ce qu'elles veulent avec leur corps. Personne, bien sûr, ne fait attention aux hommes qui font la même chose : c'est des garçons, et tous les garçons font ça.

Après la publication de la vidéo, Frullling a dû faire face à une avalanche d'insultes. La vidéo qu'elle a publiée en réponse est à la fois adressée à ses haters et ses supporters. Elle s'appelle « Trampede (the original) », un jeu de mot sur tramp, salope en anglais, et Stampede, le nom du festival. Elle a déjà été visionnée plus d'un million de fois. On y voit Alexis, assise sur un canapé, en train de faire des blagues sur sa situation.

« Je ne peux pas dire que je suis fière », dit-elle, se référant au plan à trois. « Mais je n'ai pas honte. »

Frulling a décidé de reprendre le contrôle de son image. Elle a transformé son profil Facebook en page fan, et a désormais plus de 14 000 likes. Elle a aussi ouvert un compte YouTube et un compte Twitter. En même temps, dans une société qui attaque et condamne les femmes pour des actes sexuels mais attend de ces mêmes femmes qu'elles plaisent sexuellement aux hommes, quel choix avait-elle ? Soit elle raconte son histoire, soit Internet le fait pour elle. Les hommes impliqués ont probablement disparu, sont retournés vaquer à leurs occupations et ne ressentent clairement pas la même pression. Seule Frulling a dû réagir et se défendre – elle seule a été pointée du doigt.

L'acte a eu lieu avec « deux amis » avec lesquels elle avait déjà couché auparavant, m'a-t-elle confié au téléphone. Ils allaient à un concert de Wiz Khalifa pendant le Stampede Festival et ont décidé de faire un plan à trois. Elle a hésité au début, mais a finalement décidé de faire « ce qu'il [lui] plaisait ». Ils sont allés dans une allée discrète entre des immeubles. Ce qu'ils ne savaient pas, c'est qu'un voisin a pu voir toute la scène depuis son balcon, et a tout filmé avant de poster le tout sur Reddit.

Elle m'a informé qu'une enquête de police avait été ouverte, et que la personne en question pourrait être inquiétée. Poster des images intimes de quelqu'un sans son consentement est illégal au Canada – et heureusement –, bien qu'il soit peu clair de l'influence que peut avoir la nature publique de l'événement au procès. Frulling et les deux hommes ne devraient quant à eux pas être inquiétés, bien que faire l'amour en public soit interdit au Canada.

« On voulait que ça reste entre nous et notre groupe d'amis, mais ça a dérapé », explique-t-elle. Quelqu'un a révélé qu'il s'agissait de Frulling en faisant le rapprochement entre la vidéo et son compte Instagram. Elle a d'abord essayé de faire disparaître les preuves, mais a ensuite décidé de s'approprier la chose.

« Je me suis dit, "C'est débile. Je ne vais pas laisser tous ces gens m'insulter." Plein de gens l'ont fait avant moi et ne se sont pas fait griller. C'est pas juste. Je ne vois pas pourquoi je devrais ramasser alors que les gars n'ont pas à s'inquiéter. »

Qui d'entre nous a déjà a) niqué un pote ; b) copulé en public ; c) déjà expérimenté le sexe à plusieurs ? Le fait que Frulling ait fait les trois à la fois en se faisant choper ne veut pas dire que cela nous regarde. C'est ses affaires, son corps, et elle l'affirme courageusement.

Comme le fait remarquer ce type qui fait fréquemment des vidéos à Calgary, tout le monde sait que les plans à trois sont légion pendant le Stampede, qu'il décrit comme « 10 jours de débauche ». Pourtant, on entend dire que Frulling est un peu bête, et qu'elle aurait dû se douter que la vidéo finisse sur Internet. Certes, elle aurait pu deviner que quelqu'un allait la voir, mais pas qu'on la filme avant de mettre la vidéo en ligne.

Dans une interview donnée à Postmedia News, Rebecca Sullivan, chef de département des études sur les femmes à l'université de Calgary, a déclaré :

« On ne devrait pas se demander si c'était une bonne idée ou non. On devrait se demander pourquoi tout le monde est aussi odieux avec elle. J'ai une question pour tous ces gens : Qu'est-ce que vous en tirez, qu'est-ce que vous voulez prouver et qu'est-ce qui vous plaît dans le fait de la maltraiter ainsi ? »

Heureusement, d'autres femmes (comme Belle Knox ou Kim Kardashian) ont déjà tiré profit de révélations de cette nature, en se réappropriant les incidents pour se mettre en valeur. Frulling a peur des conséquences que cet incident pourrait avoir si elle veut trouver un job « normal », mais elle prévoit de faire la même chose. Elle veut travailler dans l'événementiel et se faire une réputation, et pense à publier des tutoriels sexe.

À vrai dire, Frulling ne nous doit rien. De la même façon que l'on doit arrêter de se prendre la tête par rapport à la façon dont les femmes s'expriment, on doit arrêter de contrôler leur libido. Frulling affirme qu'elle ne sera pas réduite au silence. Elle ne laissera personne parler à sa place. Et ça ne changera pas de sitôt.

Suivez Sarah Ratchford sur Twitter.

Tagged:
Canada
Calgary
stampede
threesomes
sexe
Vice Blog
Alexis Frulling
partouze