guide

Le guide VICE pour choper des mecs, par un mec (à destination des filles)

Laissez votre smartphone et votre meute de copines derrière vous – l'avenir de l'humanité en dépend.

par Romain Gonzalez
27 Mars 2015, 9:49am

11 millions. Voilà le nombre d'hommes célibataires en 2015 en France, selon l'INSEE. Même si le chaperon de la statistique française ne fait pas de distinction entre les mecs en couple non mariés et les types vraiment seuls, on est en droit de dire que ça fait tout de même beaucoup de monde. Disons qu'un peu moins de 10 millions de mecs sont disponibles sur le marché de l'amour, et que la loi de l'offre et de la demande évolue en leur faveur au fil des années.

En effet, le ratio hommes-femmes s'inverse à partir de l'âge de 35 ans. C'est pourquoi, si certaines femmes galèrent pour trouver un partenaire sexuel à 25 balais, eh bien, je suis désolé de leur apprendre que ce n'est que le début d'une douloureuse traversée du désert qui ne s'arrêtera qu'à leur trépas.

Mais tout d'abord, mettons les choses au clair. Je sais très bien que vous n'avez pas besoin de mes conseils pour ramener un mec bourré dont la motricité équivaut à celle d'un patient atteint d'un locked-in syndrome. Ça, c'est à la portée de la première meuf venue, celle qui ne fait pas nécessairement dans le « qualitatif » ou qui considère que François Ozon est un réalisateur OK. La mission que je me suis fixée, c'est de vous – les filles – faire passer du sous-prolétariat de la chope à l'upper class du serrage de keums. Suivez mes conseils et lors de votre prochaine rencontre avec une personne munie d'un torse surmonté de poils, tout se passera bien. En théorie.

Photo via

ÉLOIGNEZ-VOUS DE VOS COPINES
Personnellement, je déteste les documentaires animaliers. Ça m'emmerde, et c'est toujours la même chose. À la limite, autant mater Fantasia. Malgré tout, j'ai appris une chose grâce à eux : les animaux qui se déplacent en meute sont les pires. Vous connaissez un truc plus dégueulasse qu'une hyène ? Non. Surtout quand on sait que ces abominations de l'espèce animale sont susceptibles de vous bouffer le pénis à tout moment.

Appliquez ces déviances comportementales aux jeunes femmes et vous comprendrez pourquoi il est indispensable de tracer en solitaire si vous désirez ramener un jeune loup dans votre cage. Rappelez-vous que les hommes n'aiment ni les meutes, ni les meufs qui croquent leur bite.

SACHEZ DISTINGUER LES RELOUS
J'imagine que vous avez déjà croisé l'un de ces bros qui bossent en agence, porte des lunettes de soleil de nuit et « kiffent la techno » ? Eh bien, fuyez-les. Ils ne vous rapporteront que des ennuis et de longues descentes de MDMA. Sachez que ces mecs-là n'aiment rien à part télécharger des applications et manger au McDo les lendemains de soirées – c'est-à-dire cinq fois par semaine. Puis un jour, vous découvrirez forcément qu'il lit Konbini.

Aussi, évitez les jeunes entrepreneurs et autres mecs qui aspirent à diriger le Monde Libre. Kurt Lewin parlait d'eux comme étant des leaders autoritaires, sujets à de fréquents accès de colère envers les gens qui les entourent. Et dois-je vous rappeler ce qu'il se passe dans la tête de types comme ça ?

Photo via

PARLEZ DE VOS EX, MAIS PAS TROP
Autant vous le dire tout de suite, les mecs ne sont pas naïfs. Tous savent que vous vous êtes déjà retrouvée à poil avec un autre. Et ça ne les dérange pas. En effet, quoi de plus charmant qu'un livre d'occasion passé de main en main mais dont la qualité ne s'estompe jamais au fil des lectures ? Malgré tout, faites preuve de parcimonie lorsque le sujet arrive au milieu d'une conversation qui portait jusqu'alors sur la qualité du bar dans lequel vous vous trouvez. De fait, vous avez le droit de revenir sur vos anciens petits copains avec toute la méchanceté qu'on est en droit d'attendre de vous, mais avec parcimonie. Il ne faut pas que le truc soit le sujet de conversation.

Il vous faut aussi éviter de dater précisément la fin de votre dernière relation. Restez vague. Sinon, vous passerez pour une maniaque du sentiment amoureux, une meuf qui savait déjà à quoi ressemblerait le centre de table de son mariage quand elle était au lycée.

PAYEZ-NOUS DES VERRES – GENRE, DE TEMPS EN TEMPS
On est en 2015 et un jour ou l'autre, il faudra avouer publiquement que les conseils de Nadine de Rothschild sur les relations hommes-femmes sentent la naphtaline et les monte-escaliers Stannah. Pensez-y la prochaine fois qu'un type vous paie un « gin-to » horrible à 9 balles. Puis après avoir dégagé ledit type qui désirait dépenser un dixième de ses APL pour vos beaux yeux, réfléchissez à ce qu'écrivait Marcel Mauss.

Cet anthropologue a mis en évidence le fait que le mécanisme du don permet à celui qui offre de se placer en situation de domination par rapport à celui qui reçoit. La seule façon de se sortir de cette soumission déguisée en gentillesse et de proposer à l'autre un don d'une valeur supérieure – c'est le principe du potlach. En gros, si vous vous mettez à payer des verres, 1. vous prouverez votre volonté de détruire le patriarcat, de 2. vous choperez encore plus de verres, parce qu'au fond vous n'en avez rien à foutre de la domination du patriarcat.

Photo via

DITES À TINDER D'ALLER SE FAIRE FOUTRE
Hey, je vous comprends. La détresse sexuelle est un vrai enjeu, et pas uniquement parce que Houellebecq écrit des bouquins dessus depuis 20 ans. Mais à force de considérer l'accès à la pine comme une preuve de réussite sociale, notre génération en est venue à comptabiliser le nombre de ses partenaires sexuels. Et en plus d'être stupide, c'est triste. C'est pourquoi, même si vous vous sentez isolée dans votre 12 m², je vous déconseille d'avoir recours à Tinder, Happn, ou n'importe quelle application merdique existant sur le marché.

Moi, je n'ai pas de smartphone. Voir mes potes cliquer sur la gueule de toutes les meufs de Tinder sans même les regarder me rassure dans mon choix. La probabilité que vous puissiez choper un mec après avoir tapoté sur sa gueule avoisine le pourcentage de voix qu'obtient Bouteflika à chaque élection. Quel est l'intérêt ? Baiser, vous me direz. Peut-être, mais alors autant jouer à GTA avec des cheat codes si on a cette mentalité-là.

NE TOMBEZ PAS DANS LA FRIEND ZONE
La friend zone ressemble beaucoup à la large gamme de produits Apple. De l'extérieur, c'est chatoyant ; une fois dedans, c'est confortable. Alors OK, le confort, c'est cool, vous avez chaud et tout y est plus doux, mais qu'en est-il du coït ? Pour éviter ça, laissez de côté toute référence « humoristique » à vos parties génitales et les éventuelles remarques graveleuses au sujet du beau gosse qui vient de passer à côté de vous. Ou genre, à vos parents. Ou votre enfance.

Je ne dis pas que l'ensemble des relations hommes-femmes doit nécessairement être placé sous le signe de la lubricité. Je précise juste qu'aller parler à un mec dans une soirée sera sûrement considéré par ce type comme la première pierre d'un mausolée sur lequel est gravée l'épitaphe : « Ci-gît mes trois mois d'abstinence sexuelle. » Pas sûr que vous vouliez briser cet optimisme en lui parlant de votre mycose au gros orteil.

Photo via

NE CONSIDÉREZ PAS TOUS LES MECS COMME DES CONNARDS EN MANQUE DE CHATTE
La théorie d'Alain Soral qui voudrait que « toutes les femmes souhaitent être traitées comme de la merde » n'est pas partagée par tous les mecs. En réalité, personne n'y croit. Et ne pensez pas que n'importe quel type désireux de glisser ses doigts dans votre petite culotte soit en proie aux mêmes tourments psychologiques que le Marquis de Sade ou Émile Louis. Certains types sont plutôt OK.

Si un mec que vous avez baisé ne vous rappelle pas le lendemain, il ne faut pas en déduire que sa mère est une fille de mauvaise vie pour autant. Certains types n'ont pas envie de s'engager, d'autres attendront que vous les rappeliez, d'autres sont excessivement timides – et quelques-uns n'en auront rien à foutre, soit. Il n'y a plus que les débilos de la Manif pour Tous pour penser que défendre l'enchaînement implacable pénétration-mariage-enfant est un combat digne des plus belles heures de la libération de l'Homme.

Et de toute façon, si vous faites partie de ces débilos, qu'est-ce que vous foutez sur VICE ?

CONSIDÉREZ TOUS LES MECS COMME DES CONNARDS EN MANQUE DE CHATTE
Mais ouais, restez sur vos gardes. La maestria dont peuvent faire preuve les mecs quand il s'agit de mentir à une jeune femme pour pouvoir forniquer dépasse parfois les limites du soutenable. Je vais vous donner une petite liste de remarques qui doivent vous faire déguerpir si elles sortent de la bouche de l'un de mes congénères :
– « Ne t'inquiète pas, j'ai fait des tests il n'y a pas longtemps. »
– « En ce moment, je prépare mon premier EP. »
– « Cool, on ira voir le nouveau Xavier Dolan ensemble ! »

Le dernier ne vaut pas juste pour le domaine de la drague, hein.

Photo via

BALANCEZ DES RÉFÉRENCES À BON ESCIENT
Il n'est pas chose aisée de savoir ce qu'un type peut apprécier en lui parlant deux minutes. Du coup, partez du principe qu'on est tous stupides. Visez large : les films avec Will Ferrell, The Wire, le dernier album de The Soft Moon – des trucs comme ça. Au pire, il n'aimera pas, et vous changerez de sujet et lui demanderez ce qu'il fait dans la vie, même si vous vous en foutez. Au mieux, il ne vous quittera plus des yeux de la soirée, obnubilé par vous et vos goûts parfaits.

Après, n'en faites pas trop. Vous savez ce que pensent les mecs des meufs qui aiment à la fois David Foster Wallace, Tarkovski et les Boo Radleys ? Rien. Ils ne sont pas préparés à ce genre de trucs.

ACCEPTEZ NOS NOMBREUSES FAIBLESSES
Ne vous la jouez pas Pensionnat de Chavagnes. Acceptez que la médiocrité de l'homme soit un caractère inhérent à sa condition d'être humain perfectible. N'oubliez pas que le sexe est un besoin physiologique basique selon la théorie générale de Maslow, et que celui-ci peut effectivement nous rendre stupides.

Si votre désir de choper un mec est plus fort que tout, il vous faudra accepter les textos de 4 heures du matin, les blagues lourdes et autres problèmes de demi-molle qui pourraient mettre mal à l'aise n'importe qui. Soyez cool, compréhensive et dites-vous que la dureté du sexe d'un homme ne dépend pas uniquement de son désir pour vous, mais aussi de la quantité de substances récréatives dans son organisme.

L'important dans la chope, c'est de se dire que c'est de la faute de l'autre si ça se passe mal, mais sans jamais l'affirmer à haute voix. Notre société a cruellement besoin d'hypocrisie. La copulation ne fait pas exception.


Suivez Romain sur Twitter