Chronique du Cancer
Photo

Chronique du Cancer

Le photographe Johnny Griffiths a documenté la lutte de sa petite amie contre le lymphome de Hodgkin.
29 juin 2016, 5:00am

Hannah prend son temps afin de parfaitement recouvrir ses lèvres de maquillage. Elle est assise sur son lit d'hôpital et se sert de son iPhone comme d'un miroir. Un an auparavant, quelques jours après son vingtième anniversaire, son médecin lui apprenait qu'elle avait un cancer. Sur cette photo, on la voit tenter de paraître aussi « normale » que possible. À ses yeux, cela veut dire plusieurs choses : ne pas mettre de perruque, assumer son crâne rasé et se maquiller lorsqu'elle passe du temps à l'hôpital dans le cadre de sa chimiothérapie.

Quand on pense « cancer », on pense inévitablement à la mort qui peut s'ensuivre. C'est pour cela que le photographe Johnny Griffiths a voulu modifier la perception que l'on se fait des malades, après avoir découvert que sa petite amie Hannah était touchée par un lymphome de Hodgkin de stade IV. « Je désirais représenter le cancer d'une manière nouvelle, précise Johnny. On met tout le temps en avant sa dimension mortifère, alors qu'il s'agit d'une maladie curable. »

Quand on lui a diagnostiqué un cancer en avril 2015, Hannah était en deuxième année à l'université – tout comme Johnny. Ce dernier a choisi d'emménager auprès d'elle dans sa maison familiale, afin de l'accompagner tout au long de son traitement. La décision de documenter la vie d'Hannah a été prise d'un commun accord, pour leur permettre de garder tant bien que mal un pied dans la réalité. « Nous avons compris que si nous voulions être diplômés, il fallait que Johnny prenne des photos, me précise Hannah. Nous étions encore à l'université pendant ma chimiothérapie, et c'est là qu'un professeur a dit à Johnny qu'il comprenait notre situation, mais qu'il fallait tout de même qu'il propose un sujet. »

Aux yeux d'Hannah, l'une des choses les plus dures a été de supporter l'attitude de ses amis, qui ne savaient pas quoi faire pour la réconforter. « Pendant des mois, personne ne venait me parler, ne sachant pas quoi me dire, raconte-t-elle. C'est pour cela que j'ai été très claire avec Johnny : je voulais qu'il lève le voile sur ce qu'était le cancer à mes yeux. » C'est comme cela que le projet It's Cancer est né.

Toute la difficulté a été, pour Johnny, de savoir comment tracer une ligne de démarcation stricte entre son statut de petit ami, et celui de photographe. « J'aurais pu sortir mon appareil photo à de nombreuses reprises afin de documenter des moments intenses, mais ça me paraissait inapproprié, m'a-t-il raconté. Je voulais être vraiment avec Hannah, et ne pas simplement la regarder par le prisme d'un appareil. »

Si le couple a connu quelques instants de répit – comme ce pique-nique enchanteur – il a surtout passé son temps dans des environnements clos, aseptisés, austères. Il leur arrivait de passer une semaine dans une chambre d'hôpital à regarder la télévision afin de tuer le temps.

« Parfois, je déprimais et pleurais, et Johnny me prenait en photo, dit Hannah. Là, je me demandais pourquoi il faisait ça. Aujourd'hui, avec le recul, je suis heureuse qu'il l'ait fait. »

Suivez Yasmin sur Twitter.