FYI.

This story is over 5 years old.

Vice Blog

VOX POP - COMMENT VOUS FAITES L'AMOUR POUR LA SAINT VALENTIN ?

15.2.11

Le jour de la Saint Valentin est la plus grosse arnaque du calendrier grégorien, et tout le monde le sait. À quoi ça sert, à part manger du chocolat et baiser ? Les gens font ça tous les jours. Pas la peine d'en faire une fête. La seule chose bien qui puisse en découler est l'expérimentation sans limite qui a lieu en ce jour consacré aux dîners romantiques et aux rapports sexuels.

Afin de voir ce qui allait se passer ce soir-là, on a demandé à plusieurs personnes quelle était leur expérience sexuelle la plus bizarre de la Saint Valentin. Quand ils n'avaient rien de sordide à raconter, on leur a demandé de parler de leur pire Saint Valentin.

Vice : C'était quoi ton expérience sexuelle la plus bizarre pour la Saint Valentin ?

Ian : Ma copine est à Portland, c'est de là que je viens. Donc, rien de très bizarre. Je vais probablement rentrer chez moi, et la fesser. Tu vois ce que je veux dire. Je vais aussi acheter des chocolats et les laisser fondre dans ma poche.

C'est quoi le truc sexuel le plus bizarre que tu aies fait pour la Saint Valentin ?

La copine de Jon : Je vais me casser. Tu peux dire ce que tu veux.

Publicité

Jon : Euh, je ne sais pas. Ça fait quatre ans que je suis avec elle, et…

La copine de Jon : On n'a pas encore fait l'amour aujourd'hui.

Jon : Vu qu'elle est juste à côté, je vais dire que ma pire expérience était avec mon ex, pendant la terminale. Je sortais avec cette fille tu vois, je suis allé à l'épicerie pour acheter des préservatifs ; là-bas, j'ai croisé son père. Il m'a vu et s'est dirigé vers moi, j'ai dû les cacher précipitamment derrière mon dos pour lui dire bonjour. Je ne m'y attendais vraiment pas.

Salut. C'est quoi le truc le plus dégoûtant que t'as vécu pendant la Saint Valentin ?

Elizabeth : Je ne fête pas trop la Saint Valentin. Je n'ai pas d'anecdote sexuelle bizarre, mais ma pire expérience était au lycée. Je sortais avec un type, je l'ai croisé dans le couloir et il avait un sac plein de bonbons, qu'il m'a balancé avant de partir en me lâchant un « Joyeuse Saint Valentin ».

T'as l'air d'être un sacré déconneur. C'est quoi le pire truc que tu aies fait pour la Saint Valentin ?

John : Attends, laisse-moi réfléchir. C'était quand je travaillais sur un drôle de livre dédié à la sexualité de ma meuf et moi. Notre relation devenait un peu ennuyeuse, et on essayait de sauver les meubles en écrivant ce bouquin ensemble. Pour le livre, on baisait en public ou alors on faisait des trucs très étranges. Elle avait 18 ans, et j'en avais 30. Après le sexe, elle s'est emparée de ma bite, l'a enroulée autour de son poignet et a dessiné une petite montre dessus. Sur son autre main, on a écrit « C'est l'heure de jouir ». Ça a fait une photo marrante. C'était une bonne Saint Valentin aussi.

Publicité

Vous baisiez où ?

Partout à San Francisco, vu qu'on vivait là à l'époque. Dans des bus, par exemple… on essayait de faire ça avec des gosses pas loin - dans des cours de récré, etc. Dans des ascenseurs en verre avec une jolie vue sur la ville. À peu près partout où on pouvait, en fait.

J'ai arrêté de t'écouter dès que tu t'es mis à parler d'enfants. Je vais m'en aller maintenant.

Tu te rappelles de ta pire Saint Valentin ?

Jill : Oui, je vivais à Minneapolis avec mon copain, on ne faisait rien de spécial pour l'occasion, mais on est sortis dans un bar avec des potes et un type a commencé à faire chier mon copain - il lui a dit qu'il devrait avoir le droit de me baiser et que ça ne devrait pas le contrarier. C'était assez troublant. Je me rappelle avoir pleuré en rentrant chez moi. J'étais vraiment insultée. Ce n'était pas une très bonne Saint Valentin.

C'est quoi le truc le plus bizarre que tu as fait pour la Saint Valentin ?

Michelle : Faut que ce soit forcément pour la Saint Valentin ? Je me rappelle d'un truc chelou, mais c'était un autre jour, avec mon copain actuel. Ça t'embête si je suis vulgaire ?

Je t'en prie.

Je n'ai pas très envie qu'il lise ça. On commençait tout juste à sortir ensemble, et je lui ai fait « Hey bébé, je n'ai pas beaucoup d'expérience ». Il m'a dit « Ne t'inquiète pas, je vais t'aider ». Je lui ai expliqué que je n'avais jamais avalé de sperme de ma vie. Il m'a répondu « OK, on va essayer alors ». J'ai commencé à le sucer, et il ne m'a même pas prévenu quand il a éjaculé. J'ai tout recraché sur son ventre. C'était gênant, mais très drôle. On s'est bien marré.

INTERVIEWS : RYAN THEODORES