Comment mon chien a failli devenir une star d'Internet

Je me voyais déjà en haut de l'affiche avec Grumpy Cat, Marnie et Lil Bub, des étoiles plein les yeux et de juteux contrats en poche.
15.1.16
Image: Nicholas Deleon/Motherboard

Je ne suis pas célèbre, mais mon chien si.

Il s'appelle Winston. C'est un corgi de 2 ans et demi, qui possède son propre compte Instagram (dont je suis le community manager bénévole). Jusqu'à récemment, sa célébrité se limitait à une ou deux apparitions dans des articles écrits pour Motherboard. Sympa, mais pas non plus de quoi changer sa vie.

Mais un e-mail reçu un peu par hasard a désormais propulsé Winston au firmament des corgis célèbres, comme Corgnelius ou Ralph. Oubliez le Powerball, j'ai touché le jackpot grâce à mon pote poilu.

« Vous et un corgi dans une vidéo Mashable ? » : tel était l'objet de l'e-mail, suivi d'un court pitch. Winston et moi devions manger un plat de spaghetti et du gâteau aux amandes spécialement préparés pour nous, pour le bon plaisir des nombreux fans de Mashable. Il se trouve que le producteur de la vidéo est ami avec l'un de mes voisins qui possède également un corgi (il y en a quelques-uns dans mon bâtiment). Cet autre corgi, hélas, ne pouvait finalement pas participer au tournage, mais peut-être que Winston serait intéressé ?

Hmmm, laissez-moi consulter son agenda. Oui, je pense qu'il peut se libérer.

J'ai immédiatement envoyé ce message paniqué à ma copine, dont j'ai censuré le nom ici car j'ai déjà suffisamment gâché sa vie :

Pour que nos lecteurs comprennent bien ce que signifie, pour un chien, de se retrouver sur un site aussi important que Mashable, je me suis adressé à des gens qui s'y connaissent un peu en célébrité animale sur Internet : Stacie Grissom, rédactrice en chef du formidable site animalier BarkPost.com, et careless, le modérateur en chef de /r/aww, le subreddit qui inonde l'Internet d'adorables photos de boîtes remplies de chiots, d'oiseaux se tenant sur le dos de chats, ou de labradors lisant des bouquins.

Ma question était simple : c'est moi, ou il est devenu extrêmement compliqué de rendre un chien visible, voire vaguement connu, sur Internet ?

« L'avènement des animaux-stars fait partie des évolutions les plus fascinantes que j'ai observées sur Internet ces dernières années », m'a dit Stacie Grissom, avant d'ajouter que son site recevait chaque jour des centaines de demandes de gens qui aimeraient que leur chien soit publié sur le site ou sur son compte Instagram. « Il est incontestablement plus difficile de se faire remarquer aujourd'hui qu'il y a quelques années », ce que Grissom explique en partie par la croissance rapide d'Instagram, qui offre un flot ininterrompu d'animaux mignons à quiconque sait utiliser un hashtag. « Tout le monde recherche ce petit instant de célébrité, affirme-t-elle. Je trouve mon chien incroyablement adorable, et je veux que les autres le pensent aussi. »

Le modérateur en chef de /r/aww, careless, n'est pas tout à fait d'accord avec l'idée qu'il serait plus difficile de se faire remarquer aujourd'hui, mais pense plutôt que les gens sont aujourd'hui plus durs envers ceux qui tentent à tout prix de gratter un peu de célébrité numérique.

« Il n'y a pas de formule miraculeuse, mais vous avez de bien meilleures chances d'être connu si le contenu est bon, m'a-t-il expliqué par messages privés sur Reddit. Grumpy Cat n'a pas réussi grâce à une équipe marketing bien rodée, mais parce que c'était génial. »

Ok !

Le 16 décembre au matin, Winston et moi avons pris un taxi payé par Mashable (je ne suis pas du genre à me laisser avoir) jusqu'aux bureaux du site, situés à Union Square. Je n'ai pas pris d'Uber, comme la plupart des gens, car de nombreux chauffeurs ont refusé de me prendre par le passé pour la simple raison que j'étais accompagné d'un chien. C'est évidemment leur droit, mais ce n'est pas comme ça qu'on gagne mon respect.

En descendant de voiture, Winston a fait pipi, reniflé un autre chien sous le regard désapprobateur de son maître, puis nous avons pris un ascenseur de service (les chiens n'ont pas le droit de prendre les « vrais » ascenseurs). Quand les portes se sont rouvertes, nous nous sommes frayés un chemin jusqu'au cœur des superbes bureaux de Mashable. Quelques employés ont accueilli Winston avec enthousiasme, et il était temps de commencer.

On nous a emmenés, Winston et moi, jusqu'à une salle de vidéo dans laquelle il s'est empressé de tout renifler avant de regarder vers le lointain à travers une baie vitrée. Je me suis assis sur une chaise, pas hyper à l'aise, n'étant pas particulièrement doué pour l'interaction avec les autres humains.

Après quelques minutes, notre nourriture est arrivée.

Winston et moi étions installés à table, et il se mit instantanément à dévorer les spaghetti. Je n'avais aucune chance. J'ai à peine pu en prendre quelques bouchées avant que Winston ne décide qu'il allait aussi manger ma part. Ce qu'il fit, ainsi que le gâteau aux amandes qu'on nous apporta peu après.

Winston a été parfait, m'a assuré l'équipe de production avant de me remercier. Ils m'ont dit que la vidéo ne serait pas publiée avant début janvier, ce qui était un peu décevant tant j'étais impatient de le voir, par exemple, dans des pubs Purina quelques jours plus tard.

À l'heure où j'écris, ça ne s'est toujours pas produit, mais ça ne gâche en rien mon expérience. De l'excitation consécutive au premier e-mail jusqu'à mon passage dans les bureaux de Mashable avec Winston, toute cette aventure a été franchement agréable. Mais s'il y a des dénicheurs de talents parmi nos lecteurs, n'hésitez pas à contacter Winston via Instagram. Il est mignon, relativement propre, et fera tout ce que vous voudrez pour un biscuit.