Les raisons scientifiques pour lesquelles vous êtes nul en danse

Deux points clés : les hanches et l'asymétrie.
28.2.17

Selon une nouvelle étude publiée dans Scientific Reports, des chercheurs de l'Université Northumbria au Royaume-Uni ont découvert ce qui distingue les femmes qui dansent bien de celles qui dansent mal. Et comme dit Shakira, « hips don't lie ».

La danse est un comportement humain souvent observé dans des contextes de séduction, notent les auteurs, et pour comprendre les signaux que les mouvements d'une femme qui danse envoient aux partenaires potentiels, il faut déterminer au préalable lesquels sont séduisants.

Publicité

Les chercheurs ont donc recruté 39 étudiantes universitaires hétérosexuelles de 18 à 30 ans et leur ont demandé de danser pendant 30 secondes, sans directives particulières, sur un rythme simple de tambour. Ils les ont filmées et ont par la suite brouillé les caractéristiques physiques des participantes pour que seuls les mouvements puissent être évalués.

Ils ont ensuite demandé à 57 hommes et 143 femmes de leur attribuer une note. Après avoir déterminé les cinq meilleures et les cinq pires, deux spécialistes de la biomécanique ont étudié les vidéos. Les participantes auxquelles autant les hommes que les femmes avaient donné les meilleures notes avaient en commun une grande variété de mouvements des hanches ainsi que des mouvements des bras et des cuisses légèrement asymétriques.

Selon Nick Neave, professeur de psychologie de l'Université Northumbria et l'un des auteurs de l'étude, les mouvements de danse pourraient révéler la santé générale et reproductive d'une personne. Dans une étudeprécédente dont il était le coauteur, il avait établi que les mouvements des hommes, eux, avaient pour but de montrer de la force et de la vigueur.

« Les hommes essaient peut-être plus de montrer leur taille et leur force aux rivaux potentiels que d'attirer les femmes, dit-il. Les femmes révèlent leur santé physique et reproductive par les mouvements des hanches. Ces mouvements sont caractéristiques des femmes. Plus une femme est féminine, plus son déhanchement est ample et expressif. » De plus, note-t-on dans l'étude, des recherches précédentes suggéraient que les mouvements d'une femme pouvaient montrer à quel point elle est fertile.

Ensuite, pour comprendre pourquoi les mouvements asymétriques des bras et des cuisses sont si attrayants, il faut penser à la difficulté de se taper sur la tête avec une main tout en faisant un mouvement circulaire sur le ventre avec l'autre main. Comme il est plus difficile d'effectuer des mouvements différents avec les bras, celles qui y arrivent font preuve « d'une motricité de haute qualité », ce qui serait attrayant.

En plus de pousser les femmes à s'observer davantage quand elles dansent, ces recherches ont un but scientifique. Nick Neave explique qu'il cherche à « découvrir comment les mouvements peuvent indiquer une bonne santé reproductive et comment ces mouvements peuvent être interprétés ».

Si l'idée de donner de l'information sur votre cycle d'ovulation quand vous dansez ne vous enchante pas, il vous reste à vous entraîner. « Il est très possible qu'on puisse modifier les signaux qu'on envoie avec l'entraînement, en se concentrant sur certains mouvements et certains gestes, estime Nick Neave. Mais seulement jusqu'à un certain point. Votre physique et vos qualités biomécaniques limitent le mouvement des hanches, par exemple. »

Et il rappelle que « la danse n'a pas seulement pour objet d'exposer vos qualités à des partenaires ou des rivaux potentiels. C'est un comportement social important pour créer des liens, s'exprimer et s'amuser ».