FYI.

This story is over 5 years old.

Toutes les réponses aux questions que vous vous posez sur le virus Zika

Ces dernières semaines, une maladie peu connue a fait les gros titres : l’infection au virus Zika. De quoi s’agit-il exactement ?
Dejailson Arruda holds his daughter Luiza, born with microcephaly last year. Image: AP Photo/Felipe Dana

Ces dernières semaines, une maladie peu connue a fait les gros titres : l'infection au virus Zika. Si vous êtes passés à côté des explications détaillées sur la maladie, vous vous demandez peut-être pourquoi cette épidémie suscite la panique.

Au Brésil, des médecins ont conseillé aux femmes d'éviter de tomber enceintes. La semaine dernière, plusieurs pays ont publié des recommandations demandant aux femmes enceintes d'annuler ou de repousser leurs déplacements à Mexico et Puerto Rico, des destinations particulièrement attractives à cette période de l'année.

Publicité

Qu'en est-il de ce fameux virus ? Voici, en quelques mots, tout ce que vous devez savoir.

Qu'est-ce que le virus Zika et pourquoi fait-il les gros titres ?

Le virus de Zika est une maladie tropicale transmise par certaines espèces de moustiques. Il a été découvert dans les années 1940, mais n'a jamais été étroitement surveillé ou étudié car il n'est pas très répandu ; de plus, il ne provoque que des symptômes très légers. La plupart des personnes infectées ne tombent pas malades ; au pire, vous pouvez avoir de la fièvre et des courbatures pseudo-grippales pendant quelques jours.

Le virus Zika s'est propagé sur le continent américain pour la première fois au printemps dernier, mais il n'a attiré l'attention des organismes de santé qu'à la fin de l'année dernière, lorsque le Brésil a enregistré une augmentation significative du nombre de bébés nés avec une microcéphalie, une difformité du crâne très rare et parfois mortelle, corrélée avec l'arrivée du virus. Des campagnes de tests sur les nouveau-nés et les enfants microcéphales mort-nés ont permis de détecter le Zika dans un grand nombre de cas, ce qui a raffermi les soupçons des médecins et des chercheurs quant au lien entre virus et microcéphalie.

Est-ce que le virus Zika provoque la microcéphalie ?

Les experts médicaux se gardent bien d'affirmer cela, car nous n'avons encore aucune certitude. Mais les hypothèses à ce sujet doivent être considérées avec le plus grand sérieux. Même s'il existe une relation entre le virus et la microcéphalie, nous ne sommes pas en mesure d'évaluer les risques avec précision : quelle proportion de femmes enceintes infectées par le Zika donnera naissance à un bébé microcéphale ? Non n'en savons rien. Tant que les études sont encore en cours, les autorités de santé optent pour la stratégie « mieux vaut prévenir que guérir ».

Publicité

Pourquoi n'avons-nous pas remarqué cette corrélation auparavant ?

L'infection au virus Zika n'est pas très répandue et provoque peu ou pas de symptômes. La surveiller aurait donné des résultats très incomplets.

« La plupart des cas répertoriés proviennent des parties du monde où la surveillance active a été moindre ; cela explique que l'épidémie nous ait pris de cours », explique Michael Osterholm, épidémiologiste et directeur du Centre pour la recherche sur les maladies infectieuses à l'Université du Minnesota. « Nous ne savons pas si cette corrélation est inédite, ou si nous avons amélioré nos techniques pour la détecter. »

Peut-être que le virus Zika a toujours été en lien avec la microcéphalie ; seulement, nous n'aurions jamais remarqué ce lien avant qu'une population très large sur laquelle les statistiques biomédicales sont fiables, comme celle du Brésil, n'ait été touchée par la maladie.

Le virus peut-il migrer aux Etats-Unis et au Canada ?

C'est déjà probablement le cas. Les voyageurs qui ont visité récemment les pays où le virus Zika s'est répandu sont rentrés chez eux. On a déjà détecté quelques cas d'infection. Le virus est transporté et transmis par les moustiques des espèces Aedes qui migrent dans la partie nord du continent par temps chaud. Il est donc probable que le virus continue à se propager au nord. En fait, ces moustiques ont été responsables de la propagation du virus du Nil occidental, qui s'est répandu sur l'ensemble du territoire américain. Le Zika a déjà été signalé à Porto Rico et les experts pensent qu'il sera bientôt présent dans les États du Golfe.

Publicité

Comment peut-on stopper cette épidémie ? Y-a-t-il un vaccin ou un médicament disponible ?

À l'heure actuelle, il n'y en a aucun. Cependant, les chercheurs travaillent activement sur un possible traitement, et il y aura sans doute un prochainement. En attendant, la meilleure stratégie à adopter pour lutter contre la propagation du virus est de stopper l'avancée des moustiques. Il existe des moyens évidents pour contrôler les vecteurs du virus. L'élimination des eaux stagnantes, par exemple, où les moustiques se reproduisent. Porter un insectifuge en permanence, voire diffuser de l'insecticide. C'est de cette manière que le paludisme a été éliminé aux États-Unis dans les années 1950, et des études ont montré que la méthode est efficace contre la propagation des virus similaires au virus du Nil occidental. Cela ne signifie pas ces techniques nous permettront d'éliminer le virus Zika avec certitude, mais elles sont notre meilleure option tant que nous n'en savons pas davantage sur lui.

Les femmes enceintes doivent-elles s'inquiéter ?

Les femmes enceintes devraient s'informer et prendre toutes les précautions nécessaires. Si vous êtes enceinte et que vous vous êtes récemment rendue au Brésil, en Colombie, au Salvador, en Guyane française, au Guatemala, en Haïti, au Honduras, en Martinique, au Mexique, à Panama, au Paraguay, au Suriname, au Venezuela ou à Porto Rico, vous devez immédiatement prévenir votre médecin, surtout si vous avez eu des symptômes grippaux pendant votre voyage.

Si vous êtes enceinte et que vous vivez dans l'un des pays susmentionnés, faites de votre mieux pour éviter de vous faire piquer : portez des manches longues, un insectifuge, et couvrez vos fenêtres. Même si vous vivez ailleurs dans le monde, il est recommandé d'éviter les piqûres de moustiques en général durant toute la durée de votre grossesse. Enfin, annulez ou reportez tout voyage vers l'une de ces destinations.