Sports

La fédération de foot camerounaise oublie un de ses joueurs à Bruxelles

Après un match amical joué à Bruxelles, la fédé camerounaise a zappé de prendre un billet retour à Ambroise Oyongo pour qu'il puisse rentrer à Montréal, où il joue en club.
31.3.17

Les Champions d'Afrique en titre n'ont pas brillé lors de leur match amical contre la Guinée, qui se jouait à Bruxelles, le mardi 28 mars. Battus 2-1 avec une équipe remaniée sur un but dans les dernières minutes du Guinéen François Kamano, les Lions indomptables n'ont pas convaincu.

A leur décharge, leur staff n'a apparemment pas été plus brillant en coulisses, puisque les administrateurs de la Fecofa, la fédération camerounaise de foot, ont enchaîné les performances de haut niveau. Le lundi, ils ont d'abord oublié de régler les factures de l'hôtel où résidaient les joueurs, ce qui a provoqué un moment gênant, où le personnel a dû refuser de servir leur repas aux membres de la sélection.

Voilà pour l'avant-match. Une défaite plus loin, le Fecafoot a fait encore plus fort, puisqu'elle a tout simplement zappé de prendre un billet d'avion retour à son latéral pour Montréal à Ambroise Oyongo, joueur de l'Impact, en MLS. C'est en tout cas ce qu'avance le principal intéressé. Quoi qu'il en soit, le Camerounais s'est bien retrouvé tout seul, paumé à Bruxelles, avec le sentiment que sa sélection nationale ne lui porte que très peu d'intérêt.

Sur le site Camfoot, on peut lire ses déclarations, plutôt désabusées : « Je suis calé (à Bruxelles, ndlr) parce que je n'ai pas mon billet retour. Je suis là à attendre, personne ne répond. Tu donnes ton cœur, ton âme, ta vie pour ta nation, mais d'autres ne reconnaissent pas ta valeur. » Des déclarations qui n'ont pas vraiment plu à Yaoundé, où la réponse ne s'est pas faite attendre.

L'affaire s'est encore un peu plus envenimée le jeudi, puisque la Fecofa a réagi aux accusations d'Oyongo, comme le rapporte encore une fois le site Camfoot. Le coordinateur de la fédé André Nguidjol Nlend a répliqué : « Vous savez comme moi qu'un billet avion est émis en aller et retour. S'il n'avait pas reçu son titre de voyage, comment aurait-il fait pour prendre le vol aller ? Et il faut savoir que les billets sont envoyés aux joueurs et aux clubs, les clubs exigent à chaque fois des billets aller et retour.»

Que le joueur ait fait l'école-buissonnière ou que la fédé ait réellement déconné, l'affaire reste savoureuse. Et quelque chose nous dit qu'elle risque de connaître de nouveaux développements dans les prochains jours.