Sports

Le crépuscule de Ronda Rousey

48 secondes et puis s'en va face à la Brésilienne Amanda Nunes.
2.1.17
Ronda Rousey plie face à Amanda Nunes. Photo Reuters.

Ronda Rousey Gets Destroyed By Amanda Nunes. — SotoSports Tv (@SotoSportsTv)31 décembre 2016

Le 15 novembre 2015, Ronda Rousey perdait son premier combat de MMA face à Holly Holm. Un gros coup dur pour la grande star de la discipline, comme elle l'avait affirmé aux médias américains : « Après le combat, j'étais assise dans un coin de l'infirmerie et honnêtement, je me suis demandé : ''Que vais-je devenir si je ne suis plus ce que je suis (une combattante invaincue, ndlr) ?'' J'étais par terre à penser à me suicider. A cet instant-là, je pensais : ''Je ne suis plus rien. Personne n'en a plus rien à foutre de moi'' ».

Tous les doutes étaient permis, tant Rousey semblait profondément affectée. Allait-elle mettre un terme à sa carrière ? Allait-elle continuer à se battre dans l'octogone ? Finalement, au mois d'octobre 2016, Dana White, le boss de l'UFC, annonçait que l'ancienne judoka, médaillé de bronze à Pékin en 2008, allait bien revenir dans l'octogone, le 31 décembre à Las Vegas, face à la Brésilienne Amanda Nunes, pour les titre des poids coqs.

Ce combat nous a confirmé que Ronda Rousey n'était plus la reine de l'UFC. Elle n'a tenu que 48 secondes face à Nunes avant que l'arbitre n'interrompe le combat. Cette deuxième défaite consécutive est peut-être synonyme de retraite pour Rousey. « Elle va prendre maintenant sa retraite, faire du cinéma et se faire encore plus d'argent», a affirmé Nunes après le combat. Il y a beaucoup de combattantes de talent, il faut maintenant oublier Ronda Rousey. Elle a fait beaucoup pour ce sport, merci Ronda, mais maintenant je suis la championne et je suis pour ici pour le rester ».

Rousey se donne en tout cas le temps de la réflexion, comme elle l'a indiqué dans un communiqué publié par ESPN : « J'ai besoin de prendre du temps pour réfléchir à mon avenir. Je me suis préparée non seulement à revenir à la compétition, mais à gagner, mais parfois, même si vous donnez le meilleur de vous-mêmes, les choses ne se passent comme on l'espère. Je suis fière de voir l'essor qu'ont pris les combats féminins et je remercie toutes les autres combattantes, y compris Amanda, qui ont rendu tout cela possible. »