FYI.

This story is over 5 years old.

Le restau qui vous laisse vider quelques chargeurs en attendant votre repas

Au menu du Modern Round, de la bouffe et des répliques de flingues « sculptées conformément à la taille, la forme et le poids de vraies armes à feu ».

On sait tous à quel point certains Américains sont portés sur la gâchette – merci Michael Moore. Pas étonnant donc qu'un « patriote » ait eu l'idée du Modern Round. Ce restaurant situé à Peoria en Arizona permet à ses clients de patienter avant les Bud Lights et les cheetos en tirant sur quelques cibles avec des flingues.

Les armes à feu sont en toc mais ont l'air assez vraies pour que le hot-dog que vous avez commandé passe un peu de travers. Dans leur très riche Foire Aux Questions, le Modern Round souligne notamment que « les répliques sont sculptées conformément à la taille, la forme et le poids de vraies armes à feu ».

Publicité

LIRE AUSSI : Un mec ouvre le feu dans une pizzeria « juste pour rigoler »

Les amateurs peuvent ainsi vider quelques chargeurs sur des écrans de cinq mètres de large et prendre part à différents scénarios à base de zombies, de cochons volants ou encore de policiers en taille réelle. En plus d'une technologie laser avancée, certaines armes sont munies d'un système au gaz carbonique qui est censé « imiter le contrecoup du tir ».

A photo posted by Modern Round (@modernround) on Jul 30, 2016 at 6:08pm PDT

Selon le magazine Forbes, le restaurant a été imaginé par Mitchell Saltz, un ancien PDG de Smith & Wesson – entreprise devenue célèbre pour ses six coups et qui continue de produire des armes à feu. Saltz compte bien installer sa franchise dans d'autres villes que Peoria. Il espère bien que les Modern Rounds se multiplieront sur le sol américain aussi vite que des cartouches de CO2 aux pieds de ses clients.

L'entreprise a présenté son concept la semaine dernière lors de la ICR Conference à Orlando. Le but ? Convaincre de potentiels investisseurs. Forbes note que le public est resté « mitigé » devant la présentation. Pour certains, la question des armes à feu est encore un peu trop polémique pour pouvoir déclencher un flot de soutien financier.

Le Modern Round insiste sur le fait que la sécurité est la priorité n° 1. Même s'il s'agit de faux flingues, les clients reçoivent des consignes de sécurité et sont formés afin de tenir correctement leur arme à feu. Déso les kids, mais l'activité est interdite aux moins de 12 ans – même si c'est l'anniversaire de mamie. Il est aussi nécessaire de s'acquitter d'une cotisation annuelle de cinq dollars pour pouvoir réserver des places et des couloirs de tir.

Publicité

A photo posted by Modern Round (@modernround) on Jun 10, 2016 at 1:57pm PDT

Sur Yelp, cette cotisation semble faire chier plus d'un client. D'autres critiquent également la qualité des tirs en eux-mêmes (« Aucune détonation, pas de contrecoup et il a fallu attendre tellement longtemps avant d'avoir de nouvelles cartouches qu'on a fini par feuilleter des magazines »).

LIRE AUSSI : Combattre le crime en échangeant de la bouffe contre des armes à feu

Un type s'est demandé si les armes n'avaient pas un défaut technique sous prétexte que sa femme se montrait meilleure que lui et une mère s'est dite « choquée » en découvrant que son fils de quatorze ans avait entendu des propos d'adultes alors qu'il testait les armes.

Mais si tout se passe comme Saltz l'espère, les Américains de Las Vegas, Dallas et de San Antonio pourraient très vite eux aussi goûter à la joie de ce buffet « tir à volonté ». Sachez en tout cas que si vous avez dans l'idée d'y aller, ce n'est pas la peine de prendre votre vrai gun : le Modern Round a beau en faire l'apologie, il n'autorise pas les vraies armes à feu. L'Amérique qu'on aime.