La France est championne du monde de pâtisserie grâce à un gâteau hyper déconneur

C'est la victoire d’un savoir-faire – et un peu celle du rockn’roll aussi.

|
24 Janvier 2017, 4:37pm

Lundi 23 janvier, tous les becs sucrés étaient tournés vers le Salon international de la Restauration, de l'Hôtellerie et de l'Alimentation (Sirha) où se déroulait la 15e édition de la Coupe du Monde de pâtisserie. Et pour la huitième fois, c'est la France qui a remporté l'épreuve parce que, s'il y a bien un domaine dans lequel on défonce, ce sont les desserts et celui-là ne fait pas exception.

Rock'n'Pastry ??☇ #coupedumondedelapatisserie #cmpatisserie #cmp2017 #rocknpastry #patisserie #championsdumonde #france

Une photo publiée par Bastien Girard Pâtissier (@bastiengirardpatissier) le

Le trio formé par Etienne Leroy, Jean-Thomas Schneider et Bastien Girard, a terminé devant le Japon et la Suisse grâce à une pièce particulièrement « rock » composée d'un guitariste mèche au vent et d'un batteur torse poil en chocolat, en sucre et en glace.

LIRE AUSSI : Merde, le meilleur fromage du monde n'est plus français

Chacune des 20 équipes était constituée d'un chef pâtissier d'un chef chocolatier et d'un chef glacier, sélectionnés en amont, il y a un an. Sur deux jours, elles devaient réaliser en 10 heures, en direct, devant le public et le jury, un entremets au chocolat, un entremets glacé aux fruits, une pièce en sucre et un gâteau individuel à l'assiette.

Sur Europe 1, Leroy, capitaine de l'équipe a confié sa fierté de rentrer dans la « famille des champions du monde ». Il a expliqué le choix du thème de la sculpture : « On avait des critères très spécifiques pour le concours mais on était libre pour l'épreuve artistique. On a lancé plein d'idées qui nous plaisaient genre Harry Potter ou Le Seigneur des Anneaux. Finalement, c'est le rock qui nous parlait le plus. »

Avec ces faux airs de groupe de reprise des Red Hot Chili Peppers, on peut dire que l'équipe est restée dans le thème. « On a cherché à représenter une scène de concert avec un rockeur en sucre avec une veste de cuir et une guitare électrique et un batteur », poursuit le sous-chef pâtissier de l'hôtel du Cap-Eden-Roc à Antibes.

D'autres sculptures auraient pu prétendre à la victoire finale :

LIRE AUSSI : En Sicile à la recherche du cannolo parfait

Avec sa pièce l'équipe de France a terminé devant le Japon – qui a représenté une mare de grenouilles – et la Suisse dont la pièce inspirée du monde de Dracula s'est cassé la gueule avant la fin de l'épreuve rapporte Le Parisien. Les Helvètes, portés par le public, ont quand même terminé sur le podium.

« C'est un rêve d'enfant pour nous, quand on commence en pâtisserie, on vise l'excellence représentée par ce titre », conclut Étienne Leroy. Aux dernières nouvelles, personne n'avait bouffé la sculpture des rockeurs français qui devrait rester exposée encore quelques jours sur le salon.