J'ai graillé à un banquet comme dans une auberge de « Game of Thrones »

J'ai graillé à un banquet comme dans une auberge de « Game of Thrones »

En Irlande du Nord, près du lieu de tournage de la série HBO, un pub propose aux fans hardcore de faire ripaille comme les héros de George R.R. Martin.
29 août 2016, 8:00am

Je suis attablé, seul, dans une petite maison d'hôtes de County Down en Irlande du Nord. C'est l'heure du déj'. Des bougies sont allumées dans un coin de la salle à manger, préservée des rayons du soleil d'été, par de grosses tentures en toile de jute descendant du plafond jusqu'au sol. Je suis sur le point de m'embarquer dans mon premier Game of Thrones Winterfell Banquet.

Une épaisse vaisselle en céramique verte est disposée face à moi. Au centre de la table, il y a une motte de beurre en forme de loup géant. Ce petit pub ne paie peut-être pas de mine mais il ouvre une porte sur un putain d'univers médiéval fantastique.

La décoration de table du Cuan Inn pour le banquet façon à County Down en Irlande du Nord. Toutes les photos sont de l'auteur.Game of Thrones

Aucun des habitués ne semble l'avoir remarqué. Un groupe de mamies du coin discute derrière moi de la consistance de la sauce qui accompagne les écrevisses. Elles viennent ici pour leur déjeuner dominical et manger un truc ordinaire, pas pour le décor et le cérémoniel « à la » .

« Il y a assez de ketchup dans la sauce cocktail ? J'espère qu'elle n'est pas trop épaisse », s'enquiert une des clientes, aussitôt rassurée par la serveuse. La sauce n'est ni trop « fat », ni trop liquide.

LIRE AUSSI : Le jour où Jon Snow s'est fritté dans un MacDo

« Bon d'accord. On va prendre ça. »

Cet établissement qui parvient habilement à marier les fantasmes moyenâgeux des fans et les attentes des hôtes lambda, c'est le Cuan Inn. Il se trouve à Strangford, un village tellement pittoresque qu'il a été choisi pour accueillir le tournage des deux premières saisons de Game of Thrones. Les scènes qui ont été tournées à moins de deux kilomètres d'ici, vers le Loch Neagh, ont donné naissance à Winterfell, fief de la maison Stark et château emblématique de l'univers de George R.R. Martin.

Les propriétaires du Cuan Inn, Caroline et Peter McErlean, portent les capes du tournage.On est ici depuis 25 ans

Pendant le tournage, la plupart des acteurs principaux ont dormi dans des chambres du Cuan. Le pub est devenu aujourd'hui un lieu de pèlerinage pour les fans hardcore de la série de HBO qui profitent des grands banquets organisés dans la salle de réception au fond du pub.

Le chiffre d'affaires du Cuan a augmenté en même temps que la popularité du show et la dévotion des « Thronies ».

« », explique Caroline McErlean, propriétaire avec son mari Peter de la maison d'hôtes. Tous deux sont drapés de capes portées par des figurants sur le tournage. « Avant, on s'en sortait pas trop mal, mais c'était juste. Aujourd'hui, les affaires marchent du tonnerre. La série a changé énormément de choses pour le village. Quand la première saison a commencé, on se demandait tous 'Game of what ?', mais maintenant c'est énorme. Personne n'aurait prédit un tel succès. »

Du beurre en forme de loup préhistorique.Une des femmes de chambre faisait le ménage dans la chambre de Sean

Les McErlean regrettent de ne pas avoir eu le nez assez creux quand Kit Harrington (Jon Snow dans la série) et ses collègues comptaient les moutons sous leur toit.

« [ndlr : Bean, interprète de Ned Stark] à la fin de la première saison. Elle a trouvé un script dans la poubelle – plein d'annotations et de retouches. On n'y a pas vraiment fait attention. C'était juste un script tout raturé d'une série télé dont personne n'avait entendu parler. On l'a mis à la poubelle. »

Je vois une pointe de regret s'allumer dans les yeux de Caroline. Mais le Cuan n'est pas à plaindre.

Ça fait déjà pas mal de temps que le couple a compris comment capitaliser « avec succès » sur la série en organisant les dîners Game of Thrones. Cette année, juste avant le début de la septième saison, Caroline a même mis en scène un « puzzle meurtrier » en guise d'amuse-bouche. Plusieurs membres du casting et des figurants se sont joints à la fête.

Le loch Neagh, lieu de tournage des deux premières saisons de Game of Thrones.

« Sansa Stark (Sophie Turner), Arya Stark (Maisie Williams) sont venues », me confie-t-elle. « En fait, tout le monde devait deviner qui était à l'origine de la mort de Ramsay Bolton (Iwan Rheon). Il avait bu du 'poison' et était tombé par terre, juste ici. » Mais l'expérience la plus cool, c'est le banquet. La nourriture et les repas sont des rouages importants dans les romans de George R.R. Martin. Plusieurs éléments clé de l'intrigue ont lieu lors de banquets et les plats sont décrits de manière aussi vivante que les bains de sang et les parties de jambes en l'air. Il existe d'ailleurs un livre de recettes Game of Thrones dont le Cuan s'inspire pour son menu spécial. Le déjeuner que je m'apprête à honorer s'inspire du tout premier banquet que les téléspectateurs ont pu mater. Celui où Ned Stark accueille Robert Baratheon dans un concert de chopes de bière et de bidoche. Sur le menu, on peut lire : « Tout le monde assis, des toasts furent portés, des remerciements adressés et rendus. C'est seulement après que le festin put commencer. La Grande Salle de Winterfell était enfumée et parfumée par la viande qui rôtissait et le pain qui sortait des fours. Les invités firent ripaille de terrines de cabillaud et de potiron. »

Alors que je salive déjà, Caroline me lâche pour les autres clients du Cuan. Ma bouffe débarque sur une planche en bois. Il y a un gâteau à la morue bien croustillant, des carottes, du poulet au miel et aux raisons, des oignons rôtis et une épaisse sauce marron. Je descends tout ça avec un gobelet de bière.

Tandis que j'apprécie comme il se doit mon petit banquet en solo, la salle du Cuan se remplit d'habitués venus pour leur rôti habituel. Un seul fan entre dans la pièce. Avec ma bouffe à la mode de Winterfell, il me regarde d'un œil intéressé.

LIRE AUSSI : Arrêtez avec votre putain de Game of Thrones

« Oh, tu es ici tout seul », commente-t-il. « J'adorerais faire une grosse fête ici sur le même thème. »

Avant que je puisse lui répondre, Peter arrive. Je lui demande à quoi ressemblent les dîners. Comédien amateur, le proprio aime faire partie du jeu.

L'entrée du Cuan Inn à Strangford.On ne veut pas d'un second Red Wedding

« », blague-t-il en référence à la scène de massacre devenue culte dans la troisième saison. « On ne veut pas d'orgies pleines de gens bourrés non plus. Ce serait mauvais pour notre réputation. On veut juste que les gens s'amusent et ils s'en sortent très bien. On a eu des touristes du monde entier. C'est dingue. Les gens ne se lassent pas de cette série. Je pense que ça va durer. »

Je finis mon assiette. Il est l'heure de partir. Alors que j'attends un taxi à l'extérieur du Cuan, je vois deux cars arriver remplis de super fans de Game of Thrones, tous excités à l'idée de toucher du doigt leur kif. Et tout ça en entrant dans le pub d'un petit village d'Irlande du Nord.