Publicité
Food by VICE

La machine qui produisait du vin de manière ininterrompue

Dans l’Iowa, un professeur a inventé un « mini établissement vinicole » qui permet d'accélérer le processus de fermentation et de produire du pinard non-stop.

par Nick Rose
12 Juillet 2016, 6:00am

Photo via Flickr user jenny downing

Au départ, la science devait résoudre tous vos problèmes d'alcool. Elle était notamment là pour vous aider à comprendre les raisons de cette addiction et l'éradiquer. Problème, on dirait bien qu'elle est en train de nous la faire à l'envers : d'abord en permettant la multiplication de boissons propices à la bonne mite et ensuite, en multipliant leurs canaux de production.

On pourrait croire que la promesse de cette nouvelle invention – « Fabriquer du vin non-stop » – sort tout droit d'un week-end d'inté' beaucoup trop arrosé – en fait, il s'agit d'un truc beaucoup plus sérieux et prometteur, à la pointe de la technologie : Daniel Attinger, professeur à l'université nationale de l'Iowa et grand connaisseur de vins a développé ce qu'il considère comme un « mini établissement vinicole » capable de produire du pinard en permanence, par fermentation et au ratio d'un millilitre par heure.

Est-ce que la machine peut être utilisée à des fins domestiques – comme pour s'envoyer quelques millilitres de vin frais pour impressionner les potes ?

Le vrai but de cette machine – pour le plus grand malheur de ceux qui ont lu le premier para' avec un optimisme aveugle – ce n'est pas de vous rendre saoul, mais plutôt d'aider les vignerons à mieux comprendre le processus de fermentation pour ensuite l'adapter aux différents climats de la planète.

« Mettons qu'un viticulteur de la région de Lavaux, en Suisse, trouve qu'un certain type de levure ou que certaines températures de fermentation donnent un vin beaucoup trop amer. Grâce à la machine, on pourrait rapidement tester des alternatives, explique Attinger dans un communiqué de presse. Dans un établissement vinicole traditionnel, on a besoin de plusieurs semaines pour séparer le vin de la levure, parce qu'ils sont mélangés. Ce n'est pas un problème ici. »

LIRE AUSSI : Le guide MUNCHIES pour choisir son vin au supermarché

En utilisant de toutes petites quantités de liquide et différents niveaux de température, la machine peut produire du vin en une heure, alors qu'une fermentation alcoolique prend généralement entre 7 et 21 jours et qu'elle a besoin d'un volume de liquide beaucoup plus important. L'invention d'Attinger peut permettre aux vignerons de mieux choisir la levure disponible dans le commerce.

En fait, la création de la machine a été surtout motivée par les changements climatiques. « Le réchauffement climatique a un impact sur la qualité des vignes à travers le monde, raconte Attinger. À cause de la chaleur, certains pieds mûrissent trop vite, la récolte se fait plus tôt que prévue et les vins finissent avec un taux d'alcool plus important et un goût très différent. On doit trouver un moyen d'analyser ces conséquences et de nous adapter au processus de production. »

Le produit final obtenu par la machine d'Attinger est apte à la consommation. C'est un vin fermenté qui pose la question suivante : « Est-ce que la machine peut être utilisée à des fins domestiques – comme pour s'envoyer quelques millilitres de vin frais pour impressionner les potes ? »

« Pourquoi pas ? », Philippe Renaud, scientifique impliqué dans la création de la machine avoue que le produit n'est pas complètement satisfaisant : « C'est plus une sorte de 'gimmick'. Un clin d'œil. Le processus est simplifié et le résultat final est moins bon que la plupart des vins normaux. »

Alors, si vous êtes très patient et que vous vous en foutez de la qualité de votre vin, cette machine à produire du vin en continu trouvera très certainement une place dans votre cœur. Pour les autres, passez votre chemin, il s'agit juste d'une machine à fabriquer de la piquette à l'infini.