FYI.

This story is over 5 years old.

Crime

Un million de migrants ont rejoint l’Europe en 2015

Selon les chiffres officiels, le nombre de personnes arrivées cette année en Europe par la terre ou la mer a désormais dépassé le million. 3 600 personnes sont mortes ou portées disparues en cours de route.
23.12.15
Photo via EPA

VICE News regroupe ses articles sur la crise migratoire mondiale sur son blog « Migrants »

Le nombre de réfugiés et de migrants arrivés cette année en Europe par la terre ou la mer a désormais dépassé le million, dont les trois quarts en provenance de Syrie, d'Afghanistan et d'Irak, a déclaré l'Agence des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR) et l'Organisation internationale pour les migrations (OIM).

Publicité

3 600 autres personnes ont péri ou sont disparues, ont fait savoir les deux agences dans un communiqué commun — les Nations unies soulignant le fait que cette crise migratoire était un problème mondial, et non uniquement européen.

Sur un total de 1 005 504 arrivées en Grèce, Bulgarie, Italie, Espagne, ainsi qu'à Malte et Chypre, comptabilisées jusqu'au 21 décembre, la majorité des gens sont venus par la mer, selon l'OIM. La moitié d'entre eux étaient des Syriens fuyant la guerre, 20 pour cent étaient Afghans, et sept pour cent Irakiens.

À lire : À Paris, l'enfer est glacé pour les migrants afghans du Xe arrondissement

« Nous savons que les migrations sont inévitables, nécessaires et elles sont bénéfiques », a déclaré William Lacy Swing, chef de l'OIM dans un communiqué.

« Mais cela ne suffit pas de compter le nombre de ces arrivées — ou le nombre des presque 4 000 personnes portées disparues ou noyées cette année. Nous devons également agir. La migration doit être légale, sûre et sans danger pour tout le monde — à la fois pour les migrants eux-mêmes et les pays qui deviendront leur nouvelle maison. »

L'UNHCR prévoit que les arrivées continueront à un niveau similaire en 2016, mais le porte-parole de l'ONU Joel Millman a pour sa part déclaré qu'il était impossible de prédire les futurs chiffres.

« Il y a tellement de facteurs dans la balance, la résolution de la guerre en Syrie, et les dispositions qui sont en train d'être envisagées par l'Europe pour la protection de ses frontières », a-t-il dit. « Nous n'aurions jamais pensé atteindre ces niveaux. Nous espérons seulement que les personnes sont traitées dignement. »

Publicité

Le mouvement record de personnes vers l'Europe est le symptôme d'un niveau important de conflits dans le monde, avec un nombre de réfugiés et de déplacés internes dépassant les 60 millions de personnes, a déclaré l'UNHCR la semaine dernière.

« Je ne comprends pas pourquoi les gens insistent sur le fait qu'il s'agit d'un problème européen. C'est un problème mondial », a déclaré Michael Moller, directeur du bureau des Nations unies à Genève, lors d'une conférence de presse ce mardi.

À lire : Le Canada veut doubler le nombre de Syriens qu'il va accueillir

Le haut-commissaire des Nations unies pour les réfugiés Antonio Guterres a appelé vendredi à une « réinstallation massive » des Syriens et des autres réfugiés, et à répartir des centaines de milliers d'entre eux au sein de l'Europe avant que le système d'asile du continent ne tombe en miettes.

Il a appelé les pays européens à reconnaître la contribution positive que représentent les réfugiés et les migrants, et à honorer ce qu'il a énoncé comme étant les « valeurs centrales de l'Europe : protéger des vies, soutenir les droits de l'homme et promouvoir la tolérance et la diversité. »

Suivez VICE News sur Twitter : @VicenewsFR