Crime

La femme d'un narco arrêtée pour avoir voulu relancer les affaires de son mari

Clara Elena Laborin Archuleta — surnommée La Senora — souhaitait apparemment reprendre le contrôle d'Acapulco, une ville qui était auparavant aux mains du cartel de son mari.
15 septembre 2016, 7:56am
Photo de Margarito Perez/Reuters

La femme du baron de la drogue mexicain, Hector Beltran Leyva (qui est actuellement emprisonné) a été arrêtée ce mardi, alors qu'elle tentait de faire renaître de ses cendres le cartel Beltran Leyva, l'organisation criminelle que son mari dirigeait naguère.

La police fédérale mexicaine a diffusé un communiqué dans lequel on apprend que Clara Elena Laborin Archuleta a été appréhendée dans la ville d'Hermosillo, au nord du Mexique. Laborin Archuleta — surnommée La Senora — préparait apparemment une incursion dans Acapulco, une ville qui était auparavant aux mains du cartel de son mari.

Au cours de l'année dernière, son nom est apparu sur des dizaines de « narco banners » (des bannières que les cartels accrochent dans les villes pour se faire de la pub ou menacer leurs rivaux) disséminées dans cette station balnéaire du sud du Mexique. Le taux d'homicide de la ville atteint des niveaux records ces derniers temps, si bien que la ville est la plus dangereuse du pays sur l'année 2016.

Une source proche du Cartel indépendant d'Acapulco, le groupe qui dominait la ville ces dernières années, a indiqué que La Senora s'était alliée avec le Cartel de Jalisco Nueva Generacion (CJNG) pour reprendre le contrôle d'Acapulco. Cette même source estime que la guerre de territoire qui ravage actuellement la ville a commencé après une visite de La Senora qui a mal tourné. Laborin Archuleta avait essayé de négocier une reprise de la ville accompagnée par une équipe de tueurs à gage du CJNG, surnommés Los Rusos. Mais cette tentative s'était soldée par un échec.

Clara Elena Laborin Archuleta (Photo via la Mexican National Security Commission).

Quand La Senora a été arrêtée ce lundi, elle transportait avec elle deux kilos de cocaïne et des armes à feu. Son interpellation survient deux ans après celle de son mari, surnommé El H. Tout le monde pensait que la mise à l'ombre de son mari avait eu raison du cartel Beltran Leyva.

El H et ses trois frères — Arturo, Alfredo et Carlos — appartiennent à la génération des trafiquants de drogue du Sinaloa qui ont émergé dans les années 1980. Les frères ont travaillé en collaboration avec leur célèbre cousin, Joaquin « El Chapo » Guzman, jusqu'en 2008 quand les trois frères ont accusé El Chapo d'être derrière l'arrestation d'Alfredo. Cette dispute a débouché sur une guerre ouverte entre les deux clans — marquée par l'assassinat d'un des fils Guzman.

Carlos Beltran Leyva a été arrêté en décembre 2009 et Arturo (le leader présumé de la famille) est mort dans une fusillade avec les forces spéciales quelques jours plus tard. Le cartel a alors commencé à se fissurer, et semblait être même totalement oublié quand Hector a été envoyé en prison en 2014.

Depuis le début de l'année, une rumeur de retour aux affaires du cartel Beltran Leyva circulait dans les rues, notamment après la capture d'El Chapo en janvier. Certains proches de Beltran Leyva voulaient aussi apparemment s'en prendre à l'organisation d'El Chapo. L'un des fils d'Alfredo aurait participé à l'opération de juin dernier contre le manoir de la mère d'El Chapo dans la campagne du Sinaloa, où les Beltran Leyva ont aussi passé leur enfance.


Suivez Jo Tuckman sur Twitter : @jotuckman