FYI.

This story is over 5 years old.

Crime

Les membres d’un cartel mexicain enlèvent leurs rivaux dans un restaurant huppé du Jalisco

Certaines rumeurs laissaient penser que le fils de Joaquin « El Chapo » Guzman faisait partie des hommes enlevés — une information que le procureur n'a pas confirmée.
16.8.16
Photo via le site de La Leche

Les autorités mexicaines ont indiqué que des hommes armés ont enlevé une dizaine de personnes dans un restaurant huppé de la cité balnéaire de Puerto Vallarta. D'après les premiers éléments de l'enquête, les otages feraient partie d'un cartel rival.

Eduardo Almaguer, le procureur général de l'État de Jalisco, a déclaré que 5 hommes armés étaient entrés dans le restaurant La Leche vers une heure du matin ce lundi. Ils ont ensuite rassemblé plusieurs hommes qui appartiendraient à un gang avant de les faire monter dans une Toyota Tacoma et une Chevrolet Suburban. Quatre femmes, qui ont été témoins de la scène, n'ont pas été prises en otage et n'ont pas été blessées.

Publicité

Almaguer a indiqué que les victimes seraient originaires de Jalisco, mais aussi des États voisins du Sinaloa et Nayarit. L'un des hommes enlevés dirige une entreprise de sécurité et pourrait bien avoir été le garde du corps de l'ancien gouverneur de Jalisco, Emilio Gonzalez.

Le Jalisco est le bastion d'un cartel qui gagne chaque jour en puissance : le Cártel de Jalisco Nueva Generación (CJNG) bien que d'autres groupes soient aussi présents dans l'État.

Lundi matin, certaines rumeurs laissaient penser que le fils de Joaquin « El Chapo » Guzman faisait partie des hommes enlevés. Pour Almaguer, cette information n'est pas vérifiée. Le procureur a aussi refusé de donner des détails concernant la rumeur qui voulait que des proches d'Ignacio « Nacho » Coronel (un autre ancien boss du cartel de Sinaloa) faisaient partie des otages. Le CJNG a émergé après que Coronel soit tué dans un raid des militaires en 2010. Des proches de Coronel seraient aujourd'hui à la tête d'un groupe rival surnommé La Corona.

La notoriété du CJNG a explosé l'année dernière quand il a mené plusieurs attaques directes contre les autorités. Lors l'une d'entre elles, 15 officiers de police ont été tués au cours d'une embuscade sur l'autoroute entre la capitale de l'État, Guadalajara et Puerto Vallarta.

Puerto Vallarta est une destination prisée des touristes et expatriés américains et canadiens, mais aussi par les membres des cartels.

Le gouverneur de Jalisco, Aristóteles Sandoval, a estimé que les enlèvements étaient « à prendre au sérieux » et « ne pouvaient pas être tolérés ». Il a aussi tenu à rassurer les touristes et résidents : des renforts ont été envoyés sur place pour assurer la sécurité.

Les disparitions sont de plus en plus communes dans le Jalisco depuis plusieurs années — mais les enlèvements de groupe sont plus rares. D'après les données fédérales, il y avait 2 390 personnes disparues dans le Jalisco, le 30 avril dernier.


Suivez Duncan Tucker sur Twitter : @DuncanTucker