La gueule de bois du pétrole canadien

Reportage dans le "Texas du Nord", en Alberta, où la crise de l'or noir donne mal au crâne de ceux qui forent le sol glacé.

|
09 Juin 2015, 12:36pm

> Pour activer les sous-titres dans votre langue, cliquez sur l'icône sous la vidéo puis sélectionnez "options" et "Français".

Le Canada est le cinquième plus gros producteur de pétrole du monde. Mais quand le prix du pétrole a chuté à la fin de 2014, l'économie de la province de l'Alberta, à l'Ouest du pays, est entrée en récession. On a alors vu une vague de chômage technique déferler, et avec elle, une chute des activités de forage qui fera date.

L'impact a été ressenti dans tout le Canada, le pétrole brut est le produit d'export numéro 1 du pays, 99 pour cent de celui-ci est vendu aux USA. Mais ces dernières années, les USA se sont imposés comme un producteur majeur de son propre pétrole. Cela est dû à la découverte et à l'utilisation de la technique controversée du fracking qui a augmenté la production américaine de pétrole et contribué à un sur-approvisionnement. Désormais le Canada cherche à ouvrir de nouveaux marchés.

VICE News s'est rendu en Alberta, le "Texas du Nord" du Canada. En pleine saison de forage, on a vu combien la chute du prix du pétrole a touché ceux qui travaillent dans le secteur.

Rejoignez VICE News sur YouTube

Suivez VICE News FR sur Twitter

VICE News FR sur Facebook