Life

L'Australien devenu millionnaire grâce à un bug informatique

Dan Saunders a retiré 1,6 million de dollars au distributeur automatique et a fait la fête pendant cinq mois.
10 juin 2020, 7:06am
dans saunders à paris
Dan Saunders à Paris. Toutes les photos sont publiées avec son aimable autorisation.

Dan Saunders buvait un verre dans sa ville natale de Wangaratta, à trois heures au nord de Melbourne, lorsqu'il est tombé sur un bug informatique qui l'a brièvement rendu riche. Il avait quitté le bar pour aller retirer de l'argent et le distributeur automatique lui a proposé un montant de retrait bien au-delà de son solde. Après quelques essais et erreurs, le jeune homme de 29 ans a réalisé qu'il avait trouvé une faille et s'est enfui avec son butin.

En à peine cinq mois, Dan a flambé environ 1,6 million de dollars. Il a organisé des fêtes somptueuses, affrété des jets privés et payé les frais d'université de ses amis, jusqu'à ce que, sans surprise, la police finisse par le rattraper.

On a discuté avec Dan pour savoir ce que ça fait de devenir millionnaire par hasard pour au final retrouver son job de serveur payé 12 euros de l'heure.

1543195260643-dan9

VICE : Salut, Dan. Raconte-moi un peu comment ça s'est passé.
Dan Saunders : J'étais en soirée et j'ai voulu retirer de l'argent. Je voulais connaître le solde de mon compte mais le message « solde non disponible pour le moment » continuait à apparaître. J'ai transféré 200 dollars de mon compte courant vers mon compte épargne. Le message « transaction annulée » s'est affiché et la carte a été recrachée. J'ai trouvé ça très étrange, alors j'ai essayé de retirer 200 dollars de mon compte épargne juste pour voir ce qui se passerait. Les billets sont sortis, alors je suis retourné au bar et j'ai continué à boire. En rentrant chez moi, je suis passé devant le même distributeur. J'ai fait un autre transfert de 200 et j'ai retiré l'argent. Puis 500, et enfin 600, par curiosité. Je pense que c'était une combinaison d'ivresse et d'ennui, mais j'ai continué encore et encore. C'était comme un tour de magie.

« Je pouvais "créer" l'argent en effectuant un transfert entre 1 heure et 3 heures du matin, heure à laquelle les distributeurs automatiques étaient apparemment hors ligne »

Comment est-ce possible ?
Le lendemain matin, je me suis dit que j'avais dû rêver. Mais voilà, l'argent était là, dans le portefeuille à côté de moi. J'ai appelé la banque pour connaître le solde de mon compte épargne, qui à l’époque affichait un découvert de 2 000 dollars. J'ai supposé qu'il y avait un décalage entre mes retraits aux distributeurs automatiques et le solde de mon compte, ce qui signifiait que le montant que je retirais pouvait être couvert en effectuant un transfert chaque soir entre mes comptes de crédit et d'épargne. Je pouvais « créer » l'argent en effectuant un transfert entre 1 heure et 3 heures du matin, heure à laquelle les distributeurs automatiques étaient apparemment hors ligne.

1543195467731-23f96c77-c3bd-45ea-9820-aa722758a328

Il fallait donc toujours avoir une journée d'avance ?
C'est ça. Le premier jour, j'ai donc retiré 2 000 dollars, mais le deuxième jour, j'ai fait un virement de 4 000 dollars pour être sûr que mon solde ne soit pas négatif. Le transfert était effectif la nuit, puis s'annulait le lendemain. Mais si vous devanciez cette inversion en effectuant un autre virement, vous pouviez tromper le système en lui faisant croire que vous aviez des millions. Plus tard, je suis allé à la banque, qui m'a dit que mon solde était d'un million de dollars. Les chiffres montaient et descendaient sur l'écran comme un yo-yo.

Quelle est la première chose que tu aies achetée avec cet argent ?
D'abord, j'ai versé 1 000 dollars sur le compte commun que j’ai avec ma femme et on a fait la tournée des bars. C'était très addictif de savoir qu’en une minute, je pouvais faire grimper mon solde d’un million, je me sentais comme un homme des cavernes découvrant le feu.

Qu'en ont pensé tes amis et ta famille ?
Certains de mes amis n’étaient pas trop d’accord avec ça et ne voulaient pas être mêlés. Mais la plupart n’ont rien dit. En revanche, ma famille ne sait rien. J'ai dit à beaucoup de gens que je travaillais dans l’investissement ou dans l'immobilier. J'ai dû raconter beaucoup de versions différentes parce que j'ai rencontré tellement de gens dont je ne me souviens même plus.

1543195512059-52a867c8-87c7-4372-8d73-2a5850c0b739

Je n'arrive pas à croire que la banque ait mis quatre mois et demi à s’en rendre compte. Tu n'avais pas peur de te faire prendre ?
Si, j'en ai même rêvé. Une nuit, j'ai fait un cauchemar : une équipe du SWAT m’attendait devant l’hôtel où je logeais. Je me suis réveillé dans une mare de sueur et à ce moment-là, la sonnette a sonné. Je me suis dit : « Ça y est, c’est fini. Ils viennent me chercher » – ce qui aurait été un soulagement – mais c’était la femme de chambre qui venait changer les draps.

« En gros, il a fallu trois articles de presse et une apparition à la télévision nationale pour être pris au sérieux »

Qu'est-ce qui t'a poussé à te rendre ?
Je ne savais plus qui j’étais. Surtout, je ne voulais pas que ma vie soit comme dans les films. Je ne voulais pas disparaître sans laisser de traces et abandonner ma famille. Mais je n'ai jamais contacté la police. J'ai simplement cessé d’effectuer les virements et j'ai appelé la banque en juin et juillet 2011. « Vous êtes maintenant entre les mains de la police et nous ne pouvons pas vous parler. La police va vous appeler, mais vous avez de gros problèmes », m'ont-ils dit. Et c'est tout. Tout ce que j'allais dire, c'est que j'avais 80 000 dollars dans un sac de blanchisserie au Hilton et qu'ils pouvaient venir les chercher. Je n'ai pas eu de nouvelles d'eux pendant deux ans.

1543195572540-goodtimes2

Comment la police s'est-elle finalement retrouvée impliquée ?
Je voyais un psychiatre à cause de la culpabilité et de l'anxiété. J'ai senti que j'avais besoin d'en parler à quelqu'un. Le premier psychiatre que j'ai consulté m'a dit : « Je ne suis pas qualifié pour traiter ça. ». Mais ensuite, j'en ai trouvé un qui était un peu plus raisonnable. Il ne m'a pas dit quoi faire ou quoi que ce soit, mais il m'a conseillé de me rendre. Selon lui, cela soulagerait ma conscience et me permettrait de passer à autre chose. Pour tenter de résoudre ce problème, je suis allé voir le Herald Sun, puis plusieurs autres médias. En gros, il a fallu trois articles de presse et une apparition à la télévision nationale pour être pris au sérieux.

Si tu ne t'étais pas rendu, quel aurait été ton plan d'évasion ?
J'aurais déménagé en Espagne, peut-être à Majorque. J'imagine que j'aurais mis tout l'argent non pas dans des banques mais dans des casinos, parce qu'ils ne posent pas de questions.

As-tu l'impression d'avoir arnaqué quelqu'un en faisant cela ?
Je pense juste que l'argent n'existait pas vraiment jusqu'à ce que j'achète quelque chose avec ou que je l'échange ailleurs. Jusqu'alors, il ne s'agissait que de chiffres sur un écran. Je savais qu'il ne manquait à personne, donc, selon mon raisonnement, je ne volais personne.

1543195617640-dan6

Comment s'est déroulé le procès ?
C’était très étrange, car personne ne comprenait très bien ce que j'avais fait, ni le juge ni le procureur. Il y avait beaucoup de regards vides, la banque a fourni un minimum de preuves, donc c'était plus comme une réprimande. J'ai été condamné, j'ai fait un an de prison, puis j'ai été libéré après 18 mois de travaux d'intérêt général.

Ça fait quoi de retrouver son job de serveur après avoir été millionnaire ?
J'ai appris que, face à la tentation, il est facile d'oublier ses principes, mais peu à peu, je reviens à la normale. Je me sens comme Macaulay Culkin dans Maman, j’ai raté l’avion ! 2. Il y a eu une période où j'ai regretté de ne pas être allé en Espagne.

VICE France est sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.