BUREAU DES ETUDIANTS

« Avec Parcoursup, nous ne sommes plus que des données informatiques »

Avec un Bac mention Assez Bien, Hector pensait pouvoir s’inscrire en BTS Audiovisuel. Mais l’algorithme l’a envoyé en… Transports et Logistique. Témoignage.
26.9.18
Illustration : Baptiste Virot 

Je m'appelle Hector, j'ai 18 ans, et je vis à Paris. En juillet dernier, j'ai décroché un Bac STL, sciences et technologies de laboratoire, avec mention Assez Bien. J'étais scolarisé au lycée Fresnel, dans le 15ème arrondissement de Paris – pas le meilleur lycée de la capitale, mais pas le pire non plus. J'avais un bon dossier, avec notamment un 16 en physique, la matière la plus importante de ma terminale.

Publicité

Je ne prétends pas que mes résultats auraient pu me permettre de m’inscrire dans une prestigieuse classe prépa, mais ils étaient – m’avait-on laissé croire – suffisamment bons pour que je ne galère pas trop pour faire les études supérieures de mon choix. La galère, c'est pourtant bien ce qui m'attendait. Et la situation est loin d'être résolue.

Janvier : totale confiance

Comme la grande majorité de mes camarades, je me suis inscrit sur Parcoursup dès que cela a été possible de le faire, c'est à dire dès fin janvier. J'ai donc complété mon dossier et formulé mes vœux. J'avais un projet post-bac bien défini, auquel je réfléchissais depuis longtemps. Je voulais faire un BTS audiovisuel, pour travailler ensuite dans les métiers de l'image et du son. C’est ma passion, mon rêve. Je savais qu'il y avait peu d'établissements proposant ce cursus au sein de l'Académie de Versailles, dont je dépends. Du coup, peu de places disponibles. Mais j'y croyais : avec ma mention au Bac, mon 16 en physique, et les bonnes appréciations de mes professeurs, je me disais que j'avais ma chance. En second choix, j'avais opté pour un BTS Métiers d'Art. Si je n'étais pas pris en audiovisuel, je pourrais alors rester dans un domaine créatif, ce qui me convenait.

Je n'avais pas formulé, comme d'autres l'ont fait, les dix vœux auxquels chaque futur étudiant a droit. Moi, je savais précisément ce que je voulais. Il me paraissait inutile de chercher à m'inscrire dans des filières qui ne correspondaient pas du tout à mon projet professionnel. Fin mars, après avoir confirmé mes vœux, j'étais toujours confiant.

« Ma candidature n’apparaissait pas sur les établissements que j’avais demandés. Je n’étais pas non plus sur liste d’attente. En fait, j’étais nulle part »

En juillet, un soupçon d'inquiétude a commencé à poindre en moi. Je n'avais toujours aucune nouvelle de Parcoursup. Mais comme c’était le cas aussi pour d’autres, je suis tout de même parti en vacances. A mon retour, fin août, je n’avais toujours rien reçu. Et là, j’ai commencé à paniquer. J'ai alors tenté d’obtenir des informations de la part de Parcoursup. Mais ma candidature n’apparaissait pas sur les établissements que j’avais demandés. Je n’étais pas non plus liste d’attente. En fait, je n’étais nulle part.

Début septembre, au moment où j'aurais normalement dû faire mes premiers pas dans la vie étudiante et démarrer une formation enrichissante, j’ai reçu une proposition pour le moins…inattendue. J’étais accepté dans un cursus dans les transports et la logistique !

« On imputera ce choix malheureux à un bug de l’algorithme de Parcoursup »

Pour moi, c'était inacceptable. Ça ne correspondait absolument pas à ce que je voulais faire. Et surtout, ça n'avait aucun rapport avec les voeux que j'avais formulé. J'imagine qu'on ma casé là parce que c'était ce qui se rapprochait le plus du bac que j'avais obtenu - bien que franchement je n'arrive toujours pas à voir le lien. On imputera ce choix malheureux à un bug de l'algorithme de Parcoursup. Je ne vois rien d'autre pour expliquer une telle aberration.

Quoi qu'il en soit, je me suis empressé de « démissionner » - comme on dit - de la proposition d'admission. Je l’ai refusée quoi. En expliquant néanmoins dans le détail à Parcoursup pourquoi je ne pouvais accepter de suivre ce cursus. Dans la foulée, j'ai téléphoné aux établissements que j'avais sollicités. Mais c’était trop tard : les places étaient prises et la rentrée avait même déjà eu lieu !

Publicité

J'ai essayé de dialoguer avec les conseillers de Parcoursup, mais je me suis heurté à un mur : j'avais une admission, je n'avais qu'à l'accepter. Point barre. En d'autres termes, ce qui m'arrive est de ma faute. La situation est absurde. Je n'ai, à l'heure actuelle, aucune admission dans un établissement d'enseignement supérieur.

Du coup, je suis désemparé. J'attends encore, avec un dernier sursaut d'espoir, que Parcoursup revienne vers moi avec une solution - mais au fond de moi, je sais que ça n'arrivera pas. Si j'avais su plus tôt qu’il ne me serait pas possible d'être admis en BTS audiovisuel, j'aurais pu anticiper. Mais là, je me retrouve le bec dans l'eau… alors que la rentrée a déjà eu lieu il y a plus de trois semaines.

Au final, je suis déçu et en colère. J'ai l'impression qu'avec Parcoursup, les bacheliers ne sont plus que des données informatiques, traitées sans considération par un ordinateur, filtrés par un algorithme mathématique qui n'est pas programmé pour prendre en considération ce que les gens veulent faire comme études. Mais peut-être qu'en définitive, cela correspond bien à notre époque, qui déshumanise de plus en plus. J'espère que ces quelques lignes pourront faire réfléchir. Si au moins elles peuvent réconforter d'autres étudiants qui se trouvent dans la même situation que moi, ce sera déjà ça de gagné.

VICE France est aussi sur Twitter, Instagram et Facebook.