FRANCE

Salah Abdeslam a été arrêté

Le ministre de la Justice belge a confirmé en début de soirée l'arrestation de Salah Abdeslam. « On l'a eu » a déclaré le ministre.

par VICE News
18 Mars 2016, 4:55pm

EPA

Une opération policière d'envergure était en cours depuis la fin de ce vendredi après-midi, dans le quartier de Molenbeek, à Bruxelles, en Belgique. Le ministre de la Justice belge a confirmé en début de soirée l'arrestation de Salah Abdeslam. « On l'a eu » a déclaré le ministre cité par Reuters.


19h20: Selon plusieurs médias belges, Salah Abdeslam a été transporté à l'hôpital peu avant 19 heures. Le fugitif a apparemment été blessé à la jambe lors de l'opération ayant mené à sa capture,

Dans le même temps, l'avocat belge Sven Mary a annoncé à des journalistes locaux qu'il défendrait Salah Abdeslam. Sur La Première, il a confirmé qu'un proche d'Abdeslam lui a demandé d'assurer sa défense.

Mi-janvier, l'agence de presse Belga révélait que des proches d'Abdeslam avaient contacté ce même Mary pour savoir s'il serait prêt à défendre le fugitif. En décembre dernier, Mary avait affirmé dans le journal Le Soir, « Si, demain, Salah Abdeslam me sollicitait, j'accepterais d'être son avocat. »

19h: Une carte des deux raids de cette semaine qui ont mené à l'arrestation de Salah Abdeslam.

18h40 : Ce mercredi, les autorités belges avaient donné un récit de la perquisition de mardi qui a permis de découvrir les empreintes de Salah Abdeslam : une "équipe commune d'enquête", 4 Belges et 2 Français, s'est présentée à l'appartement pour une perquisition à 14h15. Deux personnes ont ouvert le feu sur les forces de l'ordre avec un "riot gun" (une arme anti-émeute) et une autre arme automatique.

3 agents ont alors été blessés, notamment celui qui tenait le bélier. "Le pire a été évité" avait résumé le procureur décrivant la fuite en retrait des policiers qui ont répondu avec leurs armes. Dans les heures qui ont suivi, d'autres coups de feu ont été tirés depuis l'appartement, blessant un autre policier.

Un tireur d'élite a alors ouvert le feu sur un homme qui s'apprêtait à tirer par la fenêtre sur la police. Le corps de l'homme a été retrouvé dans l'appartement. À ses côtés, on a retrouvé une Kalashnikov, un drapeau de l'organisation terroriste État islamique (EI), un livre sur le salafisme et des munitions en nombre. L'homme a été identifié, il s'agit d'un Algérien né en 1980, en séjour illégal sur le territoire belge, nommé Mohammed Belkaïd.

18h30 : Les enfants de l'école communale située à quelques rues de l'appartement visé par l'opération de police ont été évacués après avoir été confinés. Ils ont rejoint les familles évacuées dans une maison communale, comme l'a indiqué la Police de Bruxelles peu après 18h.

18h18 : Le ministre de la Justice belge confirme l'arrestation de Salah Abdeslam. « On l'a eu » a déclaré le ministre cité par Reuters.

18h14: Le Premier ministre belge publie une photo sur son compte twitter. On le voit avec François Hollande en train de suivre les opérations de police. Une conférence de presse est attendue vers 19h.

18h00 : L'AFP annonce que Salah Abdeslam a été arrêté à Bruxelles, citant des sources de police

17h40 : Lors d'une allocution, le président Hollande qui s'exprimait depuis Bruxelles.a confirmé un lien entre l'opération à Molenbeek et les attentats de Paris.

17h30 : Le parquet belge n'a pas encore confirmé la présence d'Abdeslam à Molenbeek. Ces informations sont donc à prendre avec précaution. En revanche, le parquet affirme qu'une importante opération de police est en cours à Molenbeek. Des médias belges et riverains font état de coups de feu entendus, alors que des ambulances et pompiers arrivent près de la zone désormais bouclée par la police.

Plus tôt dans la journée de vendredi, le parquet fédéral belge avait confirmé au journal Le Soir une information sortie quelques minutes plus tôt par L'Obs : des empreintes et de l'ADN de Salah Abdeslam ont été retrouvées dans l'appartement perquisitionné dans la région de Bruxelles quelques jours plus tôt.

Né en 1989, de nationalité française et résidant en Belgique, Salah Abdeslam est à ce jour le dernier terroriste présumé recherché pour sa participation directe aux attentats du 13 novembre 2015 à Paris et Saint-Denis qui ont fait 130 morts. Il aurait déposé les kamikazes du Stade de France avant de quitter Paris à l'aide de complices belges. On perd sa trace le 14 novembre à Bruxelles. Certains médias belges ont avancé le fait que l'homme a pu ensuite se cacher dans la ville pendant plusieurs semaines.

Mardi 15 mars, une équipe d'enquêteurs français et belges avait perquisitionné un appartement à Forest, dans une commune de Bruxelles. Les occupants de l'appartement ouvrent le feu. Liée au dossier des attentats de novembre 2015 à Paris, cette action de police a conduit à la mort d'un des tireurs, un Algérien né en 1980. Quatre policiers ont été blessés, dont une policière française. Deux personnes dans l'appartement avaient pris la fuite. Leur identité n'était pas connue vendredi matin.


Suivez VICE News sur Twitter : @vicenewsFR

Likez la page de VICE News sur Facebook : VICE News FR

Tagged:
Paris
Europe
VICE News
Crimes
Belgique
terrorisme
Bruxelles
Forest
abdeslam
attaques à paris
salah