Dans une base fraîchement abandonnée par l'État islamique, près de Mossoul

Les hommes du commandant Abdullah ont découvert une base abandonnée de l'EI que les djihadistes ont fui à la hâte. Les tunnels sous la base révèlent un réseau souterrain d'engins explosifs improvisés.

|
nov. 17 2016, 10:01am

> Pour activer les sous-titres dans votre langue, cliquez sur l'icône des "Paramètres" sous la vidéo puis sélectionnez "sous-titres" et "français".


Quand nous réalisions ce reportage, l'offensive menée par l'armée irakienne pour reprendre Mossoul des mains de l'EI entrait dans sa troisième semaine. Les forces de la coalition progressent alors maison par maison, dans une ville quadrillée par les tunnels et infestée d'engins explosifs improvisés.

« Nous voulons aller vite, mais à Bashiqa cela fait deux ans que l'EI prépare les immeubles, » explique le commandant peshmerga, Najat Abdullah. « Beaucoup de mines ont été placées sur les routes, environ 10, 15 grosses mines ont explosé à proximité de mes hommes. »

Les hommes du commandant Abdullah ont découvert une base abandonnée de l'EI que les djihadistes ont fui à la hâte, laissant derrière eux leurs papiers et armes. Les tunnels sous la base révèlent un réseau souterrain d'engins explosifs improvisés.

L'offensive est laborieuse et va encore durer des semaines. Au début du mois de novembre, les forces irakiennes ont réussi à éliminer 116 combattants de l'EI grâce à des frappes aériennes. Ils ont aussi réussi à pénétrer dans l'enceinte de la ville pour la première fois depuis deux ans.


Rejoignez VICE News sur YouTube

Suivez VICE News FR sur Twitter

VICE News FR sur Facebook

Plus de VICE
Chaînes de VICE