Publicité
Etats-Unis

La DEA arrête un Chinois soupçonné d'être un grossiste en fentanyl

Des producteurs chinois sont soupçonnés de fournir le marché américain en fentanyl – une drogue extrêmement puissante et responsable de nombre d'overdoses.

par Tess Owen
25 Juillet 2017, 9:20am

Des agents de la DEA (l'agence antidrogue américaine) ont récemment arrêté un dealer chinois de fentanyl dans le Massachusetts. C'est la première fois que les autorités américaines arrêtent un ressortissant chinois pour distribution d'opiacés synthétiques, depuis que la Chine a pris des mesures contre la production de cette drogue illégale en début d'année.

Bin Wang, 42 ans, aurait envoyé du fentanyl, du carfentanil, et d'autres opiacés synthétiques à des consommateurs de l'Ohio. D'après des documents juridiques, une enquête conjointe menée par la DEA et une unité antidrogue de l'Ohio a été lancée l'année dernière après une hausse des overdoses dans l'État.

L'agent spécial de la DEA, Matthew Fitzpatrick, a expliqué dans des documents juridiques que des agents infiltrés ont commandé des opiacés synthétiques et d'autres drogues auprès d'un homme en Chine, qui se fait appeler « Gordon Jin ». Cette identité est probablement fausse et ne serait qu'une référence sournoise à la marque d'alcool Gordon's Gin.

Fitzpatrick a indiqué que des enquêteurs ont intercepté des e-mails entre Wang et « Gordon Jin », avant de lier une adresse mail utilisée par Jin au site www.goldenrc.com – qui vend de grandes quantités de fentanyl, mais aussi du K2, des sels de bain et d'autres drogues.

La Chine a interdit la production de carfentanil en février, une décision qui pourrait « tout changer » selon la DEA, puisque les producteurs chinois sont soupçonnés de fournir une majeure partie du fentanyl, du carfentanil, et des autres drogues similaires qui nourrissent l'épidémie d'overdoses aux opiacés qui fait rage aux États-Unis depuis deux ans.

« Les opiacés qui tuent nos amis et nos voisins viennent de Chine, » a dit David Sierleja, le procureur des États-Unis dans le nord de l'Ohio. « Fermer ce canal d'approvisionnement va nous aider à inverser la tendance de cette épidémie. Nous allons nous concentrer sur la prévention, l'éducation, et l'application agressive des lois, ici et de partout dans le monde. »

À lire : Pourquoi est-il si compliqué d'éradiquer le fentanyl ?

Les agents de la DEA ont ensuite appris que « Gordon Jin » envoyait des paquets de drogues via FedEx à Wang, qui les réceptionnait dans un entrepôt de Woburn (Massachusetts). Wang aurait ensuite envoyé les paquets à diverses adresses dans le nord-est de l'Ohio.

Des documents consultés par VICE News laissent penser que Wang gérait des entreprises chimiques et des laboratoires depuis ce même entrepôt de Woburn. Parmi ces entreprises, on retrouve Wonda Science, un vendeur en gros de produits chimiques, dont le siège est situé dans la province de Jiangsu, en Chine.

Au cours de l'enquête concernant Wang, les agents fédéraux auraient découvert plusieurs sites Internet chinois qui vendent des opiacés synthétiques à des consommateurs américains, dont un site qui est directement lié à deux décès par overdose dans le Summit County (Ohio), en 2015.

Les overdoses représentent la principale cause de décès des Américains de moins de 50 ans. Et le nord de l'Ohio a été particulièrement touché par cette épidémie de décès par surdose.

« J'ai vu beaucoup de fentanyl et de drogues équivalentes venant de Chine, » a dit à VICE News, Mike Tobin, porte-parole du bureau du procureur dans le nord de l'Ohio. « C'est la première fois que l'on réussit à attraper quelqu'un qui vendait cette drogue en gros. »

À lire : Comment le « Walter White » du fentanyl est apparu sur le dark web, puis a disparu


Suivez VICE News sur Twitter : @vicenewsFR

Likez la page de VICE News sur Facebook : VICE News FR