Sports

Anthony Joshua va-t-il s'essayer au MMA ?

Selon la presse britannique, le nouveau champion du monde des lourds en boxe anglaise pourrait tenter un passage sur l'octogone.
06 septembre 2017, 12:44pm

Après avoir vu McGregor monter sur un ring, va-t-on voir Joshua s'essayer au MMA ? Le récent champion du monde des poids lourds, vainqueur du superbe affrontement qui l'opposait à Vladimir Klitschko, avait déjà témoigné tout son intérêt pour les arts martiaux mixtes cet été, lorsqu'il avait déclaré : « J'aimerais combattre, je ferais n'importe quoi pour », au quotidien britannique The Independent, quelques jours seulement avant le combat Mayweather/McGregor.

Joshua pourrait bien être exaucé, à en croire la presse du Royaume, toujours encline à s'enflammer au moindre bruit de couloir. Un peu de prudence donc, mais le colosse de 27 piges, qui défendra ses titres IBF et WBA contre le bulgare Kubrat Pulev en octobre prochain, pourrait ensuite tenter l'aventure en MMA pour un combat. A en croire le site spécialisé Boxing Kingdom, Dana White, le patron de l'UFC, aurait rencontré Eddie Hearn, le promoteur de Joshua. Les deux hommes seraient en train de trouver un accord pour organiser un combat entre la star britannique et Alistair Overeem en juillet 2018. Cet expérimenté adversaire, sous contrat avec l'UFC, affiche un bilan respectable de 42 victoires pour 16 défaites en MMA.

Si le combat venait à se concrétiser, Joshua serait le premier boxeur à tenter le coup. Comme il l'a déjà expliqué par le passé, cela nécessiterait quelques ajustements au niveau des règles, histoire qu'il ne soit pas trop désavantagé : « La seule chose que mon adversaire ne pourrait pas faire, ce sont les immobilisations. Avec les immobilisations, je ne pourrais pas gagner. Il faut du temps pour apprendre toutes ces techniques. Toutes les autres règles, en revanche, ne me dérangent pas. Les coups de pied, les coups de coude, les morsures, pas de souci. »

C'est vrai que les morsures, chez les boxeurs poids lourds, ça n'a jamais posé problème.