Publicité
Sports

Merci pour tout Neymar, mais il est temps de quitter le PSG

Le joueur veut semble-t-il partir, mais c'est surtout au Paris Saint-Germain de s'en débarrasser le plus vite possible.

par Louis Dabir
03 Juillet 2019, 8:53am

Neymar lors d'une rencontre de Ligue 1 face à Lille, en novembre 2018. Photo Franck Fife/AFP

Le 3 août 2017, le Paris Saint-Germain annonçait l’arrivée de Neymar contre un chèque de 222 millions d’euros. Le prodige brésilien quittait le FC Barcelone pour rejoindre le club de la capitale qui lui garantissait un statut de grande star parmi les stars, loin de l’ombre de Léo Messi qui faisait tant mal à son ego. « Aujourd’hui, avec l’arrivée de Neymar Jr, j’ai la conviction que nous allons nous rapprocher, avec le soutien fidèle et fervent de nos fans, de la réalisation de nos plus grands rêves », se réjouissait alors Nasser al-Khelaïfi.

A cette époque, j’étais aussi excité que le président du PSG. A mes yeux, Neymar représentait le joueur qui devait permettre au club que je supporte de gagner la Ligue des champions ou du moins d’atteindre enfin les demi-finales. Il était le parfait complément de Cavani et « Kiki » Mbappe en attaque. Et puis il perpétuait la tradition des brésiliens du PSG, les Raï, Leonardo, Valdo aussi doués techniquement qu’efficaces.

Sauf que deux ans plus tard pas grand-chose. Rien du tout même. Alors que la grande kermesse des transferts a débuté, des rumeurs tenaces prêtent à Neymar des envies de départ vers Barcelone. Mais n'inversons pas les choses : Il est surtout temps que le PSG se débarrasse de lui.

Voici pourquoi.

Neymar coûte cher

36,8 millions d’euros par an, soit plus de 3 millions par mois, soit 100 000 euros par jour. C’est cher payé, ça limite les capacités d’investissement du club et augmente la probabilité de se faire bâcher par le fair-play financier.

Neymar n’a pas répondu aux attentes

Je suis déjà las de le voir faire le beau et empiler les buts sur les pelouses de Ligue 1 face à Toulouse ou Dijon. Les supporters du PSG attendaient le Brésilien en Ligue des champions pour faire la différence lors des matches à élimination directe. Mais en deux saisons à Paris, il n’en a pas joué un. La faute à deux blessures au métatarse. Résultat, le PSG s’est fait sortir par le Real Madrid, puis par Manchester United la saison suivante. Zéro plus-value pour un PSG qui fait du surplace sur la scène continentale.

Il est temps de laisser la place à la vraie star du PSG : Edinson Cavani

Inutile de nier l’évidence les footix : le buteur uruguayen est LA vraie star du club : il empile les buts, il abat un travail défensif de malade, il mouille le maillot et n’oublie jamais que le football est un sport collectif. Rien à voir avec Neymar, qui est prêt à coller un coup de tronche à son collègue pour tirer un penalty contre Lyon.

Neymar ne respecte pas ses contrats

Recruté pour permettre au PSG de passer un cap, il n’a pas respecté son contrat sportif. Alors oui, il y a bien deux titres en Ligue 1, une Coupe de la Ligue, une Coupe de France et un Trophée des champions. Mais c’est le minimum syndical pour un club comme le PSG. Le temps où je me contentais de Sergeï Semak et d’une finale de Coupe de la Ligue est révolu.

Le contrat moral n’a pas non plus été respecté. Avec un tel pedigree et au regard de son prix d’achat, j’attendais que Neymar soit un exemple pour ses coéquipiers, un guide qui leur montre le chemin de la victoire. Et à ce niveau-là, c’est un échec total. Ses fastueuses soirées d’anniversaire le démontrent bien. Déjà, le 4 février 2018, Neymar avait fêté ses 26 piges au pavillon Cambon avec plus de 150 invités, dont les joueurs du PSG, à seulement deux jours d’un déplacement à Sochaux en Coupe. L’année d’après, rebelote, nouvelle soirée VIP pour son anniversaire, au Pavillon Gabriel cette fois. Environ 200 invités réunis la veille d’un match de Coupe face à Villefranche.

Neymar ne retrouvera jamais ses moyens physiques

Il me fait penser à Javier Pastore : doué techniquement, fin, élégant, mais fragile, incapable de faire une saison complète. Si le Brésilien n’est pas un joueur de salon comme l’Argentin, son physique galère à tenir la distance alors que les saisons ne cessent de s'allonger. Normal après 10 ans d’une carrière professionnelle débutée à Santos, le 7 mars 2009, à 17 ans. La preuve, il a déclaré forfait pour la Copa America qui se dispute actuellement dans son pays. Et dire que le Brésil va disputer la finale de la compétition sans sa « star ».

Il va finir dans une prison à Bahia

Une jeune femme accuse le numéro 10 brésilien de l’avoir violée dans un hôtel parisien le 15 mai. L’enquête suit son cours, et deux versions des faits s’opposent. Il se peut que cette sombre histoire se règle à coup de millions d’euros. Et si Neymar est reconnu coupable, il est possible qu’il finisse en taule à jouer à la belote avec Lula et Michel Temer. Au Brésil on ne sait jamais.

On a connu pire et on s'en remettra

Un départ de Neymar ne serait pas un drame, loin de là. Le vrai drame c’était Fiorèse qui signe à Marseille. Ou pire Gabriel Heinze.

Une réelle opportunité sportive

Vendre Neymar permettrait au Paris Saint-Germain d’éloigner la menace du fair-play financier, mais surtout d’acheter plusieurs joueurs et ainsi de rééquilibrer l’équipe. Un numéro 6, un défenseur central et une vraie doublure à Cavani – je t’adore quand même Choupo.

Après deux ans au PSG, Neymar reste un crack balle aux pieds. Mais sa capacité à être le grand leader d'une équipe laisse à désirer – le brassard de capitaine de la sélection brésilienne lui a même été retiré. Sans parler de son implication collective. Dans mon cœur, il ne sera jamais l'égal des Ricardo, Raï et consorts. Il n'est pas non plus à ranger du côté des échecs Auriverde que sont Vampeta, Everton Santos ou Aloísio. Quoi que...

Merci pour tout Neymar, bonne continuation.

VICE France est aussi sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.

Tagged:
Neymar
PSG
Brésil
mercato
Sport
transfert