Publicité
Motherboard

Des milliers de crapauds venimeux assiègent un bled de Floride

Un hiver doux, une grosse pluie et pouf, des milliers de crapauds couverts de mucus toxique débarquent dans votre piscine.

par Becky Ferreira
03 Avril 2019, 9:04am

Un crapaud buffle du côté de Tampa, en Floride. Image : Bill Waller

C'est une invasion. Des milliers de crapauds buffles venimeux ont pris le Sud de la Floride par surprise, bouchant les filtres de piscines, encombrant les trottoirs et empoisonnant la faune locale.

Les amphibiens ont décidé que Palm Beach Gardens, une banlieue de Miami, était le nouvel endroit à la mode. La région connaît des pluies importantes et un climat anormalement chaud depuis le mois de février, des conditions idéales pour les batraciens. Le problème, c'est que leur poison peut intoxiquer enfants et animaux de compagnie.

Les crapauds buffles sont originaires d'Amérique latine et centrale mais ils ont été introduits dans le monde entier au 20e siècle. Les humains attendaient d'eux qu'ils protègent l'agriculture contre les insectes. Malheureusement, les batraciens ont vite renversé l'équilibre écologique de nombreux pays, notamment l'Australie et Hawaii.

L'habitat naturel du crapaud buffle s'étend jusqu'au Texas. En Floride, cependant, il est considéré comme une espèce invasive. Le batracien s'est installé dans l'État des oranges et des tarés dans les années 50, à la faveur d'introductions « sauvages » parfois accidentelles, parfois délibérées.

En dépit de leur petite taille, ces crapauds piétinent les biodiversités locales comme personne. En plus d'être tout le temps affamés, ils sont équipés d'un système de défense très efficace. S'il se sent menacé, le batracien sécrète une substance visqueuse, la bufotoxine.

Ingérer, la bufotoxine peut déclencher des convulsions, une paralysie et la mort chez un grand nombre d'animaux. Dans des cas extrêmement rares, des humains ont succombé au poisson du crapaud, qui reste venimeux toute sa vie — même ses têtard peuvent intoxiquer.

Les crapauds buffles préfèrent s'accoupler pendant les saisons humides. Les femelles peuvent pondre 30 000 oeufs. Les petits grandissent vite dans un climat tropical, ce qui explique sans doute la récente invasion floridienne.

« On a eu un hiver doux, puis une pluie torrentielle qui les a lancé dans leur cycle de reproduction » a expliqué Mark Holladay, technicien en chef pour l'entreprise d'extermination Toad Busters, sur la chaîne de télévision locale WPTV.

« Une nouvelle vague va arriver dans 22 jours, quand la nouvelle couvée aura éclot. Et cette fois, ce sera pour chaque commune de Floride » a averti Holladay.

Cet article a été publié sur Motherboard US.

Motherboard est aussi sur Facebook, Twitter et Flipboard.